width=Molly, ta gardienne se préoccupe de ta santé et ton bien-être, acceptes-tu de répondre à ses questions ?

Je voulais savoir si elle était bien, heureuse, si je peux faire d’autres choses pour qu’elle soit bien ou mieux ? Si elle est en bonne santé ? 

C’est gentil tout plein, ma maman, oui ce n’est pas ma gardienne, elle est ma maman, une maman très douce et extrêmement gentille et respectueuse du bien-être des autres. Pour nous ses animaux, mais aussi pour tous les êtres de la terre. Elle a un cœur énorme, rempli d’amour et de compassion et elle pense aux autres avant de penser à elle.

Dis-lui que je vais bien et que je suis heureuse, je ne manque de rien, je suis choyée, câlinée, et si je suis en vie c’est grâce à elle. Abandonnée toute petite par ma maman, je n’ai pas été sevrée correctement, et ma maman m’a nourrie et éduquée comme son enfant au biberon. Sans elle je serai remontée au jardin, j’aurais rejoint ma maman qui s’est fait écraser par une voiture. Le destin en a voulu autrement pour moi et pour toi puisque tu m’as recueillie et tu m’as sauvée.

Dis-lui que je l’aime et que je la remercie pour tous les moments de tendresse que nous partageons. Ce n’était pas facile surtout au début n’ayant pas été socialisée correctement, il y a des peurs qui sont profondément ancrées et le resteront probablement toujours. Je suis un chat de type timbre-poste et j’ai besoin de câlins, d’autant plus que ma maman n’a pas pu me protéger. Tu compenses ce manque comme tu le peux et cela me rend très heureuse. Moi aussi je portais des énergies qui ne m’appartenaient pas et je me sens à nouveau toute légère maintenant.

Je vais enfin pouvoir commencer mon travail auprès de toi qui consiste à t’apprendre le détachement. Le détachement sous toutes ses formes, affectif, professionnel et financier, vivre dans la foi, la légèreté et en toute confiance, sans peurs, peur de manquer, peur de se tromper, peur de perdre ceux que tu aimes, peur d’être dans le besoin. Et aussi t’apprendre à prendre soin de toi, de veiller sur toi et de de ne pas te sentir obligée d’en faire trop.

Le départ de Kanelle s’est fait dans la lumière et tu as senti et vécu son passage avec moins d’appréhension que tu le craignais. Alors fais confiance en la vie et en l’univers et vis un peu pour toi et pas toujours pour les autres. Si tu vas bien, moi et mes compagnons nous serons bien aussi. Je me sens un peu la privilégiée car tu m’as biberonnée, mais je sais que nous avons tous notre place et une place unique dans ton grand cœur qui est capable de nous aimer tous.

Merci ma petite maman pour la belle âme que tu es, je t’aime. Ton petit bébé, ta petite Molly.