width=Bonjour Harry, ta gardienne me demande de communiquer avec toi pour te transmettre des messages et te poser des questions, acceptes-tu d’y répondre ?

Mes questions sont les suivantes :

– est ce qu’il a mal au dos ? Ou une gêne ? Est-ce qu’il a besoin du traitement phyto qu’on lui donneait avant pour son dos ? Et celui pour son ventre ?

– pourquoi il se lèche les pattes ?

– est ce qu’il est jaloux de Fidji ?

– est ce qu’il est bien avec nous ?

– est ce que la nourriture qu’on lui donne (de la viande) lui convient ? Lui fait du bien ?

– pourquoi il détruit ses jouets et ceux de Fidji ? Alors qu’on leur donne pareil ? 

– pourquoi il tire à la balade ?

– pourquoi il me réveille la nuit ?

– comment a t-il vécu l’accident de mon mari il y a 4 ans ? Et comment vit-il le fait que mon mari doit pas bien par moment ? 

– est ce qu’il a des choses à nous dire ? 

Nous voulons lui dire qu’on l’aime énormément… comme Fidji … qu’ il nous apporte bcp d’amour .. qu’il ne se fasse pas de soucis pour nous .. nous voulons qu’ il profites de sa vie de petit chien … et que l’on sera toujours là pour lui … j’aimerais qu’ il tire plus sur la laisse lors des promenades comme cela on pourrait le lâcher comme Fidji mais je ne le fais pas pour l’instant car je suis pas si il partirait comme un fou et quand on l’appelle des fois il écoute pas .. donc j’ai peur de le lâcher et qu’il s’enfuit et qu’ il lui arrive quelque chose … et puis on pourrait faire de plus grande balade mais comme il tire beaucoup après il est très essoufflé et on arrête … 

Bien sûr que je vais lui répondre, pour une fois qu’on me donne la parole je vais en profiter et je vais déjà lui dire que oui je ressens toujours une douleur ou plutôt un pincement dans le bas du dos. Cela me crée des tensions jusque dans les pattes et je me lèche pour les soulager. Je m’attaque souvent à mes pattes, entre les angoisses, le stress et les tiraillements, cela me fait du bien.

Et ton ventre ?

Ca va et je n’aime pas prendre les traitements, qu’elle me laisse tranquille. J’aime bien ce qu’on me donne à manger c’est l’essentiel, je ne ressens plus de brûlures.

Je ne suis pas jaloux de Fidji, je sais qu’elle compte beaucoup pour vous aussi et je me sens aimé. Je suis bien et j’ai ma mission auprès de mon gardien que je me dois de protéger depuis qu’il est petit et je suis bien Orloff et très heureux qu’il m’ait reconnu.

Ma mission consiste à veiller sur lui et l’aider à avancer sur son chemin. C’est devenu difficile pour lui depuis son accident et je me dois de l’assister et surtout de le nettoyer énergétiquement. La nuit surtout, il circule des mauvaises énergies et je me dois de vous y rendre attentifs. Mea culpa si je te réveille mais ce serait bien de faire nettoyer le lieu.

Je suis heureux, et comme votre grand garçon, même si de temps à autre j’ai un comportement destructeur, mais cela me permet d’évacuer un surplus de stress et puis j’aime m’attaquer et casser les jouets.

Les enfants entre frères et sœurs ont souvent les mêmes attitudes. Il y a des enfants bien éduqués et obéissants et d’autres qui le sont moins. C’est pareil pour les animaux et j’ai beaucoup de mal à m’adapter à une vie plus tranquille. Je suis un peu têtu c’est vrai, j’ai un fort caractère et c’est difficile de me faire entendre raison. N’est-ce pas à son image ? Lorsqu’il a quelque chose en tête, il ne se laisse pas facilement convaincre du contraire.

Toi tu es trop sensible et cela te perturbe, mais tu dois vivre pour toi et te construire un centre d’intérêt qui t’aide à avancer sur ton chemin, et apprendre à communiquer avec les animaux t’ouvrirait bien des portes pour te reconnecter à ta source et guérir ton petit enfant intérieur qui a toujours encore ce manque d’amour maternel que tu ne peux pas donner et tu n’arrives pas à combler.

J’aimerais bien pouvoir me promener et courir librement mais j’ai comme l’impression qu’on ne m’a pas appris à le faire. Je me sens comme une pile électrique, je n’arrive pas à me dominer et dompter ces pulsions. J’en suis désolé, cela m’use aussi et me fatigue.

J’ai eu très peur pour mon gardien, lui et toi aussi et beaucoup de mauvaises énergies nous ont accompagnés depuis, qu’il est maintenant nécessaire de faire partir. Cela commence avec votre manière de penser et de vivre.

Je vous aime et ne suis pas en souffrance, en tous les cas beaucoup moins que vous.