Ta gardienne me demande de te transmettre des messages et de te poser des questions :

Je l’aime énormément et je ne comprends pas ce qui arrive.

Etait-ce prévu dans son chemin de vie ?

De mon côté, cela fait 6 mois que j’ai des problèmes intestinaux à priori dus aux antibiotiques mais n’a t-il pas pris le mal que j’avais pour m’éviter un cancer ?

Ou est-ce que j’ai cela à vivre pour évoluer ? 

Est-ce que c’est soignable et qu’il attend quelque chose de moi ?

A l’échographie, elle ne voit pas si c’est opérable, il faudrait donc soit faire un scanner (mais anesthésie) et rien de sur car à l’imagerie, on peut louper des choses

L’autre solution c’est d’ouvrir et d’opérer si c’est possible de la faire.

 je ne sais pas…je tenterai bien tout, enfin l’opération mais lui, qu’est-ce qu’il souhaite ?

Si la tumeur grossi, cela finira en occlusion….

J’ai besoin qu’il m’aide à y voir clair s’il peut ? 

 Il m’a appris à progresser et ce n’est pas fini, enfin je l’espère de tout cœur.

 Je l’aime très fort. J’ai besoin de savoir s’il doit partir, si c’est bientôt le moment pour lui ? Lui le sait.

 Si c’est le cas, est-ce qu’il reviendra ? 

Est-ce que je suis toujours sur mon chemin, de quel côté dois-je approfondir ? Humains ? Animaux ? Soins ou com ou les 2 ? Ou tout autre chose mais quoi ?

Je suis désolé de lui créer autant de tracas. Comme tu peux le constater elle se torture l’esprit et se pose mille questions. Dis-lui que moi aussi je l’aime énormément et que je suis là, à ses côtés pour veiller sur elle et la protéger. Elle a toujours encore des difficultés à évacuer, à oublier les mauvaises expériences et elle retient les choses par peur de se tromper, de manquer, de lâcher, d’abandonner pour passer à autre chose. Elle se fait du mal et je suis chargé de la protéger contre ces maux.

Dis-lui de ne pas culpabiliser, cela serait un obstacle supplémentaire qui l’empêcherait d’avancer sur son chemin de vie. Je suis relié à la source, à Dieu et je suis en service auprès d’elle. Il m’importe qu’elle aille bien parce que je l’aime et que j’ai cette mission auprès d’elle. Cela n’a rien à voir avec le sacrifice ou le don de soi, cela signifie tout simplement que je fais mon travail, que je remplis mon rôle auprès d’elle et que peut-être bien, pour pouvoir continuer à l’aider, à l’assister dans son développement spirituel et son chemin de vie, ce serait plus simple pour tous les deux que je monte me ressourcer un petit laps de temps au jardin des animaux, afin de pouvoir lui revenir dans un corps physique en pleine forme.

Elle a vécu des périodes difficiles et sa santé l’a un peu obligé à lever le pied, mais elle ne doit pas oublier qu’elle a une mission de vie à accomplir et qu’elle a cette grande force en elle pour aider les humains et les animaux à faire leur passage.

Moi je suis sur mon chemin et je n’ai pas peur, je sais qu’elle m’accompagnera avec amour et beaucoup de compassion et d’empathie dans la lumière. Cela l’aidera à prendre confiance en elle, oui toujours cette sacrée confiance qui lui pose problème, pour se mettre sur son chemin et je lui reviendrai, guidé par sa grand-mère, pour l’aider dans cette voie.

Dis-lui qu’elle peut tenter l’opération si cela lui fait du bien de savoir qu’elle aura tenté le tout pour le tout, mais je ne pense pas que ce soit une réussite. Moi je me sens prêt et je sais que je pourrai lui revenir très vite, que ce départ lui aura permis de prendre conscience qu’elle a en elle ce don, cette capacité d’aider tous les êtres de la terre.

Qu’elle ne soit pas triste, mais qu’elle accepte le destin qui marquera son âme et la mènera vers un autre plan.