14.PlumeJ’ai une blessure à l’œil et c’est douloureux. Je n’aime pas quand ma gardienne y touche, ça me brûle et ça me met en colère. Mais je sais qu’elle veut me soigner, c’est pourquoi je l’ai cherchée parce que je la connaissais déjà avant… J’avais envie de la retrouver pour lui montrer qu’elle est généreuse, je savais qu’elle ferait tout pour m’aider à guérir. Je suis née avec cette maladie et je ne resterai pas longtemps, mais il faut lui dire qu’elle ne doit surtout jamais culpabiliser d’un acte du passé ou d’un acte manqué. C’est la vie, on fait tous des erreurs, il faut les assumer.

Je sais qu’elle culpabilise pour tout ce qu’elle fait, elle vit constamment dans les regrets et la culpabilité.

Ma mission est de lui faire prendre conscience que les erreurs qu’on fait sont des leçons de vie parce qu’elles nous permettent de réparer, ce qui est bien plus salutaire que de vivre dans la culpabilité.

Je suis heureuse avec elle, elle m’aime je le ressens très fort et je l’adore. Elle n’arrivera pas à me guérir, elle aura fait l’essentiel et c’est le plus beau cadeau qu’elle peut me faire et surtout se faire à elle.

Plume s’est endormie sereinement 4 mois plus tard et sans souffrances. La gardienne a été très heureuse et apaisée d’avoir pu l’accompagner dans la lumière.