La rencontre avec NOA s’est faite sur un chemin de terre. Il était assis et regardait le magnifique soleil qui se couchait à l’horizon. Je me suis approchée très doucement de lui, il semblait apeuré, il avait un regard triste et perdu. Je me suis présentée à lui pour lui dire que j’avais de longs messages pour lui de la part de sa gardienne et aussi quelques questions :

Mon Amour,

Avant même de te rencontrer pour la première fois j’ai tout de suite su que j’allais t’aimer plus que tout au monde. Et toi, tu as tout de suite été reconnaissant de cette deuxième chance que je t’offrais et ce n’est pas moi qui t’es adopté, c’est toi qui m’a adopté. Tu es rentré dans ma vie comme un rayon de soleil, tu étais ma joie de vivre. Je pouvais ressentir ton amour comme jamais personne ne m’en avait offert. Tu avais ce don de pouvoir m’apaiser. Nous avons vécu beaucoup de choses ensemble en 2ans, et peut être que c’est tous ses changements qui t’as essoufflé….

2ans… tu étais beaucoup trop jeune pour partir aussi vite… Ton départ me fait mal… beaucoup trop mal…. C est un deuil beaucoup trop difficile pour moi car ta présence était pour moi indispensable.

Tout le monde se moquait de moi quand je leur disais que j’avais trois chats, mais moi je n’ai jamais trouvé que tu étais de trop au contraire j’avais Besoin de toi dans ma vie.

Tu es parti beaucoup trop vite, je n’ai pas eu le temps de comprendre ce qu’il s’est passé, car certes  je te voyais un peu fatigué a cause de ta patte mais tu me faisais quand même des câlins…. Ce matin-là quand je me suis levé et que l’on s’est dit bonjour je n’aurai jamais pu penser une seule seconde que quelques heures plus tard tu ne serais plus là.

Aujourd’hui je regrette énormément de chose comme d’être resté souvent tard au travail car au final c’était du temps perdu avec toi… tous ses déménagements mais surtout le dernier… j’étais tellement heureuse de pouvoir enfin vous offrir un jardin que je t’ai laissé sortir beaucoup trop rapidement, je sais que le chien du voisin te faisais peur et que cette liberté était peut-être trop grande pour toi. Tu sortais déjà d’une petit période difficile à cause de ton hématome, qui m’a d’ailleurs beaucoup touché, de te voir t’exclure dans la litière et devenir sale sur toi, je ne comprenais pas. Néo te crachais beaucoup dessus, pourquoi te rejetait-il autant? Était-ce juste une histoire de dominance? avez-vous eu un conflit?

Bien évidemment lorsque nous sommes arrivés dans cette maison il ressentait ta peur et te rejeté toujours. Vous sembliez tellement proche avant qu’est ce qu’il s’est passé…

Lorsque tu t’es enfui de la maison cela m’a déchiré le cœur et je me posé un milliard de questions, pourquoi es-tu parti, est ce que tu étais malheureux avec moi, est ce qu’il tes arrivé malheur ou est-ce une famille qui te séquestre chez eux pensant bien faire? j’ai passé trois semaines à me morfondre de tristesse avec la peur de ne plus jamais te revoir.

Lorsque le fameux voisin m’a appelé pour me dire que tu étais dans leur jardin, mon âme est revenue je savais que j’avais eu raison de garder espoir et les affichettes et annonces sur internet n’avaient pas servi à rien car cette famille t’avais vu partout! De te voir aussi maigre et fragile tu ne peux pas savoir comme cela m’a fait de la peine et je t’imaginais erré  dans les rues tout seul, et la j’ai compris que tu n’étais pas parti volontairement mais bien que tu t’étais perdu.

