width= width=La connexion avec Kiki s’est faite au jardin des animaux. Il n’était pas seul, il était en train de jouer avec Maxou. Tous les deux couraient et s’amusaient comme des fous. Tantôt Kiki sautait sur lui et lui faisait plein de bisous, tantôt c’était Maxou. Ils se roulaient dans l’herbe, il y avait beaucoup d’oiseaux autour et ils faisaient partie du décor. Ils n’avaient aucune crainte de picorer autour d’eux.

Au paradis des animaux les énergies envers tous les animaux, volatiles et toutes autres catégories étaient harmonisées et pacifiées. Lorsque je me suis adressée à eux, ils m’ont tous les deux répondu en même temps :

Tu peux lui dire que nous sommes ensemble et heureux de l’être, nous nous amusons comme des chatons, des petits bébés et avons tous les deux oublié ces drames. Nous sommes contents de nous ressourcer, de nous réparer et nous sommes tellement joyeux et contents d’être ensemble et nous aimerions aussi te revenir ensemble. Nous savons que tu nous aimes et nous aussi nous t’aimons et pensons et parlons de toi.

C’était très difficile pour toi ces tragédies, et le mieux serait de ne plus nous laisser sortir. Les chiens sont affamés et nous sommes des proies vulnérables, mais moi Kiki je veux te revenir et moi Maxou aussi.

Mets-toi à notre recherche, nous serons ensemble et aussi complices que nous le sommes ici. Tu ne pourras pas passer à côté de nous et même si tu hésites, tu sais au fond de toi que tu as besoin de l’énergie des chats pour avancer dans la vie. Nous sommes tous les deux pressés de te retrouver, tu es notre maman, notre âme est éternelle et nous sommes reliés à toi.

Je t’aime (Kiki) et moi aussi (Maxou).