width=Mia debout sur ses 4 petites pattes m’attendait sur un chemin sombre avec des cailloux et des galets de partout. Elle m’a dit :

Heureusement que tu viens me voir, j’ai tellement besoin que tu m’aides à partir car ici l’endroit est très inconfortable, je ne peux même pas me coucher, je reste là planté dans son entourage et sa peine et sa souffrance m’empêchent de faire la transition. Elle est très malheureuse sans moi et j’en suis très triste mais ici ce n’est plus ma place et si je ne peux pas partir au jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer, je ne pourrai lui revenir.

J’aiderai ton âme à te libérer Mia, mais j’ai d’abord un message pour toi :

Dite à ma fifille quand vous ferez la connexion qu’elle nous manque énormément et que je l’aimerai toujours, demandez-lui si elle est bien là où elle et  si elle se sentait partir, si ma fifille ne se sent pas trop seule, s’il y a d’autres chiens avec elle et des humains aussi. Je sais que mon père prendra soin d’elle au paradis et si elle me fait des signes, si oui lesquels et aussi qu’elle manque aussi beaucoup à mamie et qu’on est perdu sans elle surtout maman.

J’étais à côté de toi lorsque tu me l’as écrit et je sais que de pouvoir me le faire transmettre t’as fait beaucoup de bien. Cela t’as mis du baume au cœur et t’as apaisé un peu. Moi aussi je t’aime, être à tes côtés sans pouvoir te le faire comprendre est difficile à vivre et j’aspire maintenant à partir vers la lumière et de là-haut je pourrai vous envoyer des signes pour vous montrer que mon âme est toujours là et qu’elle reste reliée à toi.

Je lui transmettrai ton message Mia, es-tu maintenant prête à partir ?

Oui je le suis car ici ce n’est plus ma place et je leur pompe leur énergie et les empêche de faire leur deuil.

Elle est venue à côté de moi et ensemble nous avons marché sur ce chemin très difficile et qui se transformait au fur et à mesure de nos pas en un magnifique chemin avec de l’herbe et des jolies fleurs avec des milliers d’abeilles qui se posaient sur elles pour les butiner. Dès que nous nous sommes rapprochés du pont des fleurs je me suis arrêtée et très pressée de le traverser elle a continué sa route sans se retourner. J’ai pu apercevoir des êtres de lumière qui l’attendaient de l’autre côté et elle est partie dans l’escalier de l’arc en ciel.

Paix à ton âme Mia, repose-toi et ressource-toi, tu le mérites.