Partie le 14 mars 2015

10284741_762639863856434_1962870774690750078_oJe l’aperçois assise au bord du chemin, je m’approche d’elle et lui demande ce ou qui elle attend.

Je ne peux pas partir, pas tout de suite, ma gardienne est bien trop malheureuse. Elle souffre et me pleure et ça m’empêche de partir. Elle culpabilise aussi que je sois partie alors qu’elle n’était pas présente, mais c’était mon choix et je l’ai fait pour lui rendre les choses moins difficiles. J’avais de l’eau dans les poumons et la respiration me faisait mal. Je me sentais oppressée et mon cœur a lâché. C’est mieux pour elle, elle n’aurait pas supporté de m’emmener pour m’aider à partir. Dis-lui que je l’aime et qu’elle doit accepter mon départ afin que je puisse rejoindre le paradis des chiens.

Ta gardienne aimerait savoir si tu as été heureuse avec elle.

Mais elle le sait, elle connait la réponse. J’ai été son enfant, son bébé et toutes ces années n’ont été que bonheur.

Est-ce que R…..  t’a dérangée, ou fait peur ?

Je ne l’aimais pas, ses éclats de voix nous perturbaient toutes les deux, mais il ne me dérangeait pas, ma relation avec elle était si fusionnelle que personne ne pouvait s’y immiscer.

Tu as donc apprécié tous ces moments que vous avez partagés ensemble ?

J’ai aimé et profité de chaque instant avec elle. Ma mission était de l’aider à traverser des périodes difficiles aussi bien physiquement que psychiquement (douleurs) et chaque moment passé avec elle pour l’aider et lui apporter du réconfort ont été des moments exceptionnels remplis d’amour et de gratitude.

Je dois te dire que tu resteras dans son cœur et que rien ne pourra te remplacer.

Même si je ne suis partie que pour me ressourcer et revenir chez elle pour une mission encore plus importante ? Dis-lui qu’elle a le droit d’aimer et de recevoir de l’amour et qu’elle ne doit pas fermer son cœur. La souffrance doit lui permettre de voir les choses autrement, de faire un travail sur elle pour l’aider à avancer et non pas s’auto-punir elle-même. Qu’elle se rapproche de la chatte, elle saura lui apporter du réconfort. Moi, je peux continuer mon chemin, je l’aime et je veillerai sur elle jusqu’à mon retour !!!