La rencontre avec Minette s’est faite dans un jardin, elle était couchée dans l’herbe sur son ventre et me regardait tristement avancer vers elle. Arrivée à une distance respectable pour ne pas rentrer dans sa zone de confort, je me suis arrêtée et l’ai appelée par non nom pour lui dire qu’elle ne devait pas avoir peur, que c’est sa gardienne qui m’envoyait à elle, et pour la rassurer, qu’après notre échange je l’accompagnerai jusqu’au pont des fleurs. Puis je me suis présentée et lui ai lu le message de sa gardienne :

Je souhaite seulement savoir si Minette va bien et si elle me pardonne car je n’ai pas été suffisamment aimante et attentive.

Pendant que je lui lisais le contenu de cette courte missive, Minette visiblement très touchée, me regardait les yeux voilés par quelques larmes qui coulaient sur son nez et tombaient sur ses pattes avant. Elle les attrapait et les léchait au passage, et je pouvais ressentir qu’elle était très émue. Touchée moi-même par ses émotions, j’ai attendu quelques instants avant de lui demander si elle acceptait de lui répondre, si elle avait quelque chose à lui dire ? La réaction fut immédiate, elle s’est levée, s’est assise et ma regardée intensément dans les yeux pour me dire :

Bien sur que je vais lui répondre, bien sûr que je tiens à lui donner des messages, et je suis très contente que tu sois là. Même si elle dit qu’elle na pas suffisamment été aimante et attentive, même si elle pense qu’elle ne sait pas aimer, qu’elle na pas pris soin de moi et qu’elle ne m’a pas accompagnée avec amour et comme il se doit, je n’ai rien à lui pardonner. Elle se trompe, elle doute d’elle et de ses capacités à aimer et d’être là pour quelqu’un, pour moi, mais cela commence par elle.

Je suis tellement soulagée et lui suis tellement reconnaissante d’avoir fait appel à toi. Elle ne peut pas prendre soin de moi, et pourtant elle me permet, grâce à toi aujourd’hui d’enfin pouvoir faire le passage, et rien que pour cela je lui dis merci et merci à toi. Beaucoup de gratitude. Ici ce n’est plus ma place et tant que je reste là entre deux mon âme ne peut se reposer et se ressourcer et elle, ma  petite maman, oui je la considère comme telle, et me suis toujours sentie  être son bébé, sa petite fille, son enfant, elle ne  peut trouver la paix dans son cœur et son esprit et ne peut faire son deuil.

Mon départ rapide, même si le préparais depuis un moment, rajouté à sa grande culpabilité, à ses regrets m’ont empêché de suivre ce chemin qui mène vers la lumière, et je suis là dans ce bas-astral à la suivre comme son ombre, à m’accrocher à elle et lui pomper son énergie, la plomber encore plus. Elle est déjà bien chargée et une chape grise l’entoure depuis un bon moment, elle a besoin d’aide aussi pour s’en débarrasser. Dis-lui de faire appel à quelqu’un de spécialisé, elle porte beaucoup d’énergies qui ne lui appartiennent pas, et mon rôle en réalité était de la nettoyer énergétiquement et de transmuter toutes ces énergies négatives. Cela lui nuit et l’empêche d’avancer sereinement sur son chemin.

Dis-lui aussi de ne pas se torturer l’esprit avec des choses qu’elle ne savait pas faire, à commencer par me dire qu’elle m’aime. Elle est très réservée, très prudente ayant beaucoup souffert par le passé et a beaucoup de mal à s’exprimer et surtout à reconnaître et accepter ses sentiments, elle pense ne pas savoir aimer mais cela commence par elle. Elle a une piètre opinion de sa personne et se sent tout simplement incapable d’aimer et de tendresse.

J’étais là aussi pour lui apprendre le détachement affectif et impossible de remplir ce rôle, elle est complètement hermétique, fermée sur elle-même et a du mal à s’aimer et cela commence par elle-même. Pour aimer les autres il faut commencer par s’aimer soi-même et je devais à travers ma présence lui permettre de se reconnecter à son petit enfant intérieur à sa source, de le chérir et l’aider à panser toutes les blessures affectives du passé, et notamment celle de l’enfance. Je n’ai pas pu remplir ce rôle et j’en suis désolée, c’est à moi de lui demander pardon et de lui dire que si je suis partie aussi brutalement (arrêt du cœur) c’est parce que j’avais un âge où je me sentais bien fatiguée, usée et que j’avais besoin de tirer ma révérence pour pouvoir me réparer mais aussi pour lui donner la possibilité de se faire soigner sans être inquiète de mon devenir pendant son hospitalisation.

De monter au jardin des animaux me permet de me reposer dans ce haut-lieu magique et aussi de lui envoyer des énergies divines pour la protéger et veiller sur elle et sa santé. Je ne suis pas partie parce qu’elle le voulait ou l’arrangeait, j’ai fait le grande saut parce que c’était le moment pour moi et qu’à mon âge je méritais de souffler la flamme de ma bougie.

Dis-lui que je l’aime et que je ne me suis jamais sentie mal aimée pendant toutes les années que nous avons partagées ensemble. Il y a eu des moments très difficiles pour elle et j’étais là à ses côtés pour lui permettre de trouver en elle la force et la confiance de continuer sa route. Aujourd’hui elle a besoin d’une aide extérieure et encore bien plus depuis mon départ. Dis-lui qu’elle a à l’intérieur d’elle une grande force et qu’elle doit se faire confiance, elle va retrouver la santé, et si elle le souhaite elle pourra aussi me retrouver lorsqu’elle sera prête et se mettra à ma recherche. Nos âmes sont reliées et le resteront où que je sois et je serai toujours là pour elle et prête à lui revenir et continuer mon travail auprès d’elle.

Je suis maintenant pressée de rejoindre le paradis des animaux, et elle se sentira en paix et plus apaisée après mon passage. Tant que je reste là à la suivre comme son ombre, son mal-être est amplifié et elle se sent très fatiguée.

Puis toutes les deux nous avons emprunté un chemin de lumière qui s’est ouvert à nous, et lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs elle m’a dit :

Merci et surtout dis-lui merci qu’elle ne doute pas d’elle et de ses compétences à aimer, moi je me suis toujours sentie très proche d’elle et de son cœur, et je l’aime.

Puis elle l’a traversé et s’est noyée dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel. Au revoir Minette, paix à ton âme, repose et ressource-toi.