width=Ta gardienne me charge d’un message pour toi, et aimerait que tu répondes à ses questions, acceptes-tu d’y répondre Orage ?

Voilà les Questions

Qu’ est-ce qu’ elle aime faire.

Ce qui lui ferait plaisir.

Si elle est heureuse si sa vie lui convient.

Pourquoi elle abîme toutes mes plantations.

Pourquoi elle ne veut pas monter en voiture.

Pourquoi elle ne se laisse pas attraper pour mettre la laisse  pour partir se promener.

Quand je pars de la maison elle aboit pourquoi.

Quand je suis dans le jardin elle tourne autour de moi est aboit.

Les gens qui viennent chez moi ne peuvent pas la caresser ni l’approcher.

Si elle aime tous les membres de la famille.

Si elle a vécu quelque chose de traumatisant.

Pourquoi elle a toujours tendance à me mordiller les mains quand elle s’ approche de moi.

Si elle est jalouse des autres chiens.

Si elle préfère dormir dedans ou dehors.

Pourquoi elle court après les poules.

Pourquoi elle ne se laisse pas approcher alors qu’ une fois qu’ on la caresse des que l on arrête elle reveut des caresses vient nous chercher.

Est-elle d ‘accord pour se faire stériliser.

Si je la lâche en ballade resterait elle avec moi.

 Message

 J’espère qu’elle va faire des efforts  pour que l’ on puissent vivre pleins de choses ensembles…

Bien entendu que j’accepte, mais je suis jeune encore, un bébé et toute fofolle par moment est très craintive. Avec toutes les questions qu’elle me pose, malgré mon jeune âge, je comprends que mon comportement l’agace et lui crée des inquiétudes. Je comprends aussi que je lui occasionne des tracas et j’ai le sentiment d’être ingérable pour elle.

Mea culpa, je suis heureuse d’avoir trouvé une famille qui m’aime et qui s’occupe bien de moi. Je n’étais pas habituée, j’étais plutôt déjà toute petite vouée à moi-même, et je me devais de vivre et de survivre comme je le pouvais. Bien sûr que je suis contente d’avoir trouvé un foyer si accueillant et aimant, et je me sens bien chez eux. La vie me convient, on ne peut plus, ce serait de l’ingratitude totale de ma part de dire le contraire, seulement voilà, je manque d’éducation et pour commencer ma maman ne m’a rien appris et je n’ai pas été socialisée correctement.

J’ai l’habitude de faire les choses avec instinct, et détruire les plantations est un jeu pour moi. Monter en voiture n’est absolument pas naturel, j’ai peur qu’on m’emmène et me laisse quelque part, et puis de rouler dans une voiture présente du stress et beaucoup d’inconfort. La laisse c’est pareil, j’aime être libre, je n’aime pas être attachée et j’aimerais bien pouvoir me promener sans. De lui promettre de rester avec elle serait sans doute malhonnête de ma part, car je ne suis pas certaine, en étant en liberté, de pouvoir contrôler mes pulsions. Et puis les poules c’est mon instinct naturel qui prend le dessus, j’adore les chasser, je crains qu’en pleine nature la tentation serait très forte aussi.

Je suis habituée à être autonome, livrée à moi-même et je reconnais que de vivre avec les humains, dans une maison, représente un gros problème pour vous car je manque profondément de repaires, et la non socialisation m’a plutôt rendu difficile à gérer, alors qu’il y a un minimum de règles à respecter.

Rien que les questions que tu me poses me font prendre conscience qu’il y a des choses qui ne vont pas et j’en suis navrée. Et pourtant je n’aime pas rester seule, j’ai pris l’habitude de vivre avec vous et je me sens en sécurité. J’ai parfois peur car je ne voudrais plus être séparée de toi. Je t’aime et je me considère un peu comme ton bébé, parfois un peu ours, parfois un peu agité et parfois un peu craintif et anxieux.

J’aboie lorsque tu pars parce que je voudrais que tu restes là, ou que tu m’emmènes, mais pas en, voiture ! Et lorsque je tourne autour de toi et que j’aboie dans le jardin, c’est pour te dire que je suis bien, que je suis contente d’être dehors avec toi et sans être attachée.

Je ne peux pas vraiment dire que j’ai vécu des choses traumatisantes, non, c’est plutôt un manque d’encadrement, un manque de stimuli qui font que je n’aime pas être approchée de trop près et d’être caressée, surtout par des gens que je ne connais pas. Dis-leur d’éviter, si je ne vais pas vers eux, c’est que je ne leur donne pas l’autorisation et je ne le souhaite pas. L’approche même avec vous, sois rassurée j’aime, mais c’est parfois, pour les mêmes raisons, un peu difficile pour moi, mais je vous aime tous et suis très contente de faire partie de votre famille. Je le ressens au départ comme une intrusion dans ma zone de confort et j’ai évidemment un comportement de retrait, alors que Dieu sait que j’aime les caresses, j’en ai bien manqué dans ma vie, alors que c’est si bon d’ en recevoir.

Pardon de te mordiller les mains, c’est par jeu et manque d’éducation aussi, j’ai décidemment tout faux et je le regrette. Même si j’ai l’habitude de dormir dehors, je reconnais que c’est un grand confort de dormir à l’intérieur et je ne voudrais plus en être privée. Un petit peu, mais pas toute la nuit stp.

Les énergies entre moi et les autres compagnons ne sont pas toujours top. J’ai trouvé ma famille, tu es ma gardienne et je suis chargée, lorsque je serai cadrée et que j’aurai trouvé une certaine stabilité, un équilibre, de t’accompagner et de t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Et je n’ai bien évidemment pas envie qu’on s’approche trop prêt, car même si je ne suis pas encore en mesure de remplir ma mission auprès de toi, de laisser ma place à un autre. Et si tu me laisses le choix et toutes mes congénères te diront la même chose, j’aimerais avoir des petits, bien que j’ai pleine conscience que les pauvres, moi manquant d’éducation, ayant été mal sevrée, je ne serais peut-être pas en mesure de leur apprendre le baba qu’une maman doit inculquer à ses petits.

Je sais que j’ai encore tout à apprendre, mais je te promets de faire des efforts, mais j’ai besoin de ton aide.