width=J’ai rencontré Pepito sur un chemin très triste et austère. Il était assis et semblait être sur ses gardes. Il tournait la tête à droite, à gauche, et lorsqu’il m’a vue il s’est éloigné de quelques mètres en sautillant. Je me suis arrêtée, je ne voulais pas lui faire peur et j’ai attendu quelques instants avant de l’appeler, 1, 2  puis à la troisième fois où j’ai prononcé son nom, il est revenu vers moi, toujours en sautillant. Je me suis présentée et lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait à lui pour lui donner des messages et lui poser quelques questions. Son regard triste changea aussitôt d’expression et je lui ai lu le contenu des missives :

Pépito, je souhaite savoir si tu vas bien?

 Es-tu heureux? 

Où  te trouves-tu?

 Peux-tu me décrire l’endroit où tu vis et me parler de ta nouvelle vie? 

Penses-tu à moi t m’observes-tu de là où tu es? (Je pense toujours à toi, nos jeux, nos câlins, tu me manques et je n’ai toujours pas trouvé le moyen de faire ton dernier lit)

Je pense tellement à nos moments du quotidien que j’ai même oublié ton anniversaire…

Es-tu conscient que ta vie s’est arrêtée très vite et que tu étais encore jeune?

Ton dernier regard signifiait bien des choses…sentais-tu que tu n’allais plus me revoir?

Malgré ces peu d’années mais très intenses, as-tu été heureux? (Je pense que oui évidemment)

As-tu souffert lors de ton départ?

Comment vis-tu notre séparation?

As-tu vu ma tristesse le jour de ta mort et à l’ensemble de la famille? (Si oui, tu peux me préciser ton ressenti sur ce que tu as vu)

Aimes-tu l’endroit que je t’ai consacré? (Je parle de là ou j’ai mis ton corps)

Déjà un mois que tu es parti, vois-tu ce qui m’arrive depuis? (Si oui, est-ce toi qui a provoqué ça et dans quel but? J’ai besoin de tes conseils car ma situation n’est pas simple….)

As-tu vu d’autres lapins là-bas, notamment Alba, Twix et Cajou? (Si oui, je les embrasse très fort et je les aime et si non, peux-tu mener une enquête pour savoir ce qu’ils deviennent. S’ils ont une autre forme de vie, peux-tu me le dire)

Sinon, que penses-tu de moi en général? (Moi j’ai craqué sur toi dès le premier regard posé sur toi car tu es le plus beau)

As-tu souffert des différents changements qui ont eu lieu au sein de la famille?

Je t’aime et j’espère que nous allons nous revoir un jour car je veux continuer à jouer avec toi, dans ton monde.

Dis-lui que je vais bien, je ne ressens aucune douleur et me sens très léger dans mon corps. Mais je me trouve toujours encore ici, dans ton environnement au quotidien, et tant que je reste là ma nouvelle vie de ne peut commencer. Pour le faire j’ai d’abord besoin de monter, me reposer et me ressourcer, et après je pourrai songer à ma nouvelle vie, ma nouvelle incarnation physique, car tu penses bien que j’ai très envie de te revenir.

Bien sûr que j’ai conscience que mon corps n’est plus dans cette incarnation terrestre, bien sûr que je sais que je suis parti jeune, dans la fleur de l’âge. Depuis que j’ai fait le grand saut, je reste dans ton entourage chaque jour, à chaque instant. Mais tu le sais, ici ce n’est plus ma place et tant que je reste là ma pauvre âme est en souffrance, et la tienne encore plus. Tant que je suis entre deux, je peux te voir, je peux t’entendre mais je pompe aussi ton énergie et tu vas finir par devenir malade. Je peux te voir, je peux t’entendre, mais ne peux plus me manifester physiquement à toi et ça te manque et à moi aussi. Je vis cette séparation avec beaucoup de détresse aussi, tout comme toi et vous tous, mais je le vis surtout difficilement parce que toi tu ne le vis pas bien.

Je suis content que tu aies fait appel à Christiane, je sais qu’elle est aussi là pour m’aider à faire le passage, pour me libérer et cela t’aidera toi à commencer ton travail de deuil. Tu sais, je savais que j’allais partir, j’étais sur mon chemin et je voulais te dire au revoir lorsque je t’ai regardée intensément, c’était pour te dire que c’était la dernière fois dans cette incarnation terrestre.