Il n’a fallu que quelques jours pour que tu te casse la patte. J’espère que tu ne m’en a pas voulu de t’avoir enfermé dans le cellier mais je devais a tout pris éviter que tu ne marche trop pour que tu es une belle rééducation. Quand j’ai vu que tu commençais à savoir ouvrir la porte j’ai eu qu’une peur c’était que tu te re sauvé et je ne l’aurai pas supporté. Je pensais que tu serais heureux de revenir dans la chambre mais je n’arrête pas de me dire que c’est ce qui t’a été fatale. Es-tu tombé de l’escalier? de la mezzanine? est ce le fait que j’ai laissé le vélux un peu trop ouvert ? Je me sent coupable de ta disparition et je n’arrête pas de me dire en boucle que j’ai tué mon bébé… je pensais prendre soin de toi et au final je ne l’ai pas fait assez… j’ai besoin de savoir ce qu’il s’est passé ce jour-là, comment es-tu mort? est ce que Christophe était là? est ce qu’il ta vu? je crois que ne pourrai pas faire mon deuil tant que je n’aurai pas réponse à toutes mes questions… Quand Christophe m’a envoyé ce texto pour me dire que tu ne bougeais plus, je ne voulais pas y croire c’était techniquement pas possible puisque le matin même tu étais vivant! il est venu me chercher et dans la voiture j’étais partage entre le fait que tu sois parti et le fait que peut être à mon arrivé tu reviendrai. En sortant de la voiture je me sentais mal avec cette envie de rentrer dans la maison pour connaître la vérité mais avec cette peur de la voir en face. Je marché la boule au ventre, m’envoie de reculer et pendant la seconde ou je t’ai vu au sol j’ai su que c’était finis. Et la le drame, on m’a tout retiré, mon coeur, mon souffle, mon âme, tout… tu étais une partie de moi et tu le seras toujours. Quand je me suis mise à côté de toi je savais que ce n’étais plus toi et que ton âme était partie. Je ne réalise pas que je ne pourrai plus jamais sentir ton odeur, te prendre dans mes, entendre tes ronronnements… J’ai l’impression que si je vais me coucher tout ce mauvais rêve n’aura jamais existé et j’espère te revoir a mon réveil, sauf que le réveil est horrible car tu n’es plus la…

Dis moi ce que tu as pensé de Néo et Néa, est ce que vous vous entendiez bien? pourquoi ils n’étaient pas content de te revoir après ta fugue ? est ce qu’ils savent que tu es mort? Comment ont-ils réagit à ça? qu’elle était ta relation avec Christophe ? Pourquoi des fois tu lui grognait dessus et le soir tu dormais sur lui? t’a t’il déjà fait du mal ?

Et-moi… est-ce que tu as été heureux avec moi ? est-ce que tu ressentais tout l’amour que j’avais pour toi? est ce que j’ai fait des choses qui t’ont blessé ? comment as tu réagit quand j’ai quitté ton père? as-tu un conseil à me donner pour Néo et Néa ? es tu toujours a mes côtes ? Et me reviendras tu dans une réincarnation? Comment je serai que c’est toi?

Mon petit ange, je suis aujourd’hui la maman la plus triste du monde. Tu me manques tellement… J’ai qu’une envie c’est de venir te rejoindre…

On dit que les animaux ont leur paradis est ce que cela veut dire que lorsque se sera mon tour nous n’allons pas nous retrouver la haut?

Repose toi mon petit chaton, je ne t’oublierai jamais, tu reste pour moi mon petit garçon que j’aime plus que tout au monde.

J’attends que tu me répondes mon petit Noa.

Je T’aime &#x2764,

ps: aimais-tu ton prénom?

Je sais que je lui manque et que mon départ lui est incompréhensible. Elle est en grande souffrance, elle culpabilise et tout cela m’empêche de faire la transition et de partir au jardin des animaux. Son grand désarroi, sa grande détresse me retiennent et je suis toujours encore là, entre deux et ma pauvre âme est en souffrance aussi.

Dis-lui que moi aussi je l’aime, dis-lui qu’elle me manque aussi et dis-lui surtout que je lui reviendrai. J’ai vécu des moments merveilleux avec elle, j’étais son garçon, elle était ma maman et j’ai été très heureux jusqu’au jour où j’ai eu cet hématome. Cela m’a beaucoup fragilisé et j’ai attrapé beaucoup d’énergies qui ne m’appartenaient pas. Cela m’a rendu très vulnérable physiquement et a énormément contrarié mes deux compagnons qui me crachaient dessus pour les faire fuir. C’est vraiment que nous étions très proches avant, mais à partir de là je portais des énergies qui leur faisaient peur et les mettaient en colère contre moi.

Je suis parti pour m’auto nettoyer avec les énergies telluriques mais je n’avais pas encore suffisamment reconnu le territoire et je me suis perdu. Je n’étais pas très loin mais je tournais en rond. Probablement « qu’on » ne voulait pas que je revienne. Toutes ces énergies sur moi m’avaient énormément épuisé et je souffrais d’énormes carences. Je me suis cassé la patte et c’était encore plus difficile pour moi après.

