width=Lego m’attendait sur le chemin, tout triste, tout penaud. Il m’a tout de suite dit :

J’étais venu pour la faire rire et je suis triste, je la fais pleurer. Dis-lui que je suis désolé, j’ai de la peine pour elle, pour eux et je m’en veux d’avoir été aussi téméraire et inconscient. Maintenant je suis là et le choc, la violence m’ont fait sortir de mon corps et je me vois assis à attendre qu’il se passe quelque chose pour m’aider, pour me libérer et me permettre de rejoindre le pont des fleurs et le jardin des animaux.

Je suis là pour ça Lego, et après t’avoir transmis le message de ta gardienne, je t’aiderai à rejoindre le pont des fleurs, mais ta gardienne a d’abord besoin de savoir comment tu te sens et te donner un message d’amour.

Dis-lui que tant que je suis ici, entre deux, je ne peux pas être bien. Ici ce n’est plus ma place, et ma présence toujours dans leur environnement, perturbe beaucoup les autres compagnons. Et puis je leur pompe leur énergie. Quant à mes gardiens, surtout ma gardienne, tant que je serai à ses côtés, elle ne pourra pas faire son deuil. Je suis content que tu sois là pour m’aider à partir.

Je vais maintenant te lire son message :

« Dites-lui que c’est le chat le plus extraordinaire que j’ai jamais connu. Que nous ne l’oublierons jamais qu’il prenne soin de lui. Que nos conversations matinales vont me manquer, ainsi que nos moments privilégiés quand je regardais la télé, restent gravés à  jamais. Que malgré l’amour que je porte aux autres chats de la maison, car chacun à sa particularité et son histoire dans notre famille, il était le petit dernier le petit chouchou. J’ai rapidement remarqué que ce chat était à part et qu’il allait être casse-cou et curieux et calinou. Dites-lui que je le remercie d’être entré dans nos vies et que nous nous retrouverons, qu’il soit heureux. »

Dis-lui merci, merci pour ce beau message, cette belle déclaration d’amour. Dis-lui que moi aussi j’ai vécu des moments merveilleux à ses côtés et que ce temps partagé fut trop court. Mais comme elle le souligne, j’étais curieux et un peu inconscient des dangers. Mais je n’étais souvent pas centré dans le ici et maintenant, j’étais pour la plupart du temps plus dans le monde astral et c’est pourquoi on se fait rattraper par les incidents de la vie quotidienne.

On pourrait dire que je n’ai pas eu de chance, mais la réalité est bien ailleurs. En réalité je devais remonter pour m’incarner correctement dans mon corps physique lorsque je redescendrai. Oui je n’étais pas bien incarné, car je suis redescendu trop vite. Dis-lui que je l’aime et que ma mission auprès d’elle est une mission de type timbre-poste. J’étais là pour l’aider à se détacher affectivement, pour l’aider à vivre ses relations avec plus de légèreté et sans aucune dépendance même co dépendance. Mais voilà, ne pas être incarné correctement dans mon nouveau corps physique, m’a amené à être curieux de tout et d’avoir besoin d’inspecter l’environnement (mission précédente).

Dis-lui que je veux lui revenir, que je n’ai pas besoin de me reposer et me ressourcer et que mon retour peut être très rapide.

Dis-lui aussi que cette fois-ci je veillerai à ne pas griller les étapes et de revenir correctement dans le corps d’un petit chaton. Elle a bien entendu le droit de me pleurer, mais je préfère mille fois qu’elle pense à moi avec le sourire aux lèvres.

Je me charge de lui transmettre ton message Lego, et si tu es prêt maintenant à rejoindre le paradis des animaux, je vais t’accompagner un petit bout de chemin.

Telle une petite panthère, il est aussitôt venu à mes côtés et nous nous sommes avancés sur le chemin ensemble. Lorsque je me suis arrêtée, il m’a dit :

C’est un passage obligé, mais certes très rassurant et réconfortant. Dis-lui que malgré la paix et la beauté de l’autre côté, je me dépêcherai de lui revenir pour vraiment remplir ma mission et que surtout j’espère qu’elle m’ouvrira à nouveau sa porte et son cœur.

Puis tel un félin, il a fait un grand saut pour franchir le pont et se noyer dans l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Lego, à très vite !