width=OURAL, ta gardienne me charge de te transmettre des messages et aimerait te poser quelques questions :

Je l’aime énormément, je fais tout ce que je peux pour que sa vie soit belle malgré ces problèmes de santé… Et qu’il est la plus chose qui me soit arrivée dans ma vie, c’est mon petit garçon à sa maman… Je me sens si impuissante de tout ce qu’il lui arrive et cela me fait de la peine de le voir pas bien…

Je souhaiterais lui demander comment il se sent? Est ce qu’il m’aime? Est ce qu’il m’en veut de ce qu’il lui arrive? Est-il heureux avec moi? Et son papa? Est-ce que je peux faire quelques choses pour qu’il se sente plus heureux? 

Dis-lui merci pour son message d’amour. Je sais que je suis son petit garçon et qu’elle m’aime. Cela me rassure et me fait beaucoup de bien. Cela m’aide dans ces moments difficiles et je sais combien ils sont difficiles pour elle aussi. Dis-lui que moi aussi je l’aime et papa aussi et que je leur suis si reconnaissant de m’aider et me soigner.

Comment pourrais-je lui en vouloir ? Je sais qu’ils font tout ce qu’il faut pour moi et que malheureusement ils ne sont pas magiciens et ne peuvent pas faire de miracle, pas plus que les vétérinaires. La patte me fait quand même moins mal, même si je sens des fortes tensions, ça tire et je ressens parfois comme des pulsations et de la chaleur (Infection ?).

Et puis j’ai mal au ventre, sous le ventre, ce sont des brûlures, des crampes et c’est parfois très douloureux aussi. Lorsque ça devient trop douloureux, je me réfugie dans mon corps astral pour le supporter et après ça passe et j’arrive à gérer.

Je sais que vous faîtes tout ce que vous pouvez pour moi et je vous dis merci pour ces bons soins. Je me sens tellement bien avec toi et je suis si heureux, ce n’est pas de chance d’avoir eu cette malformation qui me faisait tant souffrir, et qui maintenant tarde tant à guérir et a pardessus tout détraqué mon système immunitaire.

J’ai bien compris que ça mettra plus de temps que je n’espérais, mais je sais que je dois faire confiance et rester patient. Alors qu’avec le beau temps, je rêve de grandes balades, je suis encore un si petit garçon que j’ai envie de courir, de jouer et de m’amuser. Mais de me sentir aussi bien aimé et entouré me fait le plus grand bien et j’aimerais que tu ne portes pas mes douleurs et ne sois pas trop triste et anxieuse. Je ressens ton inquiétude et cela me rend bien plus angoissé que mes propres problèmes, que malgré tout j’arrive à supporter à ma manière.

Nous les animaux avons la faculté de plus pouvoir nous détacher des douleurs que vous les humains, et je sais que le temps m’aidera et fera les choses pour moi et pour nous tous.

Je t’aime et je suis si heureux avec toi que ce ne sont pas ces problèmes qui vont me rendre malheureux, sois rassurée toi aussi.