Plume, tes gardiennes me chargent d’un message pour toi :

« Plume, Viviane et moi nous t’aimons vraiment beaucoup et tu nous donnes de la joie. Merci aussi pour ta tendresse grandissante.

Veux-tu nous dire quelque chose? 

M….. D………, la vétérinaire, t’a très bien soignée, elle te veut du bien. Elle va t’opérer, tu seras stérilisée, et après tu seras plus tranquille : fini les chaleurs! Tu vas être endormie, puis tu te réveilleras et on rentrera à la maison. Aies confiance, Christiane, M… R…. et Monsieur V………. veillent à ce que tout se passe bien. Après l’opération, repose toi et accepte les points de suture. Par la suite, si l’occasion se présente, tu pourras sortir sans risquer  d’être enceinte et d’avoir des petits chats. 

Tu veux nous dire quelque chose? »

J’avais bien compris qu’il se tramait quelque chose. Je les sens inquiètes et cela m’inquiète aussi. Dis-leur que moi je les aime aussi beaucoup. J’ai de la chance, beaucoup de chance, j’ai deux mamans à moi maintenant alors que, lorsque je suis arrivée chez elle, je me sentais seule et abandonnée. Le Bon Dieu m’a guidé vers elle mais il n’y a pas que lui, il y a aussi un peu sa maman qui veille sur elle et la protège. J’ai deux mamans, toutes les deux aussi aimantes l’une que l’autre et je veille sur les deux.

J’ai bien compris que vous m’emmèneriez chez le docteur pour m’éviter de devoir porter des petits, que je ne pourrais pas garder et que je devrais aussi laisser à leur triste sort. Cela je ne le veux pas, j’ai moi-même souffert de l’absence de ma maman et d’un manque de socialisation, bien que je n’aime pas trop aller à la clinique, mais je le comprends. Merci d’avoir pris le temps de me l’expliquer, cela m’évite bien du stress et des angoisses.

Il faut aussi Plume que tu sois un peu raisonnable pendant 4/5 jours et que tu ne sautes et ne grimpes pas partout le temps de te remettre de cette opération.

Ce sera déjà plus difficile, 4/5 jours c’est long ! Mais bon, on verra bien, peut-être que j’aurai surtout envie de dormir et de me reposer, car ici il fait très chaud et c’est fatiguant.

Dis-lui que je les aime et je sais que je dois accepter de grandir un peu maintenant, même si le rôle de bébé princesse me convient très bien.