width=J’ai rencontré Lola de l’autre côté du pont des fleurs, assise dans une belle prairie très verte, un vert fluo avec des fleurs rouges, jaunes de toutes les couleurs. Lorsque je me suis présentée à elle, elle m’a dit :

Tu peux lui dire que j’ai pratiquement terminé ma transition, il me reste juste à pousser la porte du jardin des animaux qui se trouve à côté de moi et je pourrai commencer à me reposer et me ressourcer. Dis-lui que tu m’as rencontrée dans cette magnifique prairie où je me plais beaucoup et que je vais bien. Je me sens le corps d’une jeune chienne et c’est fort agréable de ne plus souffrir de tous les bobos des vieux. Je me sens très légère et j’ai envie de profiter de l’endroit pour courir dans les herbes et me faire plaisir en admirant ces jolies fleurs et ces jolies couleurs.

Ta gardienne aimerait savoir si tu as été heureuse avec elle ? As-tu senti l’immensité de son amour pendant votre vie commune et le sens-tu encore à ce jour ?

Oui j’ai été très heureuse à ses côtés, nous avons partagé des années de pur bonheur et je sais combien elle m’aime et moi aussi. Dis-lui que je sens son amour tous les jours et c’est ce qui m’a permis, malgré sa souffrance, de faire la transition à mon rythme et m’aider à franchir le pont des fleurs. Je lui en suis très reconnaissante car ici tout est amour, et lorsque j’aurai poussé la porte du paradis des animaux ce sera encore amplifié, tellement tout est harmonieux ici.

T’es-tu sentie parfois trop seule ? A-t-elle été assez présente pour toi ?

Je me suis parfois sentie seule, c’est normal, nous les chiens aimons bien vous accompagner partout où vous allez, mais je savais bien que ce n’était pas possible pour elle, qu’elle avait aussi sa vie, son travail et ses occupations. Et même si je me languissais de son absence, je savais qu’elle reviendrait, qu’elle ne m’avait pas abandonnée et ça me rassurait. J’ai toujours su, même si son absence était plus longue, qu’elle m’aimait et ne m’avait pas oubliée.

As-tu quelque chose à lui dire ?

Oui, dis-lui qu’elle est sur son chemin et qu’elle doit continuer à évoluer. Ma mission a été de l’aider à avancer tout en lui permettant de se reconnecter à son petit enfant intérieur, de l’aimer pour pouvoir s’aimer et aimer les autres. C’est à l’amour inconditionnel que nous les chiens devons vous ouvrir, et j’ai réussi mon travail. J’en suis très heureuse.

Si j’ai des conseils pour l’accompagnement de sa petite chienne ? Oui qu’elle l’aime et la chérisse autant que moi. Qu’elle ne fasse pas de comparaison avec moi, chaque âme est unique et a un lien avec son gardien. Moi je resterai toujours reliée à elle même si je ne reviendrai pas de sitôt. Mais je veillerai sur elle et lui enverrai de bonnes énergies. Même si mon départ a été difficile pour elle parce qu’elle n’a pas compris pourquoi j’étais partie alors qu’elle n’était pas là, elle a vite compris qu’elle devait me laisser partir et pendant ma période de transition, elle m’a, de par ses pensées, accompagnée d’amour et de lumière. Dis-lui que j’ai choisi de partir sans sa présence, c’était pour ne pas la choquer et trop la faire souffrir. Ça a été mon choix et tout s’est bien passé puisque je me trouve à l’entrée de cet oasis de paix.

Elle a un autre message pour toi :

« Son amour est indéfectible pour toi et elle te remercie pour tout ce que tu lui a apporté et lui apporte encore. »

Oui je sais, toute ma reconnaissance et ma gratitude pour elle. Je me sens en paix et en harmonie et je souhaite plus que tout qu’elle le soit aussi. Je l’aime.