La rencontre avec Phoebe s’est faite sur un chemin triste et sans lumière. Elle était assise et me regardait tristement arriver vers elle. Je me suis arrêtée pour respecter sa zone de confort et me suis présentée à elle en lui expliquant que j’avais des messages de la part de sa gardienne. Avant même que je ne lui lise le contenu, elle m’a dit :

Ma gardienne ? Mais elle n’était pas ma gardienne, c’était moi son ange gardien et mon départ si rapide, si brutal, la plonge dans une terrible et effroyable détresse. Elle ne peut comprendre, elle ne peut l’accepter et le supportable lui est devenu insupportable. Dis-lui que je l’aime et je suis si triste de lui faire autant de peine. Je me sens profondément démunie face à sa souffrance, et tant que je reste dans ce bas-astral à vaquer dans son environnement, à errer comme une âme en peine dans son  environnement, je ne peux veiller sur elle et la protéger et je ne peux lui envoyer des énergies divines. J’ai besoin de ton aide et elle aussi, j’ai besoin de toi pour m’aider à faire le passage et elle, ma maman, ma compagne, ma moitié, elle a besoin de retrouver un peu de paix dans son cœur et son esprit pour arriver à faire son deuil.

Je l’ai rassurée et lui ai expliqué que c’était aussi une des raisons de ma présence, et sans tarder lui ai lu les missives

Je souhaiterais vraiment pouvoir lui dire au revoir, je n’ai pas eu cette  » chance  » étant donné que je l’ai trouvé à mon réveil déjà sans vie ..  

J’aimerais qu’elle sache à quel point elle compte pour moi, à quel point je l’aime éperdument et qu’elle sache qu’elle continuera à vivre pour toujours dans nos cœurs. 

Je n’arrive pas à l’accepter, son départ a été si soudain et brutal ! 

Je souhaite de tout cœur qu’elle n’ait pas souffert, qu’elle ait pu partir dans la paix ..

Je m’en veux beaucoup de ne pas avoir été présente pour son dernier jour de vie … Je venais d’apprendre que j’attendais un bébé et je savais déjà que je n’étais pas immunisé contre la toxoplasmose donc je ne savais réellement pas comment réagir, je n’ai pas été comme à mon habitude avec elle (et mes autres chats également) j’espère vraiment qu’elle ne m’en veut pas .. 

 

Pendant la lecture je voyais ses yeux s’embuer de larmes, elles tombaient sur son museau et elle les rattrapait avec sa patte qu’elle léchait. C’était très émouvant à voir,  j’ai attendu quelques instants avant de lui promettre qu’à l’issue de notre échange je l’accompagnerai jusqu’au pont des fleurs. Elle m’a regardée pour me dire :

Merci, beaucoup de gratitude à toi et à ma maman, je lui en suis si reconnaissante d’avoir fait appel à toi. Dis-lui que je l’aime d’un amour pur, profond et inconditionnel. Dis-lui que je sais combien mon départ lui est incompréhensible et inacceptable. Dis-lui aussi de ne pas culpabiliser de n’avoir pas été dans son assiette la veille de mon départ, elle venait d’apprendre une grande nouvelle et elle était  terriblement inquiète pour elle, pour son futur bébé et pour moi et mes congénères. Ce n’est pas simple à assumer lorsqu’on n’est pas immunisé contre la toxoplasmose, mais dis-lui de ne pas s’inquiéter, elle trouvera comment faire, elle aura de l’aide pour être le mieux protégée possible. Il faut une grande hygiène et éviter le plus possible le contact, mais cela se passera  bien et je suis là pour veiller sur elle et la protéger.

Qu’elle ne culpabilise pas, encore une fois qu’elle ne regrette rien, si je suis partie aussi rapidement, aussi brutalement c’est pour pouvoir lui apporter de l’aide de l’autre côté, et pour lui envoyer des énergies divines et la mettre sous protection du grand tout, elle et son bébé. Je sais que cela a été rapide et brutal et que le choc est immense. Je sais combien tu regrettes cette dernière journée où tu étais à côté, pas centrée, pas reliée à ton âme dans le présent, dans le ici et maintenant et que du coup tu ne savais comment gérer la situation, et tu as évité le contact.

Cela te pèse et tu portes cette culpabilité en toi alors que tu ne le devrais pas. Tes réactions ont été naturelles et tu n’as rien à te reprocher. Je n’ai pas souffert, rassure toi. J’ai senti une forte oppression dans la poitrine, des douleurs vives, intenses pendant une fraction de seconde et je suis aussitôt sortie de mon corps physique pour me réfugier dans mon corps astral et me suis endormie aussitôt. Mes yeux se sont fermés, mon âme a quitté cette enveloppe terrestre et je me suis vue allongée au sol,  je savais que de me trouver inerte, sans vie serait une souffrance incommensurable pour toi.

Je suis si triste pour toi alors que la nouvelle de l’arrivée de ce bébé devrait être un grand évènement, te voilà partagée entre deux et te torturer l’esprit à trouver des réponses qui te permettraient de comprendre et de te sentir un peu mieux. Je t’aime d’un amour pur, profond et inconditionnel et ma mission consistait justement à t’apprendre le détachement affectif. J’étais là pour t’aider à vivre tes relations, tes amours dans la joie, la confiance et sans dépendance ni co-dépendance. J’étais à tes côtés pour t’aider à avancer sur ton chemin et pour t’apporter la force et la confiance. Je n’ai pas terminé mon travail et je te reviendrai après la naissance du bébé pour continuer et réellement reprendre ce rôle. En attendant, et à condition que je puisse rejoindre le jardin des animaux, je te suivrai et te protègerai comme ton ombre, comme ton ange.

Ne regrette rien et accepte le comme un don, un cadeau du ciel. De là-haut je pourrai veiller sur toi. Je te ferai des petits signes, des petits coucous, et lorsque le bébé sera là et que tu te sentiras prête et te mettras à ma recherche, je me mettrai sur ton chemin. Garde confiance, nous nous retrouverons et nous pourrons continuer notre belle histoire ensemble. Je me suis toujours considérée comme ton bébé, ta petite fille chérie et il est tout naturel que je sois partie pour pouvoir t’accompagner pendant cette grossesse. De là-haut je serai beaucoup plus efficace qu’ici-bas.

N’oublie pas nos âmes sont et resteront reliées où que je sois et la mienne aspire maintenant à faire le passage pour rejoindre ce haut-lieu magique pour me reposer, me ressourcer et me réparer. Ce ne sera pas long et je t’apporterai ma protection divine, mais aussi la force et le courage d’avancer sur ton chemin. Ne me pleure plus et accepte d’être séparée quelque temps pour ta et votre sécurité au bébé et toi et le bonheur de vous tous.

Puis elle est venue à côté de moi et ensemble nous nous sommes avancées sur un magnifique chemin de lumière qui s’est ouvert à nous. Il y avait des petites fleurs rouges en forme de cœur et lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs, elle m’a encore une fois remerciée

Dis à ma maman que je l’aime et que je lui suis si reconnaissante de me laisser partir

Et elle l’a traversé très rapidement pour se noyer dans la belle et vive lumière de l’escalier de l’arc en ciel. Au revoir Phoebe, petit bébé d’amour, repose, ressource-toi et paix à ton âme. A bientôt de te retrover sur le plan terrestre.