width=OUALI, j’ai un message à te transmettre de la part de ta gardienne et elle aimerait aussi te poser quelques questions :

Attend-il quelque chose de particulier chez moi ?

Se sent-il bien avec moi ? A t-il confiance en moi ?

Est-ce que je suis trop dure avec lui dans l’éducation ?

A-t-il des peurs ? Comme avec les hommes ?

Aime t-il sa nourriture ?

À t-il des douleurs physiques ? Aux hanches ?

Souhaite t-il faire de la reproduction ?

Est ce que ces balades/sorties lui conviennent ?

Comment vit il la cohabitation avec Chaussette le chat ? 

Et pour finir s’il est possible de lui dire cela :

Je l’aime très fort, et est très heureuse qu’il ait rejoint la famille 

Un message et plusieurs questions, mais c’est le message le plus important pour moi. Dis-lui que moi aussi je l’aime très fort et je suis très heureux de l’avoir retrouvée. J’étais déjà avec elle et je savais qu’elle allait me retrouver, nos âmes sont reliées (chien). Je suis aussi content de savoir qu’elle se préoccupe de mon bien-être et lui en suis très reconnaissant.

Dis-lui que j’ai une mission à remplir auprès d’elle et que je n’attends rien d’autre que de l’accomplir encore et toujours. Je me sens bien avec elle, elle est ma maman mais aussi ma grande sœur et j’ai entière confiance en elle, même si elle est parfois un peu dure avec moi et qu’elle ne me laisse rien passer. Je suis encore un bébé et j’ai aussi encore le droit de faire quelques bêtises, tout ne peut pas passer par l’éducation. Il y a aussi le naturel qui revient au galop, et moi j’aime parfois décharger le trop plein ou les tensions que je ressens en en faisant qu’à me tête. C’est parfois lourd et contraignant d’être à l’écoute et docile comme un mouton alors que je suis plein d’énergie qu’on me demande de tempérer mon comportement.

Avec les hommes je ne me sens pas à l’aise, ils ont peu de patience et te crie tout de suite dessus depuis tout petit nouveau-né, j’en ai fait l’expérience et cela me crée du stress et des peurs.

J’aime ma nourriture, mais si parfois elle pouvait me servir un autre plat plus appétant, je dis oui tout de suite, même si je me doute bien qu’elle me donne le meilleur pour ma forme et ma santé.

Elle a un caractère qui manque de souplesse et tout doit être rangé, réglé comme elle le pense, je sais qu’elle fait du mieux et donne le meilleur pour que je sois bien, que je sois heureux et que la situation convienne à tout le monde.

Ma mission principale auprès d’elle consiste à l’aider à se reconnecter à son petit enfant intérieur pour l’aider à avancer sur son chemin en toute confiance et qu’elle puisse se nourrir de tendresse lorsqu’elle me câline. Mais je suis aussi là pour l’aider à être plus souple, moins rigide et à accepter que tout ne peut pas être prévu et écrit à l’avance. Pour cela elle a besoin d’être un peu plus tolérante, surtout envers elle. Une éducation rigide est bien, mais ne doit pas être vécue comme une obligation dans son quotidien. Se lâcher apporte parfois un grand bien-être et libère l’esprit.

Des douleurs dans le train arrière parfois, mais je ne sais pas ce que c’est et si c’est normal ou pas. J’aime bien me balader et plus longtemps ça dure, mieux c’est, c’est un moment ressourçant et vivifiant.

Chaussette est là et je ne peux que l’accepter, mais à choisir je préfèrerais un compagnon chien. Elle dort beaucoup et lorsqu’elle ne dort pas, elle me fuit ou me crache dessus, ce n’est pas cool pour jouer et s’amuser.

J’ai souvent comme l’impression qu’on observe et épie tout ce que je fais. Laissez-moi vivre, je suis jeune, je suis encore un bébé et j’aimerais le rester encore très longtemps.

Si je souhaite faire de la reproduction, bien entendu c’est une question à laquelle tous les congénères te répondront oui. Elle ne se pose pas, c’est à toi de décider si tu es d’accord pour me permettre de le faire et de me trouver une belle petite compagne.

Je suis bien et heureux ici, ne te pose pas trop de questions et laisse les choses se faire naturellement. Je t’aime.