width=Tes gardiens me demandent de te poser quelques questions :

Question : comment il se sent ? De quoi a t-il besoin ? Pourquoi est-il nerveux ? Et surtout comment pouvons-nous l’aider.
Qu’a-t-il vécu avant son arrivée ? Bien ou mal

Dis-leur merci de s’intéresser à savoir comment je me sens et de quoi j’ai besoin. Je ne suis pas habitué à ce que l’on s’intéresse plus que ça à moi, et je n’ai hélas pas beaucoup confiance dans les humains. Ce que je sais et que je peux leur dire c’est qu’on portait plus d’intérêt à mes compétences et qu’on espérait beaucoup de mes performances dans les exercices pour pouvoir me dresser à des concours. Ce n’est pas mon truc, désolé, je n’aime pas être utilisé pour remporter des trophées et des victoires. Je suis plus un cheval de compagnie et j’ai besoin de savoir qu’on prend du plaisir à me monter, et que les sorties avec mon cavalier soient des balades de plaisir qui nous permettent à tous les deux de nous nettoyer énergétiquement avec les énergies de la terre et de nous ressourcer.

J’ai mis un peu de mauvaise volonté dans leurs efforts d’éducation, je l’avoue, et on m’a vite mis au rencart. Cela m’a affecté car j’étais sensé ouvrir mon gardien à l’amour inconditionnel, mais il est loin d’y arriver.

Ce que j’aimerais c’est pouvoir trouver une réelle coopération avec mon nouveau gardien, de sentir qu’il m’aime et qu’il aime prendre du temps avec moi, Que ce soit un moment de bonheur partagé. J’ai besoin de ressentir cette fusion lorsqu’on me monte, et lorsque je sentirai cette symbiose, mes craintes et mes angoisses s’estomperont et disparaîtront. Et puis j’avais une compagne à côté de mon box dont j’étais très proche, elle me manque, cela me rend nerveux aussi.

Je crois bien avoir senti que je n’avais plus rien à craindre avec vous, mais il me faut un peu de temps pour m’adapter à cette nouvelle vie. Cela n’a rien à voir avec vous, c’est juste que les mémoires sont encore bien présentes, l’anxiété me guette au quotidien. Mais l’endroit ma plaît, c’est calme et on s’y sent bien, rassurez-vous. J’ai besoin de me vider la tête et de retrouver la confiance en l’homme.