IMG_186459502288461Lola est là, assise sur le chemin. Elle me semble triste. Je lui explique que sa gardienne aimerait savoir si elle est bien là où elle se trouve. Elle me regarde d’un air navré.

Je ne souffre plus, je ne ressens plus aucune douleur et je pourrais rester assise ici pendant des jours, des mois, des années entières. Mais ce n’est pas ma place, et je souhaite partir. Je souhaite, oui j’espère trouver le jardin des animaux. Je sais que là-bas c’est le paradis, et il me tarde d’y être pour me ressourcer et revenir chez elle. Oui, tu peux lui dire que je ne lui en veux pas de m’avoir aidée à partir, c’était ce qu’elle devait faire, mais elle ne doit pas maintenant le regretter et culpabiliser. J’ai eu une existence remplie d’amour et de tendresse. Tantôt j’étais sa petite sœur, sa meilleure amie, sa confidente, et tantôt sa petite fille. J’ai aimée tous ces rôles et à chaque instant de sa vie, de l’adolescence à l’âge adulte et de parent maintenant, je l’ai accompagnée, et je n’ai pas failli à ma mission. J’étais là pour elle, pour l’aider à grandir, à construire sa vie, et j’ai su rassurer et protéger son petit enfant intérieur, tant dans les moments de joies et de quiétude, que dans les moments plus difficiles. Ma vie avec elle a été belle et de la voir triste et en souffrance me chagrine.

Oui Lola, elle me charge de te dire que tu lui manque énormément, que tu es dans chacune de ses pensées. Toute la famille pense à toi, et ta copine Nina te cherche.

Non, Nina ne me cherche pas, elle me voie et on se parle. Ce qui la perturbe, c’est que je sois encore là, car elle aussi sait que ce n’est plus ma place.

Ta gardienne te remercie, tu étais une chienne parfaite et te dit « je t’aimerais tout ma vie ma chérie »

Dis-lui que je le sais, qu’elle n’a pas besoin de me le dire. Dis-lui que je dois à présent partir et que je sais qu’elle ne m’oubliera pas. Comment le pourrait-elle ? Moi aussi je l’aime et je souhaite très vite revenir chez elle. Pour elle, mais aussi pour son bébé, pour être une petite compagne de jeu pour son garçon. C’est ma famille, et je ne l’abandonne pas. Je m’en vais juste quelques temps, et je reviendrai dans le corps d’une petite chienne espiègle et en bonne santé. Je suis apaisée maintenant, je sais qu’elle retrouvera la sérénité et n’aura plus autant le cœur et la gorge serrés lorsqu’elle pensera à moi. Dis-lui merci de m’avoir tant aimée, de m’avoir toujours été fidèle et que ses messages, notre rencontre vont enfin la soulager, parce que je me sens à présent le droit de la laisser.

C’est ce qu’elle souhaite pour toi Lola, même si ta présence physique lui manque. Elle souhaite que tu sois bien et heureuse de l’autre côté du chemin. Tu peux partir vers la lumière à présent, n’hésite pas.

Le chemin est devenu de plus en plus lumineux, et Lola s’est noyée dans cette magnifique lumière.