J’avais été dehors toutes ces semaines et il n’était plus possible de m’obliger à rester enfermé. Cela a été d’un très grand inconfort pour moi et le traumatisme était omni présent. Oui je suis tombé de la mezzanine et j’étais faible et trop déséquilibré pour me rattraper. Le choc a été violent (coup de lapin), je suis aussitôt sorti de mon corps, je me suis vu flotter dans les hauteurs et je savais que c’était fini, que je n’arriverais plus à le réintégrer. Ch… est venu à côté de moi, il m’a vu, mais m’a-t-il vu tomber ? Je ne pourrai te le dire. Le cordon d’argent qui reliait mon corps physique à mon âme s’est immédiatement brisé.

Ce dont j’ai besoin maintenant c’est qu’on me libère, qu’on m’aide à rejoindre le paradis des animaux pour me permettre de me reposer et de me ressourcer.

Acceptes-tu NOA de répondre à ses questions ?

Oui bien sûr, dis-lui que j’ai beaucoup aimé mes compagnons, mais que eux m’ont pris et considéré comme un danger. Déjà parce qu’ils savaient que nous étions très proches, très liés, et surtout à cause des énergies négatives. Ils continuent à me voir dans votre entourage et c’est très perturbant pour eux, car ils savent qu’ici ce n’est plus ma place. Lorsque j’aurai fait le passage, ils se sentiront mieux et toi aussi. Tant que je reste ici, je pompe votre énergie et toi tu n’arrives pas à trouver la paix et à faire ton deuil.

Ch.. j’étais chargé de le nettoyer énergétiquement et c’est le travail que je faisais lorsque j’étais sur lui, mais avec lui c’était aussi un éternel recommencement. Et lorsqu’il portait trop de choses, je ne pouvais m’empêcher de le lui faire comprendre et lui grogner dessus, mais il ne m’a jamais fait de mal, ne t’inquiète pas.

Toi tu as été ma maman d’amour, nous étions déjà ensemble dans une autre vie et je te reviendrai. Grâce à ma présence, tu as pu te reconnecter à ton petit enfant intérieur, qui lui aussi était en grande souffrance. Je n’ai pas terminé ce travail, ne sois pas triste, un petit passage là-haut est nécessaire et lorsque tu te mettras à ma recherche, je me mettrai sur ton chemin et c’est sur un plan terrestre que nous continuerons notre histoire ensemble.

Mon prénom ? Pourquoi pas. Mais peu d’importance, cela en a plus pour vous les humains, maintenant avoir 3 chats ayant un prénom avec les mêmes résonnances, c’est un peu perturbant pour nous. L’intonation lorsque tu en appelles un est le même pour les autres. Ce serait mieux de me choisir un autre nom dans la prochaine vie. NEO et NEA sont tous les deux tristes de te voir malheureuse. Sois un peu plus proches d’eux et câlines les un peu plus, ils en ont besoin. Montre leur que tu les aimes aussi, c’est important, les déménagements et tous les changements de territoires et gardiens ont été difficiles pour tous les trois, mais nous t’aimons et avons respecté tes choix.

Et puis dernière chose pour tous ceux qui t’ont critiqué parce que tu avais 3 chats, Ch.. t’expliquera qu’il existe 3 types de chats et que c’est bien d’en avoir un de chaque type. Retrouve la joie et le sourire, je t’aime et dès que j’aurai franchi le pont je me ressourcerai et préparerai mon retour.

Puis il s’est mis sur ses 4 pattes et plus aucun problème, il avançait très souplement avec une démarche très aérienne et il est venu se frotter à mes jambes, réclamant d’un petit miaou une caresse. Je l’ai câliné et ensemble nous nous sommes avancés sur le chemin pour nous rapprocher du coucher du soleil. Lorsque je me suis arrêtée avant le pont des fleurs, il m’a dit :

Dis-lui merci même si ça a été court, le lien qui nous unit est très fort et profond. Nos âmes sont reliées et le resterons même si aujourd’hui je monte au paradis des animaux. Je lui enverrai des petits signes et nous nous reverrons bientôt. Merci à toi pour ta précieuse aide, amour et gratitude.

Puis il a traversé le pont en courant et s’est noyé dans l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir NOA, paix à ton âme !