width=Moonie m’attendait de l’autre côté du pont. Il était assis sur son arrière train dans une jolie clairière et enveloppé d’une lumière de toutes les couleurs de l’arc en ciel. Lorsque la connexion entre nous s’est faite, il m’a dit :

Je ne suis pas étonné de te voir, je sais qu’ils ont encore beaucoup de difficultés à se faire à mon départ, pour eux c’était injuste et trop tôt et je suis très heureux de pouvoir leur laisser un message.

Dis-leur que je suis bien là où je suis. Dis-leur que grâce à leur amour et leur compassion, j’ai pu faire ma transition dans de bonnes conditions et je suis passé de l’autre côté du pont des fleurs. Je n’étais pas seul, on m’a aidé, on m’a guidé (père, mère…). Ma maman était là, oui même si pendant toutes ces années c’était elle ma maman (gardienne) et lui mon papa, au moment de mon départ et pour m’aider à faire correctement la transition, ma maman et mon papa (géniteurs) étaient là et m’ont aidé à faire le passage. C’était très rassurant, très réconfortant et j’ai attendu cette communication pour après les retrouver au jardin des animaux.

Ce n’est que justice, ma génitrice n’a jamais pu me materner, et moi j’en ai, malgré leur amour et leurs bons soins, tout de même ressenti une frustration. Lorsque je pousserai la porte du paradis des animaux, je la retrouverai et nous pourrons enfin passer un peu de temps ensemble.

Je me réjouis, bien que ma maman et mon papa terrestres me manquent. J’ai eu de la chance d’être élevé, choyé et câliné dans une maison qui dégage beaucoup d’harmonie et surtout beaucoup de bonheur et d’amour, à l’image de ses habitants, et j’ai vécu une vie de prince auprès d’eux.

Dis-leur merci pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Dis-leur que je les aime et que j’ai été très heureux avec eux. J’étais relié au gardien, mais j’avais une double mission auprès d’eux. La mission de les aimer et de leur apporter le bonheur d’un petit bébé dans leur famille. Oui, ils m’ont toujours considéré comme leur bébé, leur petit garçon. Notre relation était très fusionnelle et je n’ai jamais manqué de rien.

Je représentais un lien fort au sein de ce couple et mon départ les plonge dans l’incertitude la plus totale et leur crée des questions existentielles. Dis-leur de ne pas douter, tout ne s’arrête pas après 14 ans ½ de vie commune. Explique leur qu’il existe une vie après l’autre, que l’âme est éternelle et qu’elle a la faculté de pouvoir se réincarner et revenir au sein du même foyer avec les mêmes gardiens pour continuer ou reprendre une nouvelle mission.

J’étais sur mon chemin depuis l’aube de mes 13 ans. Oui depuis tout ce temps-là je préparais mon départ et grâce à eux, à leur tendresse et leur amour, j’ai bien fait ma transition. Je n’ai pas trop souffert, lorsqu’il y avait des pointes avec des douleurs un peu plus intenses, je me réfugiais dans l’astral et ça devenait supportable. Qu’ils ne s’inquiètent pas, j’ai eu de l’aide, beaucoup d’aide de là-haut et j’ai pu souffler la flamme de ma bougie parce que c’est la loi.

L’endroit qu’ils ont choisi pour ma tombe me plaît, et de pouvoir me voir, m’imaginer à cet endroit leur fait du bien. C’est ce qui importe le plus.

Dis-leur que moi je veux leur revenir. Après cet échange, je pousserai la porte du paradis des animaux pour me reposer et me ressourcer et dès qu’ils seront prêts à m’accueillir de nouveau dans leur foyer, je le serai aussi. C’est mon désir le plus profond et ils sauront me retrouver et me reconnaître.

Merci pour cette communication Moonie et à bientôt.

Au revoir Monnie.