width=Hiro, ta gardienne me demande de communiquer avec toi, elle a des messages et des questions :

Pour commencer je lui demande s’il accepte de bien vouloir me pardonner mes erreurs commises ? Et que je m’en veux terriblement.
Je voudrais savoir comment il se sent moralement et physiquement ?
Suis-je toujours sa gardienne ?
M’aime-t-il toujours ?
Veut-il revenir chez moi  ou rester là où il est actuellement ?
A t’il était envoyé par quelqu’un ou a-t-il une mission auprès de moi ?
Y a-t-il quelque chose chez moi ou sur moi qui le dérange ou lui fait peur ?

 Veut-il sortir quand il est chez moi ? Mais j’ai très peur car il y a la route et d’autres chats qui rodent et il peut lui arriver quelque chose de grave.
Je voudrais lui dire que je l’aime.
Je l’ai aimé dès que j’ai vu sa photo sur le site du refuge je suis venu pour lui.
J’ai contacté le refuge pour savoir s’il était toujours là et je suis venu le chercher.
Je voudrais lui dire de ne Jamais me mordre me griffer ou me faire le dos rond car cela me tétanise et me fait faire une crise d’angoisse.

Je fais des cauchemars d’attaque de chat.
Je veux le meilleur pour lui et qu’il me dise ce qui est le mieux pour lui.
Et que je suis très triste de ne plus avoir de câlin quand je viens le voir alors que la personne chez qui il est y a le droit tout le temps !
J’ai le sentiment qu’hiro ne m’aime plus.
Dites-lui que quand je m’absente je ne l’abandonne pas je pars pour le travail.
Je ferai tout ce qu’il faut pour qu’il soit bien. Sauf le laisser rentrer dans ma chambre.
Celui chez qui il est actuellement lui laisse alors que je lui avait dis de ne pas l’habituer à ça.
Et je veux qu’hiro comprenne bien que je vis dans la maison et que c’est aussi mon territoire.
Qu’il me manque et que je l’aime et qu’il ne doit pas avoir peur de moi.

 Acceptes-tu d’y répondre ?

Je ne vais pas refuser si déjà on me donne l’occasion de pouvoir m’exprimer. Je n’ai rien à te pardonner, c’est toi qui dois te demander pardon. Connecte-toi et parle à ton petit enfant intérieur et demande lui pardon pour tout le mal que tu lui fais. Moi je sais qui tu es, ce que tu ressens et j’ai mal pour toi. Tu es jeune mais ton état d’esprit est figé dans des croyances avec lesquelles tu as du mal à te défaire. Tu es toujours ma gardienne, j’ai été envoyé vers toi par ton ancêtre (père ? moustache grise et lunettes) pour t’aider à de détacher et faire le deuil et surtout pour t’apprendre à être un peu plus souple et accepter de faire un travail sur toi.

C’est plus que nécessaire, car sans cela tu resteras toujours ancrée dans des idées fausses et tu te feras plus de mal que de bien. Tu as souffert, ton petit enfant intérieur a subi des maltraitances et tu te dois maintenant de réparer le mal qu’on t’a fait en pleine conscience,  afin de pouvoir être heureuse et avancer sur ton chemin.

Je me sens bien chez ton ami, j’ai eu de la chance de trouver en lui un être rempli d’amour et d’empathie envers les animaux, et j’avoue que la vie chez lui est tranquille, zen et qu’on se fait plein de câlins. Mais rassure-toi, tu as toujours ta place dans mon cœur et je me dois de revenir chez toi pour accomplir mon travail car je suis ton guide, et je ne peux y déroger même si mon quotidien ici est cool et que je joue et je m’amuse. Mais je vais grandir et j’ai mon rôle auprès de toi. Tu l’as bien ressenti lorsque tu as vu ma photo et lorsque tu es venue au refuge.

Tu me donnes aujourd’hui la parole et j’en profite pour te dire plusieurs choses. Un chat est attaché à son gardien certes, mais aussi et surtout à son territoire. Tu penses que je suis chez toi, que j’habite chez toi parce que tu as bien voulu me prendre chez toi, mais sache que l’âme d’un chat s’approprie le territoire, c’est notre travail à plein temps de transmuter les énergies des personnes et surtout d’un lieu, et sans aucune gêne, je te dis et il faut que tu comprennes que c’est chez moi et que c’est devenu mon territoire que je suis en quelque sorte le gardien du lieu et que tu vis sur mon territoire.

Déjà de quoi te choquer avec tes croyances très limitées quant à la présence des animaux sur terre et auprès de vous. Nous sommes tous reliés à la source et en service à Dieu et à l’humain. Nous sommes là pour vous et pas l’inverse (hormis que vous devez nous nourrir, nous soigner….)

