27.KarlaAvec ma maman, c’est une très longue histoire. Une histoire difficile et très violente, mais dis-lui qu’elle arrête de parler avec les morts et je serai moins stressée en ce moment. Elle peut faire le deuil de son fils tout en le laissant tranquillement veiller sur elle. C’est aussi ça l’amour. Laisser partir ceux qu’on aime, l’accepter et ne pas en souffrir. J’ai peur pour elle et je prends son chagrin sur mon dos, et puis je ne veux pas que Popeye et Clochette s’installent chez nous. Si elle arrête de communiquer avec les esprits, on n’aura pas besoin de leur aide. Je suis là et je veux rester seule avec elle.

Elle cherche et interprète n’importe quel signe. La date d’anniversaire se rapproche et ça la perturbe. Même si elle a compris et décidé de le laisser tranquille (le fils décédé), inconsciemment elle attend un signe, un message de sa part. Elle en a besoin comme si ça pouvait nourrir son âme perturbée et en même temps avec le travail qu’elle fait sur elle, elle le redoute. Je suis sur le qui vive. Dis-lui que même si on ne peut jamais faire complètement le deuil lorsqu’on a perdu un enfant, il faut l’accepter en sa mémoire, on n’a pas le choix, c’était le choix de son âme.