width=Ta gardienne me demande de communiquer avec toi Lilou.

J’espère qu’elle t’écoutera, parce que moi j’ai beau la coller et la nettoyer énergétiquement pour lui apprendre le détachement que je m’épuise car cela ne sert à rien. Elle est terriblement axée sur Strumpf, sa maladie, son départ et son mental ne lâche pas prise.

Dis-lui qu’elle a fait ce qu’elle devait faire pour lui et que c’est une belle leçon de vie pour elle. Qu’elle en retienne l’essentiel, celle de savoir qu’elle est capable du don de soi plutôt que de gâcher ce magnifique travail, cette belle empathie qu’elle a eu pour lui par des pensées et un comportement négatif. Cela nous mine tous et va finir par nous rendre tous malade. Il lui manque, à moi, à nous tous aussi, mais il est bien là où il est, il est dans la lumière et ne peut pas se reposer et se ressourcer pour nous revenir tant qu’elle n’arrive pas à lâcher prise et qu’elle l’oblige à se manifester.

Elle a, spirituellement, fait beaucoup de pas en avant, elle a avancé sur son chemin, mais elle est en train de faire marche arrière car elle n’arrive pas à se détacher de cette souffrance.

Energétiquement, cela a mis des choses en place dans la maison et moi ça me fait peur, je n’ai pas la puissance pour transmuter ce trop-plein négatif. D’ailleurs elle non plus et j’en suis très triste et contrariée.

Java avec qui j’ai un lien de parenté (demi-frère) très fort me demande de lui laisser ma place car je ne lui sers à rien et cela me crée des peurs et des angoisses. Je me sens bien inutile.

Dis-lui que je l’aime, nous l’aimons tous et aimerions la voir faire un effort pour sortir de cet état dans lequel elle s’enferme. Nous avons tous besoin d’elle et lorsqu’elle ira mieux nous irons mieux aussi.

Au lieu de continuer à pleurer elle doit penser à lui avec amour et lui envoyer de la lumière et lui montrer qu’elle fait des efforts pour attendre son retour. Cela l’aidera à sereinement préparer son retour. Il m’a promis de nous revenir et moi je l’attends.

Dis-lui que si je lui suis revenue, c’est pour l’aider à faire le deuil d’un enfant qu’elle n’a pas eu. Même si c’est inconscient, cette peur de perdre quelque chose de soi, quelqu’un qu’on aime, est toujours profondément ancré dans son psychisme et elle doit à travers nous (elle et Java) arriver à s’en détacher pour vivre les relations avec ses animaux d’une manière plus fluide et pas dans les peurs et les angoisses.

Elle nous envoie l’image anxieuse d’une maman qui fragilise et vulnérabilise ses petits. Dis-lui qu’aussi petite que je sois j’ai un tempérament fort et que je me dois de lui faire comprendre la situation. Mais cela en même temps me crée des peurs et des tensions qu’elle seule peut guérir.

Merci Lilou pour cet échange, je pense que tes messages sont clairs et qu’elle songera enfin à les écouter et se remettre en question.