width=Ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime et qu’elle souhaite le meilleur pour toi. Tu as la chance d’être dans une maison avec un très grand terrain, mais tes fugues et tes promenades lointaines chez les voisins sont très problématiques. Sans parler de leurs poules que tu as tuées les unes après les autres. Elle est très en colère de cette situation et démunie de solution. Elle t’accorde une grande liberté et aimerait te faire confiance quand tu es dehors. Ça lui brise le cœur si elle doit t’attacher et te gronder, elle ne veut pas abimer le lien si fort qui vous unis. En attendant qu’ils clôturent ce grand terrain, il faut que tu fasses des efforts.

Qu’as-tu à lui dire ?

Que moi aussi je l’aime. Nous sommes très fusionnels, très complices et je suis si heureux de l’avoir retrouvée si vite. Elle est ma maman et je suis relié à elle. Mea culpa si mon comportement lui pose des problèmes, je ne me rends pas bien compte. C’est tellement agréable d’être dehors et de me sentir libre d’aller où je veux, sans être limité par des barrières, que je ne me pose même pas la question. Je courre à droite et à gauche, je me sens si léger dans ce corps physique que ça me donne des ailes, et je fonce. Je suis désolé, je ne pars pas pour vous fuir, pour m’échapper, mais instinctivement je me sens attiré plus loin et toujours plus loin.

Se sentir bien dans son corps, sans douleurs est si extraordinaire que une fois que je suis lancé, je me sens envahi par une grande liberté et j’ai envie d’en profiter plus et encore plus. Pardon si cela te tracasse et si ça dérange les voisins, mais c’est tellement agréable de galoper que je ne réfléchis pas et me laisse porter par mes pulsions. Et lorsque tu me grondes, je ne comprends pas, je ne fais rien de mal, enfin bon (m’a montré l’image d’une poule décapitée) ce n’est pas pour les tuer ou les manger, c’est mon instinct qui m’a poussé à le faire, et désolé, oui vraiment je suis penaud, mais j’ai pris du plaisir à les chasser.

Ce n’est pas très correct et absolument inacceptable Paik, est-ce que tu peux te mettre à leur place et comprendre cela ?

Non je ne préfère pas, je ne veux pas me faire croquer.

Ta réponse confirme que tu as tout de même enregistré que c’est mal pour elles et pour tes gardiens ?

Il s’est arrêté pour me regarder droit dans les yeux alors que jusque-là il tournait autour de moi et m’a répondu :

Je suis désolé, je n’ai aucune excuse, je l’ai fait pour m’amuser et je sais que c’est mal, je l’ai compris à sa tête et lorsqu’elle m’a grondé. J’ai compris aussi qu’elle n’acceptait pas mes escapades ni mes visites chez les voisins, j’aime les enfants, je suis encore jeune, j’ai encore tout à apprendre et c’est terriblement tentant.

Dis-lui que moi aussi je l’aime et que j’espère bientôt m’assagir afin de commencer ma mission auprès d’elle. Je dois l’accompagner sur son chemin afin qu’elle trouve la paix et l’harmonie dans son cœur et esprit, et je me rends bien compte que je fais tout le contraire, mais je fais faire des efforts, je vais essayer de faire des efforts…