Ta gardienne aimerait te poser quelques questions :

Je voulais savoir s’il ne souffrait pas ? 

S’il voulait faire de l’hydrothérapie pour remuscler sa hanche et que ça lui fasse du bien. 

Savoir si la séance de shiatsu que je lui ai fait faire lui a fait du bien et s’il en a encore besoin?

Si je pouvais faire autre chose pour lui?

Si une opération dans le futur lui irait ? 

S’il veut que je diminue le temps de ses balades au bois? Ou les rallonges quand c’est possible ? 

Pourquoi il abîme mes plantes dans le jardin alors qu’il a plein de morceaux de bois à ronger et s’il pouvait arrêter d’abîmer mes plantes. 

S’il pouvait arrêter de nous sauter dessus car en plus ce n’est pas bon pour sa hanche. 

Et s’il pouvait arrêter de mordiller dans nos mains et vêtements. 

Pourquoi l’entente avec les chats et surtout Molly , car lyra n’a quasiment pas de contact avec Newton , était difficile ? C’est surtout Molly qui lui souffle dessus. 

S’il était heureux

Et donc s’il y avait une explication à ce problème de hanche et Molly la patte qui est réglé mais voilà bizarre. 

Je pense que j’ai tout formulé 

 

Je sais qu’elle s’inquiète pour moi et je la remercie pour sa bienveillance. Même si ma hanche me fait souffrir, ça reste dans le domaine du supportable. Le soin qu’on m’a fait m’a soulagé, mais la douleur, les pressions reviennent et je suis d’accord pour toute chose qui peut m’aider et peut-être m’éviter cette opération. Je ne comprends pas trop en quoi ça consiste mais j’imagine que la rééducation sera longue et douloureuse, et puis je n’aime pas aller chez le vétérinaire. En même temps je suis jeune, j’ai envie de courir, de jouer, de m’amuser et ne pas vivre comme un petit pépère, alors oui j’ai besoin d’aide, j’ai envie de soigner cette hanche qui me fait souffrir.

Parfois les promenades me font souffrir, je me sens handicapé et c’est frustrant, parfois j’ai envie de continuer et de découvrir d’autres choses et odeurs. Mais elle le voit lorsque je peine et je lui fais confiance pour me ménager lorsqu’il le faut. Je suis navré de t’abimer les plantes, j’adore gratter la terre et c’est tellement plaisant de les arracher, c’est un jeu pour moi, mea culpa. Comme vous sauter dessus, de mordiller vos mains et vêtements, c’est un jeu et ça me permet en même temps de libérer des tensions que j’accumule dans mon corps.

Et puis je suis encore jeune, je suis encore un bébé malgré tout, ne l’oublie pas ! Et pour ne rien te cacher je n’ai pas tellement envie de grandir, je me sens bien comme étant ton petit dernier. Molly avait un peu de mal à accepter mon arrivée, ayant bien capté que nous étions déjà ensemble et que j’allais prendre une grande place dans ton cœur. Quant à mon handicap je ne peux rien te dire, c’est ce qu’on peut appeler pas de chance.