width=

dav

La connexion avec Patate s’est faite dans cette magnifique clairière qui se trouve à l’entrée du paradis des animaux. Elle était assise et semblait m’attendre. A mon approche elle s’est levée et elle est venue vers moi. Je lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait vers elle pour lui donner des messages et lui poser des questions.

Oui je sais.

– Je voudrais encore une fois lui demander pardon (pour mon impatience vis-à-vis d’elle, mon emportement, pour ne pas avoir toujours compris ce dont elle avait besoin…). J’ai mis beaucoup de temps à comprendre ce qu’on m’avait dit, que Patate était un maître pour moi.

– Je voudrais lui dire que je suis heureuse d’avoir pu l’accompagner pour son dernier voyage sur cette terre, que j’y tenais beaucoup et que je pense qu’elle m’a attendue pour que ça puisse se passer ainsi. Elle m’a permis de découvrir ce que voulait dire l’accompagnement vers la mort d’un être cher.

– Je voudrais aussi lui dire qu’elle a donné énormément d’amour à notre famille, un amour inconditionnel.

– Ma fille Romane (10 ans) voudrait lui dire que même si elle ne peut plus la caresser, Patate aura toujours une place dans son cœur et qu’elle ne l’oubliera jamais.

– Romane voudrait aussi savoir si Patate ne lui en veut pas d’avoir choisi, la nuit de sa mort, de rester dormir chez son amie.

– Nous voulons lui dire qu’elle peut partir en paix là où elle doit aller, que nous ne la retenons pas car nous sommes conscients du voyage qu’elle a à faire.

 Les questions :

– Enfin, j’espère qu’elle n’a pas trop souffert avant de partir.

– A-t-elle un message à transmettre à Yann et/ou à Milo ?

– Et nous aimerions tous savoir si elle est bien là où elle est.

 Je ne peux pas lui en vouloir, j’ai vécu une belle vie avec eux et j’étais heureuse qu’elle m’accompagne sur mon chemin. Elle l’a fait avec amour et avec beaucoup d’empathie. Je n’ai pas eu peur de faire le grand saut et son aide m’a permis de passer le pont des fleurs en toute sérénité et sans aucune appréhension.

Dis-lui qu’elle a cette compassion et cette force en elle pour aider les gens et les animaux à faire leur passage dans de bonnes conditions. Je ne pouvais faire autrement que l’attendre, elle doit à présent comprendre que lorsqu’on a cette force d’aider à la transition, on doit la mettre en service. Ce n’est pas donné à tout le monde, il n’y a que lorsqu’on fait les choses avec son cœur, lorsqu’on est ouvert à l’amour inconditionnel, que l’univers nous donne la possibilité de le faire.

J’ai été son maître et ma mission consistait à la faire lâcher prise avec le passé et à l’ouvrir à l’amour inconditionnel. J’ai bien rempli ma tâche et je pouvais préparer mon départ en toute quiétude. Elle a mis du temps à se reconnecter à sa source, mais elle y est arrivée et c’est le principal.

Elle n’a pas besoin de me demander pardon pour son emportement et son impatience, mon rôle consistait aussi à lui faire prendre conscience que tout n’est pas tracé, qu’il y a une période d’adaptation et surtout que l’amour de l’autre passe par la tolérance et sans jugement. Lorsqu’on arrive à se détacher de ses propres sentiments et ressentis, on est dans l’amour pour l’autre exclusivement. Lorsqu’on donne, on reçoit. Lorsque c’est juste, l’univers nous renvoie ce qu’on doit et ce qu’on est capable de recevoir.

Je les aime et je continue de là où je suis de veiller sur eux. R….. est encore trop petite et cet accompagnement devait se passer entre moi et ma gardienne. C’était bien mieux qu’elle ne soit pas là cette nuit-là, car cela aurait rendu les choses plus difficiles pour tous.

J’ai souffert, mais pas très longtemps, je me suis réfugiée dans mon corps astral et la douleur était tout à fait supportable. Là où je suis maintenant je suis bien, j’ai retrouvé ma jeunesse et je peux courir et gambader à ma guise.

Moi aussi je pense à eux et je ne peux les oublier. Je suis reliée à ma gardienne et pour sa mission future, pour continuer à avancer sur son chemin, elle aura encore besoin de moi et de mon énergie. Dis-lui que je souhaite lui revenir lorsque je me serai reposée et ressourcée. Ce ne sera pas très long.

En attendant je leur enverrai des petits signes. Y……. est un être à part entière, il ne fera jamais les choses à demies mesures, je l’apprécie pour sa personnalité et sa force de caractère qui vont encore se développer avec les années. Quant à M……., je reste en contact très proche avec lui et les échanges se font en toute harmonie.

Tout va bien, toutes les conditions sont réunies pour que je puisse dès à présent préparer mon retour. Lorsque tu seras prête, je le serai aussi et nous ne pourrons pas nous manquer.

A bientôt ma maman de cœur, je t’aime et cet amour personne ne te le volera jamais. Confiance !                        Je vais à présent pousser la porte du paradis des animaux, je pense à toi et t’embrasse très fort.

Ta Patate.