width=Ta gardienne aimerait savoir si tu es contente d’être revenue chez eux ? Etais-tu Luci ?

Oui bien sûr que je suis Luci, et si je suis revenue c’est parce que mon âme le souhaitait. Nous n’avons eu que très peu de temps ensemble et je suis partie beaucoup trop vite. Elle m’avait adoptée alors que je n’étais qu’un bébé et elle s’est bien occupée de moi. Elle m’a élevée comme sa petite fille et j’ai adoré me faire câliner. C’était très doux et ce virus m’a emportée en quelques semaines alors que nous avions encore tant de choses à vivre ensemble.

Mais il valait mieux que je parte pour me ressourcer (aussi pour ses autres compagnons que j’aurais pu contaminer) afin de pouvoir lui revenir dans un corps physique en bonne santé. Je suis heureuse d’être de nouveau à ses côtés bien que le contexte (chat errant) soit de nouveau identique au précédent et que j’ai eu encore moins d’éducation et de socialisation que dans ma vie précédente.

Je suis un chat de type timbre-poste malgré que je sois sur mes réserves et un peu sauvage. J’aimerais bien jouer avec Frimousse et Noisette, mais elles sont très réservées et ont plutôt peur de moi. C’est vrai que mon approche n’est pas très délicate, mais lorsqu’on vie dehors on adopte des attitudes et des comportements un peu plus brusques. Je suis désolée si cela les perturbe, ce n’est pas voulu.

Ma mission consiste à t’apprendre le détachement affectif afin que tu puisses vivre les relations humaines et animales avec plus de légèreté, plus de fluidité. Il est important pour toi de pouvoir faire le travail avec les animaux sans trop de dépendance ou de co-dépendance, et lorsque tu auras avancé dans ton projet, je serai à tes côtés pour t’assister et te guider.

Je te dois beaucoup de choses, c’est la seconde fois que tu me recueilles, et mon rôle auprès de toi est un travail que je tiens à accomplir avec succès.

Ta gardienne aimerait te laisser sortir plus souvent dans le jardin, mais comme tu coures dans tous les sens, elle a peur que tu n’ailles trop loin ?

Me ressourcer avec les énergies telluriques est primordial pour moi et tous les animaux. Et de ne pas me laisser sortir me perturbe beaucoup. Il est vrai que j’ai l’habitude d’aller à droite et à gauche, mais c’est aussi parce que confinée à l’intérieur, je ressens une grande frustration, d’autant plus que j’étais habituée à vadrouiller dans tous les sens. Elle ne pourra pourtant pas toujours me séquestrer et sera tôt ou tard obligée de me laisser sortir. Si nous devons travailler ensemble toutes les deux, il est de mise que la confiance s’instaure et soit réciproque. Dis-lui, maintenant que je connais bien le lieu, que je saurai me repérer.

Je l’aime et j’essaye de trouver ma place entre elle, Frimousse et Noisette.