width=Pour la seconde communication de ce jour, j’ai eu le plaisir et la chance de rencontrer Maiko au paradis des animaux. Cela est extrêmement plaisant et me donne à chaque fois des frissons intenses et l’envie d’y rester, de ne plus redescendre. Mais je ne peux me le permettre, je faillirais à la demande, au besoin qu’ont leurs gardiens de savoir comment ils vont, d’avoir la sérénité qu’ils vivent en paix et en harmonie. Dès que Maiko m’a aperçue, il s’est mis sur ses 4 pattes pour venir à ma rencontre. Je lui ai lu les messages et questions de sa gardienne:

Mes messages :

Je veillerai toujours sur lui en l’aimant de tout mon cœur… Je ne sais pas comment le remercier car il a été ma lumière et mon gardien à une période de ma vie qui était difficile pour moi. J’ai toujours fait mon maximum pour qu’il ait une belle vie pleine d’amour et de liberté, pour l’emmener partout, qu’il ne soit pas seul en m’attendant la journée et j’espère lui avoir permis de vivre une belle vie à mes côtés.

Je lui suis reconnaissante car il a choisi le moment le moins difficile pour moi pour s’en aller, il a attendu que je ne sois pas seule à la maison, il est parti quelques heures avant que je l’emmène chez le vétérinaire, et son âme est restée plus de 5h jusqu’à ce que je ramène son corps chez le vétérinaire. J’ai pu l’embrasser jusqu’à la dernière minute car je sentais qu’il était encore là. J’ai déjà vu le corps de chiens décédés et quelques minutes plus tard, l’âme était déjà partie, lui il est resté longtemps. Au moment où il  s’est endormi, j’ai senti une chaleur dans le cœur et j’ai le sentiment qu’il m’a transmis de sa force et de sa sagesse. J’ai l’impression qu’il vit en moi. Je le remercie de tout mon cœur pour tout ça… Pour moi il est vraiment en ange et je suis honorée qu’il m’ai choisie pour l’accompagner dans cette vie…. 

 J’ai bien compris sa mission, j’ai appris sa maladie en même temps que mon ami m’ai demandé en mariage. J’aurais aimé qu’il m’accompagne dans ma vie de famille mais j’imagine que pour lui c’était mieux ainsi. Nous étions tellement fusionnel tous les deux.

 Dites-lui bien que je l’aime de tout mon cœur et que j’aimerais encore pouvoir contribuer à son bonheur, qu’il me dises comment.

 Mes questions :

Comment il se sent là où il est ?

A-t-il des choses qu’il aimerait me dire ?

Je sens qu’il veille sur moi et ça me fait beaucoup de bien car j’ai l’impression de rester en contact avec lui. Je ne veux cependant pas être égoïste. Est-ce que nous pouvons garder cette connexion, est-ce qu’il peut continuer à veiller sur moi sans que cela l’empêche d’évoluer ? Ou dois-je le laisser poursuivre son chemin en me détachant ?

Est-ce qu’il reviendra à mes côtés dans sa prochaine vie ? Ou est-ce que sa nouvelle mission est ailleurs ?

 Je pense qu’il le sait car je lui dis tous les jours mais redites lui que je l’aime très fort….

 Dis-lui que je me sens bien ici, plus aucune douleur, complètement soulagé et régénéré. Je suis heureux même si je l’étais encore plus avec elle. J’étais à la fois son enfant, mais surtout son compagnon, et ma mission était de lui apprendre à garder la tête haute et apprécier la vie, même si dans les moments difficiles on pourrait avoir envie de ne plus être là.

J’étais là pour veiller sur elle, la guider dans ses choix et l’accompagner sur son chemin. Notre relation était bien trop fusionnelle, trop exclusive alors que ma mission première était de l’aider à se faire confiance, de lâcher prise avec le passé et s’ouvrir, ouvrir son cœur à l’avenir pour y accueillir sa moitié.

Je l’ai bien réussie, cette mission, et elle est à présent prête à reprendre sa route et construire sa vie affective. Moi aussi je l’aime et j’ai été guidé pour venir chez elle (grand’mère), ce n’était pas un hasard, on m’a envoyé vers elle pour lui donner de la force et de la tendresse. Jusqu’à mon dernier souffle je lui ai apporté et transmis cette force et cette sagesse. Je suis heureux, car elle l’a bien capté et elle a à présent une grande ouverture d’esprit. Elle ne se fera plus malmener, elle saura se faire respecter tout naturellement et elle a trouvé la personne avec qui elle pourra partager l’amour et la compassion qu’elle a en elle.

C’était le moment pour moi de partir, elle l’a bien compris, j’étais sur mon chemin parce que ma mission était terminée. Je suis parti à la maison, la décision de m’aider à partir était un choix cruel pour elle, et je sais combien cela lui était difficile. Je lui ai fait un dernier et merveilleux cadeau. Mon âme, comme elle l’a ressenti, est restée encore un très long moment avec elle pour l’aider à accepter mon départ, mais surtout pour lui faire comprendre qu’elle a cet amour et cette empathie pour aider les âmes à faire leur passage et leur permettre de partir dans les meilleures conditions et dans la lumière.

C’est un message important pour toi, en quelque sorte une mission de vie qui se présentera à toi en temps et en heure, ne t’inquiète pas, il n’y a pas le feu au lac, tout se mettra en place lorsque ça devra se faire.

Nous sommes reliés tous les deux et je serai toujours son guide et veillerai sur elle. Elle ne peut s’empêcher de penser à moi et de me parler, de me dire qu’elle m’aime. Moi aussi je l’aime, je l’adore et cela ne m’empêche nullement de me reposer et me ressourcer. L’évolution spirituelle, c’est elle qui la vit en ces moments de deuil.

Pour moi la connexion avec l’au-delà fut instantanée et comme pour tous les animaux, nous permet de nous remettre d’aplomb avant de vous revenir pour une nouvelle mission. Mon âme aspire à te revenir lorsque tu en ressentiras le désir, pour t’accompagner dans ta future vie affective et familiale et t’aider à conscientiser tes dons et les mettre en œuvre sans peur et sans stress, tout simplement parce que c’est naturel.

Je suis son ange et je suis aujourd’hui entouré d’anges et j’attendrai le moment où elle, mon ange, sera prête.