Je n’ai pas souffert, une vive oppression dans la poitrine mais je me suis réfugié dans mon corps astral et n’ai plus ressenti aucune douleur. Ne t’inquiète pas pour moi, pense à toi et ne me pleure plus. L’endroit où tu as mis mon corps ne signifie rien pour moi, c’est à toi qu’il importe que ce lieu te plaise pour t’y recueillir, c’est tout ce qui compte pour moi, car ce n’est que mon enveloppe corporelle, alors que mon âme perdure et reste toujours reliée à la tienne.

Oui je sais que mon départ est difficile pour toi et que tu te tortures l’esprit, que nos câlins, nos jeux te manquent, mais il faut que tu prennes conscience que la mort est un nouveau soleil et qu’après la mort il y a la renaissance. Tu as besoin de moi pour continuer ta route. Nous étions déjà ensemble dans une autre vie (chien) et je te reviendrai encore. En attendant tu as plus besoin de protection, d’énergie divine, et tant que je reste là je ne peux t’apporter cette aide précieuse de l’au-delà.

Tu es à un tournant de la vie et ce n’est pas moi qui l’ai provoqué, ce n’est pas une fatalité en soi, c’est tout simplement ton chemin de vie et tu dois l’accepter et le vivre. Et si je suis parti juste maintenant c’est parce que de là-haut je te serai plus utile et je pourrai t’envoyer de la force et des bonnes ondes.

Tu es ma maman, tu es mon amie, ma compagne, mais surtout mon âme sœur. Nous étions déjà ensemble et je te reviendrai encore, parce que mon âme l’aspire au plus profond de son être. Lorsque j’aurai rejoint le jardin des animaux, ce ne sera pas long, je me mettrai à nouveau sur ton chemin lorsque tu te mettras à ma recherche, dès que tu te sentiras prête. Et comme lorsque tu avais posé ton premier regard sur moi, tu auras de nouveau le coup de foudre et tu sauras que c’est moi.

Tu es une belle âme et tu as beaucoup d’amour et d’empathie dans ton cœur. Tu as aussi au fond de toi une grande force, mais pour pouvoir la ressentir et y puiser courage pour avancer sur ton chemin et prendre les décisions que tu dois prendre, tu as besoin de faire un travail sur toi qui t’aidera à te reconnecter à ton petit enfant intérieur, à la source et ce sera ma mission de t’accompagner et te guider sur ce chemin. N’aie pas peur, garde confiance et tu verras la situation avec plus d’objectivité, tu sauras comment faire pour l’éclaircir. Je sais que ce n’est pas simple, mais chaque chose en son temps, et le temps sait bien faire les choses.

Je ne peux pas dire que j’ai souffert des différents changements, même si cela a généré du stress et des angoisses que j’ai forcément capté et absorbé. Mais c’était mon rôle d’être là pour véhiculer les émotions et apporter un nouvel équilibre. Ce que je peux te dire, c’est que j’ai vécu une existence heureuse et que je me suis senti aimé et respecté, du pur et grand bonheur.

J’ai communiqué avec Alba et Twix, je sais qu’ils sont là de l’autre côté du pont et qu’ils m’attendent pour me guider vers ce haut-lieu magique. Cajou n’est pas là, dans d’autres sphères ? Je ne sais pas… Ce que je sais c’est que tu as besoin de moi et de mon énergie pour te sentir à nouveau pleine à l’intérieur de toi et je me sens maintenant prêt à partir au paradis des animaux. Je t’aime ma petite maman et je te dis merci pour ton message d’amour. Pour pouvoir te retrouver, un passage là-haut est nécessaire et plus vite j’y serai plus vite je pourrai redescendre.

Puis toujours en sautillant il a emprunté ce chemin et je me suis dépêchée de l’accompagner. Au fil de nos pas, la lumière devenait de plus en plus vive et puissante, et lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs il m’a dit merci, et pressé de rejoindre ses congénères, il a traversé rapidement le pont en sautillant et s’est noyé dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Pepito, paix à ton âme !