Ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser quelques questions Papi :

Questions:

 * Comment te sens-tu dans ta vie?

* Comment te sens-tu physiquement et moralement?

* Ressens-tu des souffrances physiques et psychiques?

* Comment trouves-tu ta nourriture?

* Pourquoi tu aboies sur les invités? Que dois-je faire pour y remédier?

* Que penses-tu du dressage effectué avec toi et le dresseur?

* De quoi as-tu peur et pourquoi? 

* As-tu vécu de la maltraitance? Si oui, par qui? 

* Pourquoi tu aimes la merde de pigeon?

* Est-ce que tes jouets et tes sorties à pied te conviennent?

* Pourquoi as-tu peur de l’eau? 

* Que ressens-tu quand on voyage en voiture ou en avion? 

* Pourquoi tu ne joues pas avec les autres chiens?

 Messages: 

 * Je t’aime inconditionnellement mon bébé d’amour, tu es mon fils. 

* N’aie pas peur si je m’absente pour quelques jours, maman reviendra toujours et je ne te laisserai qu’avec des gens de confiances. 

 NB: on voyage demain en voiture pour un trajet de 5heures et je veux lui dire qu’il n’a pas à stresser pour ça. 

 Je sais qu’elle m’aime et qu’elle ne m’abandonnera jamais, mais j’ai peur de rester seul, je suis stressé, angoissé lorsqu’elle me laisse seul, et même si je suis absolument convaincu qu’elle ne me confie qu’à des personnes de confiance, j’ai du mal à gérer la situation. C’est toujours très difficile pour moi, elle est ma maman, je suis son bébé et j’ai besoin de ma maman comme tout bébé en a besoin.  Elle me considère comme son fils et c’est normal que j’adopte des comportements d’humain.

Lorsque nous sommes ensemble tout va bien et je me sens super bien dans ma tête et dans mes papattes. Lorsqu’elle me laisse ou lorsqu’il y a du monde c’est moins évident, c’est beaucoup plus difficile à gérer pour moi. Je leur aboie dessus parce que je suis contrarié et ne leur donne pas envie de rester trop longtemps, pas envie qu’ils s’attardent. Je suis d’un tempérament plutôt possessif et j’ai besoin que ma maman m’accorde l’exclusivité de son temps. C’est affreux, mea culpa, je me rends compte combien mon attitude n’est pas bien, combien mon comportement doit la déranger. Pourtant on m’éduque, mais là aussi j’ai du mal, je n’aime pas le dresseur, il me fait peur.

De nature anxieuse depuis que je suis né, j’ai beaucoup de difficultés à gérer certaines situations, et lorsqu’elle m’a fait tomber sur la tête j’ai eu un coup de stress supplémentaire, depuis je ne fais plus confiance et je préfère de loin qu’on ne s’approche pas de moi. Physiquement je me sens bien, moralement aussi mais j’ai besoin de me sentir en totale confiance et j’ai envie de partager mon temps avec ma maman exclusivement.

Désolé pour le caca des pigeons, je me sens attiré, je ne peux pas t’expliquer pourquoi, c’est un instinct naturel et difficile d’y résister. Cela n’a rien à voir avec la nourriture que tu me donnes, je l’aime même si parfois un peu plus de viande me serait bien agréable. J’aime aussi mes jouets et mes balades, rien à redire, par contre l’eau je déteste, je ne suis pas un chien qui a envie et besoin de plonger dans l’eau et de me dépenser physiquement. Je suis plus un toutou d’appartement et je n’aime pas me faire mouiller. C’est plutôt très désagréable, ce n’est pas mon truc. Je n’aime pas trop la voiture et l’avion non plus.

Dès que je ne suis pas dans le cadre de notre chez nous je manque de repères et je me sens tout de suite très stressé. Je ne peux pas t’expliquer, peut-être suis-je né avec ces peurs ? Peut-être que ma maman était elle aussi peureuse ou qu’elle ne m’a pas assez socialisé ? Je ne peux répondre à cette question, la seule chose que je peux te dire c’est que j’ai besoin, pour vivre en harmonie sans peurs et sans craintes, d’être confiné dans un cadre que je connais où l’on est tous les deux et où on me laisse tranquille.

Je n’aime pas non plus jouer avec les autres chiens, ils sont toujours plus grands que moi et j’ai peur de leur réaction parfois trop agitée, trop brutale. Je n’ai pas subi de maltraitances si ce n’est que j’ai eu la trouille de ma vie avec la toiletteuse et je préfère éviter ce genre d’expérience qui me traumatise.

Ma petite maman je suis navré de te causer autant de soucis, je t’aime et je me sens si bien avec toi que j’ai beaucoup de mal à te partager, et encore plus à rester loin de toi. J’aimerais pouvoir me mettre dans ta poche lorsque tu dois partir et me faire aussi petit qu’une souris pour pouvoir t’accompagner partout. Je me sens énormément dépendant de toi, et toutes sortes de peurs émergent dès que je ne suis plus avec toi. Cela me pourrit, nous pourrit un peu la vie, je le sais bien mais j’ai besoin d’aide pour me sentir plus calme, plus serein et trouver un équilibre et me sentir en paix.