Sache que lorsque je fais le dos rond, c’est parce que j’ai du mal à te débarrasser d’énergies qui ne t’appartiennent pas, qui sont malsaines et malveillantes. Ce n’est pas pour te faire peur, c’est plus pour les mettre en garde et les éloigner. Un sérieux nettoyage de la maison et de toi serait plus que nécessaire. Essaye de trouver quelqu’un qui est spécialisé dans le domaine et tu verras tout de suite la différence.

Tes crises d’angoisse sont le résultat de ton mal-être intérieur et je suis là pour t’obliger à faire un travail pour en comprendre le sens et t’en débarrasser. Je ne fais que te renvoyer le miroir de ton être intérieur. Si tu as le sentiment que je ne t’aime plus, je te renvoie la question et t’interroge « t’aimes-tu toi ? » parce que si tu ne t’aimes pas, personne, ni humain, ni animal ne pourra t’aimer. Pour aimer et être aimé, il faut d’abord s’apprécier et s’aimer soi-même. Est-ce le cas pour toi ? Je sais que tu ne m’abandonnes pas lorsque tu pars pour le travail. Encore une fois c’est le sentiment d’une image que je te renvoie : as-tu peur de l’abandon ?

Quant à la chambre, elle mérite et encore bien plus que le restant du lieu à être nettoyée. C’est là où tu es le plus fragile, le plus accessible à ces mauvaises énergies lorsque tu dors et je suis là pour te protéger. Et je reconnais que c’est aussi agréable de dormir sur un lit. Cela aussi fait partie de tes croyances, un chat ne doit pas avoir accès à la chambre pourquoi ? Le territoire je l’occupe pièce par pièce et il n’est pas question d’être privé d’une partie. Tu as peur de quoi ? Que je t’attaque la nuit ? C’est plutôt les mauvaises énergies qui s’en occupent et tu veux m’empêcher de te protéger ? Si tu refuses le travail que je dois accomplir auprès de toi, tu seras une pauvre âme errante, on m’a envoyé vers toi pour t’aider à te reconnecter à toi, à ce que tu es au plus profond de toi, et même si le travail s’avère difficile en soi, tu y arriveras.

Maintenant si tu n’as pas la volonté, cette volonté de vouloir aller mieux, laisse-moi chez ton ami, et j’espère que là-haut ils accepteront de me libérer de la tâche que j’ai auprès de toi et m’en trouveront une autre beaucoup plus simple chez lui.

Je suis heureux de savoir que tu m’aimes et que je te manque, et si je te renvoie l’image d’avoir peur de toi, c’est toujours pour la même raison, c’est parce que toi tu as peur de moi.

Voilà, aussi petit que je sois, j’ai vidé « mon sac » c’est bien une expression humaine non ? Je t’ai dit ce pourquoi je suis auprès de toi et aussi ce qui ne vas pas dans notre relation. A toi maintenant de réfléchir et de méditer sur ce que je viens de te dire. Si tu n’as pas la force et le courage de faire un travail sur toi, laisse-moi où je suis, ne me reprend pas.

J’espère que tu seras courageuse et je pense qu’à deux nous y arriverons.

Communication du 7 février 2018

Ta gardienne me charge à nouveau de messages pour toi et te demande si tu veux bien répondre à quelques questions :

Mon bb chat d’amour je voulais que tu saches que je t’aime de tout mon cœur et de toute mon âme.
J’espère faire tout ce qu’il faut pour que tu sois bien et ne manques de rien.
Nourriture friandise litière propre jouets ?  As-tu tout ce qu’il faut  ?  J’ai tellement d’amour à te donner je ne te veux aucun mal.

J’ai quelques questions à te poser.

