width=Ta gardienne me charge de te poser plusieurs questions Naia :

Qui est naïa ? La réincarnation?

Pourquoi est-elle venue sur notre chemin ?

Comment se sent elle à la maison avec Lucky?

Pourquoi elle n’obéit pas?

Pourquoi fait-elle ses besoins à la maison? Elle a un grand jardin.

Pourquoi fait-elle des immenses trous dans le jardin?

Que pense-t-elle de nous?

Comment faire pour qu’elle nous écoute.. ..

Je suis Bethoven, même si tu ne le crois pas et ne veux pas le reconnaître. Cela me rend triste et me fait faire plein de bêtises. Oui je me sens malheureuse car je ne retrouve pas ma place ici. On a des doutes, on se pose des questions, cela me perturbe et je décuple de bêtises pour me faire remarquer.

Il est vrai que ton comportement Naiä est étrange, tu n’obéis pas, tu fais tes besoins à l’intérieur alors qu’il y a un jardin et tu n’écoutes pas. Certainement le contraire de Bethoven.

On ne peut pas comparer un chien âgé à un jeune chien, c’est normal que je fasse quelques erreurs et quelques entorses aux règles, mais c’est surtout parce que ici je n’ai pas retrouvé ma vraie place, ni dans la maison, ni dans son cœur.

J’ai été envoyée par son ancêtre et je suis chargée d’une mission auprès d’elle. Mais cela aussi elle a du mal à le croire. Elle a la foi, elle est dans la prière et pense avoir une grande ouverture d’esprit, mais il n’en est rien. Dès que ça ne correspond pas à ce qu’elle attend, elle a des doutes.

Je suis chargée de l’aider à rendre les enfants indépendants, de les aider à voler de leurs propres ailes et de couper le cordon lorsque le moment sera venu, sans trop de souffrance. Je serai à ses côtés pour que ce soit moins difficile à vivre et l’accompagner sur son chemin de vie. C’est une famille unie et elle le restera même lorsque la maison commencera à se vider, et le retour au bercail se fera toujours encore.

Lucky me semble assez triste aussi et n’a pas trop envie de jouer avec moi. Il me considère un peu comme une tornade. Il s’attendait au retour du vieux pépère Bethoven. Mon attitude le surprend mais il peut comprendre que je me sente frustrée et pas bien dans mes papattes.

Tant qu’ils seront sceptiques et refuseront de me reconnaître, j’aurai du mal à être différente. Je fais tout pour me faire remarquer et je regrette si j’ai tout faux, je ne sais plus comment m’y prendre.

Il s’agit Naïa d’être plus obéissante, de ne plus faire tes besoins dans la maison et de ne plus creuser des trous énormes dans le jardin.

Les trous dans le jardin me calment, creuser comme une malade me détend et me permet de dépenser mon trop plein d’énergie.

Je lui transmets tes réponses Naïa, peux-tu toi aussi faire un effort pour les écouter, faire tes besoins dans le jardin et surtout leur obéir ?

Je suis navrée de leur causer autant de tracas, qu’ils me pardonnent, je vais faire un effort.