La rencontre avec Jamy s’est faite sur un chemin triste, sec et aride. Elle était assise au bord du chemin et semblait m’attendre. Lorsqu’elle m’a vue ou senti ma présence, elle s’est levée et son regard me scrutait intensément. Je me suis approchée et lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait vers elle pour lui donner des messages et lui poser quelques questions.

Quelle est la cause de sa mort? Et a t-elle souffert?

Quel étais son but dans ma vie et quel étais son rôle spirituel ?

Es que sa mort a un sens précis , pourquoi maintenant et sans me laisser le temps de lui dire au revoir ou de m’y préparer?

Es quelle pense un jour me revenir dans cette vie?

Pourquoi m’avoir choisi moi?

Et si elle a aussi un message a me livré quelle me dise tout ce dont elle a envie.

 

Et en ce qui concerne ce que j’aimerais lui dire comme message… il y a tellement à dire…

J’aimerais tout d’abord lui dire que je l’aime de tout mon coeur et de toute mon âme pour toute la vie et la mort n’arrête pas l’amour, que je ne cesse de penser a elle et qu’elle me manque énormément. 

Je l’aimerais pour toujours et je ne l’oublierais jamais, j’espère avoir été a la hauteur de ses espérance de chat et que j’ai fais de mon mieux pour être la meilleur que possible et lui offrir tout mon amour sincère envers elle.

J’aimerais aussi lui dire que je suis profondément désoler de ne pas avoir été la lors de son décès et que je n’ai pas pu l’aider ni même l’accompagner vers sa future demeure et sa me fend le coeur..

Elle m’a apportée beaucoup d’amour et beaucoup de joie et a l’heure qui l’es sans elle j’ai l’impression qu’une partie de moi sans est allez en même temps qu’elle. Elle a été une chatte super et merveilleuse que j’ai aimé et que j’aimerais pour toujours, ont avais un lien très fort elle et moi et une complicité et un lien inexplicable, c’était comme mon acolyte, ma partenaire, mon âme soeur animal…

Je l’aime pour toujours ma petite Jamy et j’aurais beaucoup de mal a continuer à avancer sans elle mais je comprends aussi que ça devais être l’heure de son départ même si je n’arrive désespérément pas a l’accepter, mon coeur es littéralement en miette ..

Mais sa n’empêcheras pas que je l’aime pour la vie car la mort n’arrête pas l’amour et que jamais je ne l’oublierais car elle es gravé dans mon coeur et dans mon âme, elle fait partie de moi nous ne faisons plus que 1.

J’aurais encore et toujours des choses a lui dire car c’étais une partenaire de vie et je pouvais lui parler sans arrêt elle étais toujours avec moi ont étais toujours ensemble, et elle a toujours été la pour moi même en temps que chat. Elle m’a apporté beaucoup et je n’oublierais jamais le bien être qu’elle m’apportais au quotidien même si elle aimais m’embêter a toujours miauler haha.

Mais c’est se qui faisais quelle étais elle et unique, et que je l’aimais,Ma jamy, elle était spécial et sensible tout comme moi et ont se comprenais rien qu’en un regard..

Elle même sait. Voilà je pourrais en dire encore beaucoup car nous avons vécu des années ensemble et nous avons eu pleins de moments intimes.

Je voudrais encore lui dire que je l’aimais, je l’aime et je l’aimerais toujours, quelle me manque et que je pense tous les jours et tout le temps a elle.

Je t’aime Jamy chéri 

 

Je t’attendais, depuis plusieurs jours j’attendais que tu viennes à moi car j’ai besoin de toi et de ton aide pour pouvoir faire mon passage. Je suis là sur ce chemin et je n’arrive pas à le suivre pour rejoindre le pont des fleurs. Or tant que je reste ici entre deux, tant que je n’aurai pas rejoint le jardin des animaux, je ne peux me ressourcer, me reposer ni me réparer, et ma petite sœur, mon âme sœur, ma compagne, ma maman ne pourra trouver la paix dans son cœur et son esprit et ne pourra faire son deuil.

Ici je me sens retenue par sa douleur, sa grande souffrance, et cela rajouté à un départ rapide, violent et non programmé m’empêchent d’aller de l’autre côté du pont. Je ne m’en sens pas le droit, je la fais terriblement souffrir, je la laisse en grande détresse et je m’accroche à elle, à ce lieu. Ce n’est bon ni pour elle ni pour moi, et tant que je reste dans son environnement, tant que je l’accompagne dans son quotidien, je lui puise son énergie,  elle n’est pas bien et se sent tellement désespérée et va finir par tomber malade.

