La connexion avec Havana s’est faite dans ce haut-lieu magique qui est le paradis des animaux. Elle était entourée de plusieurs congénères et ils prenaient tous du plaisir à observer les abeilles et les papillons blancs, orange et dorés virevolter auprès des arbres à papillons blancs, roses et violets. Il étaient entourés d’anges blancs, orange et dorés et ces farandoles de danses étaient d’une beauté éblouissante et magique. Je me suis arrêtée le cœur battant, subjuguée par toute cette splendeur, cette vive et fascinante lumière de toutes les couleurs de l’arc en ciel. Il y régnaient une harmonie et une grande paix, et je me suis laissée envelopper par toute cette quiétude pendant quelques instants avant de reprendre mes esprits et d’appeler Havana. Dès le premier appel tous les compagnons assis autour d’elle se sont écartés pour lui laisser la place et venir me rejoindre. Elle ma regardée les yeux pétillants d’une  grande joie et tout son être dégageait une grande et immense tendresse. Avant même que je ne prenne la parole, elle m’a dit :

Te revoilà, je pensais bien que ma triste et malheureuse maman allait encore faire appel à toi, et j’avoue c’est vraiment le bon jour où tu peux encore venir me voir et me parler. J’en suis contente, très contente.

Puis elle s’est mise à tourner sur elle-même plusieurs fois avant de s’arrêter et me dire :

Ouh, j’ai le tournis, même si je me suis bien reposée et ressourcée, même si je me sens de nouveau légère, souple, jeune et en bonne santé, de tourner plusieurs fois me donne le vertige. Le vertige des mouvements circulaires, la tête tourne, mais j’ai aussi et d’une manière plus subtile le vertige de l’amour. Je sais que je peux te donner des messages pour ma maman, ma tendre et douce maman, et je sais aussi que mes pensées étaient tellement fortes que nous allons bientôt pour ne pas te dire tout à l’heure, mais tu sais que nous n’avons pas trop cette notion du temps, nous allons bientôt nous retrouver et je vais la revoir, elle va me prendre délicatement dans ses bras et elle va craquer et me faire plein de petits bisous.

Puis son regard est devenu très doux, de plus en plus doux, l’air rêveur et ayant capté ma pensée elle m’a dit :

Oui même si nous les animaux vivons le moment présent nous avons tout de même des mémoires, hélas trop souvent des mémoires qui nous rappellent des stimuli de souffrance, mais aussi et dans mon cas en ce moment des mémoires de pur et grand bonheur que nous avons connus et vécus à vos côtés.

Puis elle s’est tu quelques secondes et j’en ai profité pour lui lire le contenu des messages et des questions de sa gardienne :

Ma chérie est-tu heureuse là où tu es ? Maman pense à toi tout le temps, tu me manques tellement. Je pleure tous les jours depuis que tu es partie, car je ne te reverrai plus et ça ça m’est insupportable de ne plus voir ton regard d’amour que tu avais envers moi, l’amour que tu me portais, les câlins que tu me faisais, je n’arrive pas à vivre sans toi.
Je vais aller chercher une autre petite fille comme toi, aussi gentille que toi, comme ça j’aurais l’impression de te revoir bébé, Je vais la chercher samedi, je voulais savoir si tu ne m’en voudras pas, mais je t ‘aimerai jusqu’à l’infini.
Bonne nuit ma chérie fais de beaux rêves, des rêves tout roses, comme toi mon amour, je t’aime plus que tout au monde » Ce sont les mots que te disais tous les soirs avant de dormir. »

Pendant que je lui lisais les missives, son regard si joyeux s’est un peu assombri et lorsque j’eus terminé, elle m’a dit  :

Je suis si contente de pouvoir encore lui parler et la rassurer. Merci, dis-lui merci de me permettre de le faire et merci à toi d’être toujours là pour moi et pour nous. Gratitude, beaucoup de gratitude, je t’en sui si reconnaissante. Dis aussi à ma maman que je sais que ma présence physique lui manque cruellement. Je la vois continuer à se torturer l’esprit et à me pleurer. Elle vit dans son chagrin et a du mal à en sortir,  elle pense que je me sens seule, triste et abandonnée. Elle a peur de ne plus être là pour me choyer, me câliner et me protéger, alors que moi, grâce à elle j’ai pu traverser le pont des fleurs dans la joie et la lumière avec amour, et que tout ce que je découvre ou redécouvre dans ce paradis extraordinaire me remplis de joie et de bonheur.

Dis-lui combien c’est beau là-haut, dis-lui combien c’est difficile de redescendre et pourtant mon âme attend et n’aspire qu’à cela. Et je sais que c’est tout proche, mon retour va se faire très rapidement. Dis-lui que je suis si heureuse qu’elle ait réussi à franchir le cap et prendre la décision de se choisir une nouvelle petite compagne. Dis-lui aussi que comme promis j’endosserai le costume qui lui plaira et que je serai fidèle au rendez-vous. Qu’elle me fasse confiance et qu’elle ne tarde pas, elle ne me remplacera pas, je serai fidèle et je reprendrai ma place dans on cœur, même si nous étions toujours reliées l’une à l’autre, et que notre amour ne pouvait pas s’arrêter comme ça. Je reprendrai ma place à ses côtés et dans sa maison.

Dis-lui que nous les animaux avons cette faculté, à condition d’avoir fait un petit passage au jardin des animaux, de nous reposer, nous ressourcer, nous réparer et vous revenir très vite. Le tout est d’avoir la volonté de nous retrouver et le reste se fait tout seul. Il y a des transferts d‘âme qui se font et ça donne la possibilité de vous retrouver dans le corps d’un animal qui a déjà un certain âge. Confiance, joie et espoir, laisse-toi surprendre, la mort ne peut pas nous séparer. Après la mort il y a un nouveau soleil et ton soleil te reviendra dans le corps de cette petite chienne, et nous pourrons reprendre et continuer notre belle histoire d’amour ensemble.

Je t’aime, ta chérie vous aime. Vous êtes ma famille et ma place est avec vous dans votre cœur et votre foyer.