Comment te sens tu depuis ton retour à la maison  ?
Physiquement et moralement ?
J’espère que tu es heureux avec moi ?  Pourquoi quand je suis assise dans le canapé tu arrives tout doucement et saute à côté de moi le dos rond et les yeux noirs ?  Pourquoi quand tu viens sur mes genoux tu sors un peu les griffes et remue fortement la queue ?  Pourquoi tu me fais peur alors que je suis calme et douce avec toi ?
Y a t-il quelque chose que je fais qui te dérange  ?
Que puis-je changer ou faire ?
Tu m’as dit que je devais avancer et c’est ce que je fais. Je fais plus attention à moi
Je me suis remise à fond dans mon travail ma passion.
Je suis allé voir une dame avec qui j’ai beaucoup parlé et qui m’a fait un soin sur les énergies.
Cette dame est venue à la maison pour la nettoyer.
Tu vois mon bb chat d’amour je suis tes conseils.
Je t’aime tellement.
Je sais que tu voudrais sortir mais l’extérieur est très dangereux il y a la route, les chats des voisins Si tu veux sortir il faut que tu me suives car je ne veux pas te mettre de laisse ni de harnais tu n’es pas un chien.
Les câlins d’avant me manquent beaucoup et cela me rend très triste.
Tous ces moments de douceur et de calme quand tu dormais avec moi dans le canapé sous la couette maintenant quand je la mets sur le canapé tu me chasses alors que j’espérais un câlin.
Tous ces moments où tu venais tatouner en ronronnant sur mon gilet sur mes genoux
Tout ces moments de tendresse et douceur me manquent terriblement.
Tu es câlin le matin pour la gamelle et le soir un peu quand je rentre.
J’espère de tout cœur que cela redeviendra comme avant.
C’est mon papa qui t’a envoyé près de moi un homme bon avec un cœur énorme tout comme ma maman que j’ai également perdue.
Ils sont réunis auprès de dieu.
Tu es un beau chat et tu es très intelligent.

 Saches que j’écoute avec attention tout ce que tu as sur le cœur et à me dire.
Je t’aime infiniment mon bb chat d’amour.

Merci pour ces beaux, chaleureux et bienveillants messages. Ne t’inquiète pas trop pour moi, n’axe pas tous les intérêts sur moi. Je me sens bien, je suis heureux d’avoir retrouvé ma place ici et auprès de toi. C’est chez moi ici et oui j’ai été guidé par ton papa pour faire un travail avec toi et t’aider à te débarrasser et faire table rase du passé, de supprimer et d’envoyer au plus profond des terres, des airs et des mers toutes les souffrances que ton petit enfant intérieur accueille encore et qui t’empêchent de faire ton deuil et d’avancer sur ton chemin.

Tes parents seront toujours là pour toi et ils veillent sur toi, ne l’oublie jamais, alors montre leur et met la volonté pour trouver la paix dans ton cœur et ton esprit et avancer sur ton chemin.

Je ne manque de rien et depuis notre dernier échange tu as beaucoup changé et je suis heureux avec toi. Je serais ingrat de me plaindre de ma nourriture, des friandises et de tous les jouets que tu m’offres.

Tu as nettoyé la maison, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Ta mère est toujours là avec toi et elle a besoin qu’on l’aide à partir vers la lumière. Moi je  n’arrive pas à transmuter toutes ces énergies et cela me contrarie et me perturbe. Toi-même tu portes toujours encore des énergies qui ne t’appartiennent pas et moi je n’arrive pas à les porter pour toi, je suis encore trop petit, je ne suis qu’un bébé.

Je ne veux pas te faire peur, je veux juste que tu comprennes que nous ne sommes pas seuls et que tu dois encore procéder à un nettoyage du lieu et surtout de toi. Tu as des peurs et des angoisses profondes en toi et cela te rend fragile et vulnérable, et tu les attires. Tu ne fais rien de particulier, les états d’âme, les mauvaises pensées suffisent pour qu’elles s’accrochent à vous.

Je suis très content que tu te sois mise en mouvement et que tu t’occupes plus de toi. Lorsque le lieu sera zen et clean, tout sera plus facile pour toi et pour moi. Nous pourrons à nouveau retrouver cette complicité qui nous liait au début de mon arrivée et je pourrai de nouveau venir sur tes genoux pour les câlins. Tu dois faire un travail pour te mettre en paix et en harmonie avec ton petit enfant intérieur. Tu dois l’aimer et le valoriser pour le rendre fort et lui donner l’envie d’avancer sur ton chemin de vie. C’est le moment de faire le deuil et laisser ta maman partir dans la lumière. N’aie pas peur de lâcher prise, tu ne te sentiras que mieux après et tous les deux nous avanceront avec joie et amour pour une vie beaucoup plus saine et sereine.

Je fais mes besoins dans la plante, cela me permet de ressentir les effets bénéfiques des énergies de la terre. J’aimerais pouvoir sortir pour me promener et me nettoyer.

Je n’ai pas peur de Stephane, c’est un être empreint de compassion envers les animaux et je l’aime beaucoup, mais il a compris que ma place était auprès de toi.

J’aime manger parce que je suis gourmand et que j’ai besoin de remplir mon estomac, de me sentir plein pour avoir du poids et lutter contre toutes ces mauvaises énergies.

Moi aussi je t’aime et je suis heureux de ta déclaration. J’aime être ton BB d’amour et je suis surtout très heureux de t’avoir retrouvée. Je craignais que tu ne m’abandonnes et me laisse chez S..