width=La rencontre avec Oberon a eu lieu sur un chemin triste et austère, il était assis, prostré, et son regard était vide et terne. Je me suis approchée très lentement de lui, et arrivée à sa hauteur, je l’ai appelé par son nom. Au bout de la 2e tentative il a levé la tête vers moi et j’ai constaté une lueur d’espoir dans ses yeux. Je me suis présentée et lui ai expliqué les raisons de ma présence et je lui ai lu les messages et les questions de sa gardienne :

Est ce qu’ils sont bien dans la Lumière? Sont -ils seuls? Qui les a acceuilli? Qui était leur gardien? Ont ils été heureux, pourquoi sont ils morts si brusquement? Obéron est mort dans mes bras mais Géronimo… je suis arrivée trop tard , il etait deja occupé a passer à trepas, a t il souffert? de quoi est il mort? je ne sais pas, il etait si jeune mon ptit amour. .. Pourquoi avais je toujours l’impression que Geronimo avait peur de moi? Il etait tres souvant fuyant avec moi, pk? ET DIEU SAIT COMME JE L’AI AIME ce ptit arrogant!

 Obéron a été mon 1er chat, je l’ai recueilli chaton dehors. 

Je l’ai aimé d’un amour incommensurable, dites lui qu’il était comme ma famille, il faisait partie de moi. 

Ont ils senti mon amour pour eux? Ont ils seulement su a quel point Ils étaient Important, Fort et incroyablement Adorable a nos yeux? 

Ont ils un message pour moi, pour mon mari?

Je leur demande sincèrement pardon de les avoir « négligé » parfois et de ne pas avoir su réagir correctement et à temps.

Je leur envoie souvent de la Lumiere et de l’amour la où ils sont pour eux et pour leurs camarades, le ressent ils? 

 Au revoir mes Amours. Faites le Bien autour de vous et entraidez – vous, surtout entraidez vous mes amours. A l occasion … envoyez moi un ptit signe que je puisse vous reconnaitre sans détour. 

 PS:  Meme si les larmes coulent, ne faites pas attention, vous savez que j’ai la larme facile Sachez que je suis heureuse que vous soyez enfin bichonnés et choyés, je suis heureuse que vous ne souffriez plus, je suis heureuse que vous soyez baignés d’amour et de Lumière! Bien joué mes Amours, vous le méritez tant!!!! 

Dis-lui merci pour son message d’amour, que je suis content et soulagé qu’elle ait fait appel à toi, car sa grande souffrance, sa culpabilité et son incompréhension m’ont retenu ici et je ne me suis pas senti le droit de faire le passage. Maintenant, après note échange et si tu m’accompagnes un petit bout de chemin, je sais que je peux enfin partir et rejoindre le jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer. Ici ce n’est plus ma place et tant que je reste là, dans leur entourage au quotidien, je leur puise leur énergie, surtout à mes compagnons et ça les perturbe beaucoup.

Dis-lui que je l’aime et qu’elle ne doit rien se reprocher. Mes reins étaient très fatigués, complètement usés à cause de ma maladie et ils ont lâché. Mais c’était mieux pour moi de tirer ma révérence plutôt que de s’acharner à vouloir me soigner. On ne pouvait plus rien pour moi et de monter au jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer était bien mieux pour moi et pour nous tous.

Seulement voilà, tu n’étais pas préparée et ta grande peine m’a empêché de partir et je suis resté depuis tout ce temps auprès de toi. Je t’aime et mon âme restera reliée à la tienne où que je sois. Tu étais ma petite maman et je n’ai rien à te pardonner. Je ne me suis jamais senti négligé, au contraire, je me suis toujours senti faire partie de la famille au même titre que les enfants et j’ai bien compris qu’ils occupaient beaucoup de ton temps.

Et puis tu sais lorsque la malade s’installe, il est souvent préférable pour nous de monter et de nous ressourcer, mais encore une fois pour cela il faut nous laisser faire le passage et je te suis si reconnaissant de m’avoir envoyé Christiane aujourd’hui, car aussi bien moi que Géronimo nous avons besoin d’elle pour rejoindre le paradis des animaux.

En ce qui me concerne, je compte bien entendu, lorsque le moment sera venu pour toi de le retrouver sur un plan terrestre, mais pas tout de suite, je ne suis pas pressé et toi non plus, tu as et tu auras beaucoup à faire dans les temps qui viennent. Dis à mon papa que je l’aime beaucoup aussi et que je suis si heureux de savoir qu’ils ont tous les deux une grande ouverture d’esprit et qu’ils sont heureux ensemble.

Puis il est venu à mes côtés, et ensemble nous avons emprunté ce chemin qui s’est transformé au fil de nos pas en un très beau et lumineux chemin où poussaient comme par magie des arbres et des fleurs de toutes les couleurs. Lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs, il l’a traversé très légèrement et m’a dit :

J’attends Géronimo de l’autre côté, et ensemble nous escaladerons l’escalier de l’arc et ciel, et j’ai bien compris que je ne pouvais faire autrement que de m’occuper de ce dernier de suite.