Partie le 10 octobre 2014

20141008_151036Je suis en attente, j’ai le temps et il me semble bien long.

Ta gardienne me charge de te dire « Merci Leilou pour toutes ces années que nous avons passées à tes côtés, merci pour tout ce que tu nous as donné, merci de nous avoir aidé, guidé, aimé d’un amour inconditionnel. Je suis désolée pour tout ce que je t’ai fait subir ces derniers mois et te demande pardon du fond du cœur. Je n’aurais pas dû te faire opérer ni te  laisser chez le vétérinaire où tu es partie, seule sans câlins. Tu méritais plus de douceur, d’amour d’autant plus que tu étais malade. Pourquoi es-tu partie maintenant, pourquoi cette maladie, as-tu voulu nous protéger de cette maladie ? Est-ce le logement qui est à incriminer ? Suis-je trop stressée, énervée, agressive, dépressive ?

Oui je sais tout ce que tu viens de me dire, je suis encore très présente et sa culpabilité, sa détresse m’empêchent de partir. Dis-lui que je suis heureuse qu’elle ait réussi à mettre des mots sur tout ce qu’elle éprouve et ressent, et qu’elle a mis tous ces messages par écrit. Même si cela peut ressembler à de la torture, c’est au contraire très important pour elle d’exprimer ses regrets, ses questions et sa culpabilité. C’est une grande prise de conscience qui lui sera très bénéfique si elle s’accepte avec ses défauts et ses qualités et reconnaisse que cette part d’ombre dont elle parle, à partir du moment où elle en a pris conscience, peut la galvaniser et lui permettre de trouver en elle les ressources nécessaires pour lui apporter un équilibre et la positiver. Cette tumeur je l’ai eue, et peu importe à présent la raison, les animaux ont tous une mission auprès de leur gardien et la mienne était avant tout d’apporter un équilibre au sein du logement qui ne vibre pas sainement. Les énergies de bas niveau vibratoire ont une forte influence sur l’état physique et psychique. Dis-lui de le faire nettoyer  ou pourquoi-pas en changer. Mais il y a des choses qu’elle emportera car liées à elle.

Dis-lui que beaucoup de choses changeront et se mettront toutes seules en place si son appartement et elle sont débarrassés de tout ce qui les polluent. Quant à son futur lieu de vie, son paradis sur terre, il se trouve précisément dans son cœur. Il est temps qu’elle se reconnecte à sa source. Pour cela, il va falloir faire un travail sur elle, s’accepter comme elle est et demander pardon à son enfant intérieur pour tout ce qu’il a  souffert.  Il s’agit de travailler sur le « je-nous ». Reconnaitre et accepter ses souffrances intérieures pour ne pas être manipulée par des forces sombres qui s’avèrent maléfiques dans nos relations. S’observer, s’écouter et communiquer, dire les choses qui font mal et demander pardon à son enfant intérieur. Puis il s’agira de renouer le dialogue avec chacun, leur dire les choses mais parler avec son cœur et non avec colère. Peut-être que cela amènera une rupture définitive, mais le deuil pourra en être fait.

Dis-lui que lorsqu’elle aura accompli tout ce travail, sa mission sur terre lui semblera évidente. Elle n’a pas choisi son métier par hasard, qu’elle n’en doute surtout pas. Si tu communiques avec moi aujourd’hui, c’est que ses regrets, son mal-être et sa culpabilité lui ont permis de faire appel à toi et qu’à travers toi, je puisse lui donner ces messages. Cela aussi fait partie de ma mission et elle a besoin d’une aide extérieure pour tout remettre sur les rails, cela je ne pouvais pas le faire (radiesthésiste, sourcier) et le lien entre elle, Alexandra et moi était déjà un lien karmique. Mais qu’elle ne cherche pas, ce n’est pas important. Ce qui est important, c’est aujourd’hui, le présent ici et maintenant.

Elle te demande pardon de n’avoir pas pris plus soin de toi, de t’avoir laissée seule quand elle partait en week-end. Elle regrette de ne pas avoir écouté son intuition et a l’impression d’avoir été influencée, manipulée. Elle ne s’est pas respectée, et ne s’est pas affirmée chez le vétérinaire. Elle espère que tu es partie sans souffrir et que tu es heureuse là où tu te trouves. Elle t’aime et tu lui manques.

Oui je sais, encore des regrets et de la culpabilité, et cela me peine et me rends triste. Je ne veux pas la voir souffrir, je l’aime et vais lui envoyer de l’aide pour qu’elle arrive à se pardonner et vivre sereinement, mais pour cela elle doit maintenant accepter de ne pouvoir revenir en arrière et me laisser partir. Donnes lui très vite mon message car elle tourne en rond et se morfond. Elle te dit qu’elle ne s’est pas affirmée chez le vétérinaire, qu’elle n’a pas pris sa place, je confirme qu’elle n’était pas maître de ses décisions et qu’on en a profité pour la manipuler. Mais tout cela doit finir, il faut qu’elle se retrouve et fasse table rase du passé pour reprendre sa vie, sa destinée en main.

Dis-lui que je l’aime, que je suis partie sans souffrances et que je souhaite à présent rejoindre le paradis des chats afin de m’y ressourcer et de préparer mon retour. Si elle décide de suivre mes conseils, elle aura de l’aide. Je me chargerai, en attendant mon retour, de lui envoyer un guide qui prendra soin d’elle et peu importe si mes cendres sont dans la Vézère ou en Dordogne, ce qui compte c’est que je reste reliée à elle et Alexandra et que je puisse veiller sur elles. Je les aime.