width=

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai rencontré Manju dans un magnifique jardin japonais, et lorsqu’il m’a vu arrivée, il s’est levé et est venu m’accueillir. Je lui ai expliqué que ses gardiens me demandaient de communiquer avec lui.

Oui je sais, je suis et je resterai relié à eux où que je sois et je connais parfaitement leurs questions. Je sais aussi qu’ils ont du mal à comprendre ma maladie et mon départ et qu’ils n’ont toujours pas fait leur deuil.

Heureusement que je vibre sur un autre plan, sinon je n’aurais sans doute pas réussi à faire ma transition, mais comme tu peux leur dire, mon âme est au paradis des animaux et bien au-delà.

Ils me chargent de te dire qu’ils t’aiment et qu’ils souhaitent que ta jolie âme soit en paix. Tu leur manque et tu as été un soleil dans leur vie.

Oui je sais que je leur manque, mais quoi de plus naturel ? Sauf que j’en suis profondément désolé pour eux. Ils méritaient de me garder plus longtemps car ce sont deux êtres d’une nature tellement gentille avec une empathie et de l’amour inconditionnel pour tous les êtres de la terre, que ce n’est pas juste qu’ils soient en souffrance à cause de mon départ.

Ils ont fait appel à toi et j’en suis très heureux. Il va falloir que tu leur expliques que je ne suis pas un chat comme un autre. Je suis un guide qui leur a été envoyé (ancêtre Pascal) et je suis un sage. On m’a envoyé vers eux pour les aider à évoluer spirituellement, et comme tous les sages il m’était impossible de rester plus longtemps chez eux. J’aurais déjà dû remonter il y a 2 ans, mais ils avaient encore trop besoin de mon énergie, de mon aide et de ma présence quotidienne, et je suis resté un peu plus que de coutume. Seulement lorsqu’on ne respecte pas les règles, lorsqu’on ne respecte pas les contrats, la maladie finit par nous rattraper et les derniers mois étaient difficiles pour eux et pour moi parce que je m’étais trop attaché à eux.

As-tu souffert de les quitter ?

Oui parce que je savais que ce serait incompréhensible et difficile pour eux, je les aime et ne voulais pas les faire souffrir.

As-tu quelque chose à leur reprocher ?

Bien sûr que non, ils étaient parfaits et ont compris, ont pris conscience de beaucoup de choses en ma présence et je les remercie pour cet éveil, car ils ne verront plus la vie et les animaux de la même manière.

Veux-tu rester en contact avec eux ?

Je le suis et le resterai même s’ils n’auront pas la chance de me retrouver dans une autre vie. De là-haut je continuerai à veiller sur eux et à leur envoyer de l’énergie divine.

Veux-tu que Liza la maman te prie ?

Oui car cela lui fait du bien et ses prières, sur le plan sur lequel je me trouve, seront diffusées à tout l’univers. Je les aime et les porterai toujours dans mon cœur.