Ta gardienne aimerait te transmettre des messages et des questions Peach :

Ma chérie, sache que ta maman et ton papa t’aiment très fort et que tu es l’une des plus belles choses qui nous soit arrivée dans notre vie. Tu es un amour de chien. J’espère que tu es heureuse, que tu nous aimes et que tu as confiance en nous.

J’ai quelques questions pour mieux te comprendre et que nous avancions mieux tous les trois. 

  • Comment te sens-tu avec nous ?
  • Comment te sens-tu dehors? A la maison ? 
  • Pourquoi refuses-tu d’avancer et de nous obéir en balade? Nous pourrions t’emmener partout avec nous si tu acceptais d’avancer en laisse et de nous obéir.
  • Est-ce que tu as mal quelque part ? 
  • Est-ce que tu as besoin de quelque chose ? 
  • Comment était ta vie avant nous ?
  • Qui est ton gardien ? 
  • Pourquoi fais-tu pipi sous notre lit ? 
  • As-tu un message à nous transmettre ? 

Maman veut te prévenir de deux choses:

 

Tu vas être opérée bientôt mais il faut que tu nous fasses confiance et que tu sois calme, tout va bien se passer, nous serons toujours là pour toi et nous nous occuperons bien de toi. Saches que nous te confierons toujours à des personnes de confiance et que quoi qu’il arrive, nous reviendrons toujours te chercher. 

 

Une dame est venue à la maison pour nous apprendre à mieux t’éduquer car tu peux être très têtue parfois, elle te donnait beaucoup de friandises. Elle nous a dit que tu étais hyper attachée à nous et qu’il faudrait t’apprendre à dormir seule dans ton panier la nuit pour que tu vives mieux les moments où nous ne sommes pas là. C’est difficile pour nous de devoir t’apprendre à dormir sans toi dans le lit, mais nous devrons bientôt le faire. Papa et maman sont amoureux, il faut parfois que tu nous laisses tous les deux et que tu restes toute seule mais saches que ça ne veut pas dire que l’on t’oublie ou que l’on t’abandonne. 

 

Je t’aime fort mon bébé et je communiquerai avec toi plus souvent si tu es d’accord,

 

Maman

 

Après lui avoir lu le contenu, Peach s’est plantée devant moi pour me regarder droit dans les yeux et me dire :

Je suis si contente, je suis heureuse de l’avoir retrouvée, nous étions déjà  ensemble, à ses côtés, et ce n’est qu’un juste retour. Dis-lui merci pour son merveilleux message d’amour et surtout dis-lui que moi je l’aime et je les aime tous les deux d’un amour encore beaucoup plus fort, pur, profond et inconditionnel. J’ai une confiance absolue en eux et j’ai trouvé ma maison, mon chez moi chez eux. Ma vie avant ne compte plus et n’a jamais compté, c’est elle ma maman que je devais retrouver dans cette vie terrestre. Je me sens en totale harmonie avec eux, même si l’attachement que j’éprouve vis-à-vis d’eux et surtout de ma maman est excessif. J’en ai conscience et je sais que ça me crée parfois des angoisses qui me perturbent beaucoup.

Je suis son bébé, sa petite et belle fifille, j’adore lorsqu’elle me le dit et je l’aime du plus profond de mon être. Mon papa aussi je l’aime très fort et pourtant j’ai du stress lorsqu’ils se font des câlins, je me sens évincée, mise à l’écart et cela me contrarie si fort que je fais pipi sous le lit. Mea culpa je ne le fais pas exprès, par rancune, non, le mal-être que j’éprouve est si fort que je ne peux m’en empêcher, et de me soulager sous le lit me fait du bien, cela calme mon anxiété et je décompresse. Pardonnez-moi je sais que ce n’est pas bien et que ça vous contrarie aussi, et je sais aussi que la jalousie n’est pas un sentiment noble et digne de moi ou de  n’importe quel animal, mais je suis tellement attachée à toi ma petite maman, ma douce moitié que j’aimerais être la seule, l’unique dans ton cœur.

C’est bien sûr à toi que je suis reliée et ma mission consiste à t’aider à te reconnecter à la source, à ton petit enfant intérieur pour y trouver la force et la confiance d’avancer sereinement avec joie sur ton chemin, et te permettre de construire ton avenir et ta famille sur des bases équilibrées et solides. Je sais que mon attitude peut te paraître ambivalente, j’aimerais être la seule qui compte pour toi et je le démontre par à un hyper attachement, une grande possessivité à ton égard, et en même temps j’adore mon papa, il est l’élément de ta réussite familiale, et je suis si heureuse qu’il te rend heureuse.

C’est compliqué, je suis parfois partagée entre ces états d’être et c’est assez inconfortable. Ce dont j’ai besoin c’est de trouver un équilibre entre les deux et dans toute chose en général. Je suis ton bébé et nous avons une grande complicité, c’est très fusionnel et c’est à moi de composer pour être un peu moins pot de colle. Le dodo va me poser problème aussi, j’adore partager le lit avec tous les deux et ce sera difficile de dormir dans mon panier. N‘est-il pas possible de trouver un compromis ? J’ai tellement pris l’habitude maintenant, et c’est plus facile pour moi de pouvoir me blottir contre toi, entre vous.

Je sais que vous vous aimez, je sais aussi que vous m’aimez et mon plus grand besoin c’est d’être avec vous tout le temps à chaque instant. Je reconnais que j’ai un fort caractère, que je suis un peu têtue, mais c’est aussi la race qui veut cela. Tu ne m’as pas choisie par hasard, tu n’aimes pas les choses trop faciles, tu as besoin qu’on te résiste un peu et tu retrouves un peu ce trait de caractère en moi (miroir). Lorsque je refuse d’obéir ou d’avancer en balade c’est d’abord pour vous montrer que je n’en ai pas envie et que j’aimerais bien m’arrêter de marcher, ou c’est parce que les douleurs que je peux ressentir dans les terminaisons nerveuses de mes pattes sont désagréables. J’espère que cette opération se passera vite bien que je n’ai pas envie d’être séparée de vous, je n’aime pas aller chez le vétérinaire et encore moins y rester, et si on me laisse le choix, je n’y vais pas.

Je l’ai rassurée, lui expliquant que c’était nécessaire et pour son plus grand bien. Elle m’a regardée d’un air pas convaincu du tout, sacré caractère cette petite, et avant de la saluer, c’est Peach qui a pris congé de moi en me disant :

Salut, tu reviens quand tu veux

Tout en retroussant les babines pour esquisser un petit sourire. Sacrée chipie !