Je suis si contente que tu sois venue pour nous aider toutes les deux, car il me tarde de rejoindre ce haut-lieu magique. Dis-lui tout d’abord merci, merci pour son merveilleux message d’amour. Dis-lui que je sais combien elle m’aime et combien je lui manque. Je sais que c’est injuste et incompréhensible pour elle et j’ai tellement de mal pour elle, tellement de peine de lui infliger cette grande douleur.

J’étais là pour l’accompagner sur son chemin et lui apprendre le détachement affectif. Je n’ai pas terminé mon travail, cet accident ne m’en a pas laissé le temps et je sais que je lui reviendrai pour continuer ma mission. J’étais là pour l’aider à vivre ses relations avec détachement, sans dépendance ni co-dépendance, et j’ai bien failli à ce travail. Cet accident ne m’en a pas laissé la possibilité.

C’était rapide et brutal, j’ai voulu traverser la route et me suis fait malheureusement percuter et j’ai senti qu’un organe vital, le foie ou la rate était atteint. J’ai ressenti une vive douleur et me suis aussitôt réfugiée dans mon corps astral pour pouvoir la supporter et la gérer. Dis-lui que c’était rapide et que je n’ai pas eu le temps de souffrir, j’ai essayé de me traîner jusqu’au jardin, derrière les tôles  mais la faiblesse de mon état a pris le dessus, je me sentais bien, je me sentais flotter au-dessus de mon corps physique et je savais que pour moi c’était fini, qu’il me serait impossible de réintégrer mon corps.

Dis-leur que ce qui m’a fait le plus mal en cet instant précis, c’était de savoir qu’elle allait me trouver et que ce serait horrible pour elle de constater que je n’étais plus sur ce plan terrestre et que je ne pourrais plus partager avec elle nos merveilleux moments de complicité. J’étais destinée à l’accompagner un long chemin d’évolution personnelle et spirituelle et je l’ai abandonnée bien trop vite, trop tôt. Les lumières de ce véhicule m’ont éblouie et je suis restée plantée sur le côté de la route, et au moment du passage j’ai essayé de faire un grand saut, mais c’était trop tard et je me suis fait heurter.

Maintenant pour pouvoir avancer, j’ai besoin de ton aide et je te dis merci et un grand merci à ma petite maman d’avoir fait appel à toi. Grâce à toi je peux rejoindre le paradis des animaux et après m’être ressourcée, préparer mon retour. Car bien entendu je n’ai pas terminé mon travail et elle a besoin de moi pour continuer son, chemin.

Nous étions déjà ensemble dans une autre vie. Nous étions deux âmes sœurs, des âmes humaines et je lui suis revenue dans le corps d’un chat dans cette vie-là pour  lui apporter de la joie et de l’amour. Je représentais cette partie d’elle qui lui permettait de trouver en elle la force et la confiance pour avancer sur son chemin. Nous avons passé ensemble des moments de grand et pur bonheur  et cela ne peut s’arrêter brusquement et sans espoir de nous revoir. Dis-lui de ne pas culpabiliser de n’avoir pu me dire au revoir, et dis-lui tout- simplement que nous nous reverrons et ce sur le plan terrestre bien entendu. Je suis elle, elle est moi et nous étions très fusionnelles et le seront à nouveau. Pour cela il est nécessaire de faire un petit passage au jardin des animaux, et dès qu’elle se mettra à ma recherche je me mettrai sur son chemin. Elle a besoin de moi et de mon énergie pour continuer sa voie. Depuis mon départ elle se sent vide comme si elle avait perdu une partie d’elle, et ce grand vide qu’elle ressent, seul moi peux le combler.

Dis-lui que je l’aime, je l’aime de tout mon cœur d’un amour pur, profond et inconditionnel. Cet amour reste intact où que je sois, je reste toujours reliée à  elle, mon âme est éternelle et perdure. Je suis à présent prête à rejoindre l’au-delà, et vous suis si reconnaissante de me permettre de le faire.

Puis nous nous sommes avancées toutes les deux sur ce chemin triste qui au fil de nos pas devenait de plus en plus lumineux. Lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs elle l’a traversé après m’avoir redemandé de lui dire qu’elle l’aime, qu’elle l’aime très fort, et elle s’est- noyée dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Jamy, repose et ressource-toi.