width=J’ai rencontré Plume assis sur un chemin enneigé, le regard triste et sans vie. Il faisait extrêmement froid et il semblait figé au sol comme une statue, une belle statue. C’était un très beau chien, il avait une belle tête et une allure très noble. Je me suis approchée doucement et lorsqu’il m’a aperçue, il a tourné la tête vers moi et son regard changea immédiatement d’expression, ses yeux reprenaient vie, et lorsque je me suis présentée et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions à lui transmettre de la part de sa gardienne, je pouvais lire de l’espoir, de vives lueurs d’espoir dans ses yeux. Ils pétillaient presque de joie et sans hésiter il est venu très vite à mes côtés et tournait autour de moi. Lorsqu’il s’est calmé, je lui ai lu le contenu des missives :

Messages à lui transmettre : je le remercie du fond du cœur d’avoir partagé ces 14 ans en ma compagnie, pour cette relation merveilleuse, remplie d’amour, de confiance et de m’avoir apporté autant de bonheur et joie. Mon poussin sache tu as illuminé ma vie et réchauffé mon cœur tout au long de ces années passées ensemble et je t’AIME du plus profond de mon cœur. Ton départ si rapide laisse un énorme vide dans ma vie et dans mon cœur. C’est tellement difficile de ne plus t’avoir à mes côtés.

Questions à lui poser : comment il va? Quelle a été sa mission auprès de moi? A-t-il aimé sa vie à mes côtés, est-ce qu’il était heureux? A-t-il retrouvé sa copine Câline? Pourquoi avait-il des angoisses et de l’anxiété le soir à la tombée de la nuit? Est-ce qu’il était comme une éponge et  »pompait » mes propres souffrances pour me protéger? Les 6 dernières semaines ont été difficiles, souffrait-il dans son corps physique, que ressentait-il (douleur ou autre)? Est-ce qu’il sait ce qui a déclenché cette tumeur au cœur? Pourquoi son état s’est dégradé d’un coup alors qu’il était en pleine santé? Pourquoi son foie était en si mauvais état d’un coup (alors qu’il a toujours eu de la nourriture naturelle)? A-t-il souffert lors de son départ ? C’est arrivé soudainement, d’un jour à l’autre, l’a-t-il ressentit? Il allait mieux, pourquoi tout à coup, son état s’est dégradé à cause de son foie? Reviendra-t-il vers moi dans un autre corps pour continuer notre grande histoire? Je l’espère de tout mon cœur, car mon compagnon de toujours me manque terriblement.

Dès que j’avais terminé il s’est de nouveau assis, et son regard de nouveau très triste me regardait, un regard empreint d’une telle détresse à vous fendre le cœur. C’est pour elle que je suis triste, c’est pour ma compagne, ma moitié que j’éprouve tellement de chagrin. Elle est triste, malheureuse, elle est en grande souffrance et cela me fait beaucoup de peine pour elle. Cela m’empêche de continuer sur ce chemin pour retrouver Câline de l’autre côté, je sais que sans moi elle se sent vide, complètement désorientée, démunie et je ne me sens pas le droit de la laisser.

Depuis que j’ai fait le grand saut, je reste toujours encore dans son entourage au quotidien, je l’accompagne dans tout ce qu’elle fait et ce n’est pas bien, ni pour elle, ni pour moi. Je lui pompe son énergie et elle ne peut faire son deuil, et moi je ne peux me reposer et me ressourcer.

Dis-lui merci pour son merveilleux message d’amour, dis-lui que moi je l’aime aussi d’un amour profond et inconditionnel. Dis-lui aussi que je lui suis si reconnaissant d’avoir tout partagé avec moi, de m’avoir aimé, choyé et respecté comme un compagnon humain, et que pour moi ça a représenté la meilleure des incarnations que j’ai connu jusqu’à présent, car même si nous avons aussi partagé des moments de souffrance, choses normales de la vie, je me suis toujours senti aimé et c’étaient des années de pur et grand bonheur pour moi.

Dis-lui aussi que nous étions déjà ensemble dans une autre vie et que je lui reviendrai encore car je n’ai pas terminé ma mission. Mon départ a été trop rapide pour elle, elle a beaucoup de mal à l’accepter, mais il faut qu’elle sache que j’étais sur mon chemin et que je préparais mon départ depuis le début du printemps. Sa grande détresse me retient encore ici et nous avons tous les deux besoin de ton aide pour me permettre de retrouver le jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer, et elle pour enfin commencer son travail de deuil et retrouver la paix et l’harmonie dans son cœur et son esprit.

Dis-lui que je ne ressens plus aucune douleur, je me sens de nouveau très léger dans mon corps, mais ici ce n’est plus ma place et tant que je reste là le temps s’est arrêté pour elle et pour moi. Aucun des deux ne peut avancer et retrouver la sérénité. Dis-lui que je souffrais d’un mal qui me rongeait de l’intérieur, cela s’est propagé dans mon foie et il n’y avait plus rien à faire pour moi. Je me réfugiais constamment dans mon corps astral pour supporter les douleurs et cela m’a beaucoup aidé à gérer mon état. Et si mon état s’est dégradé si brusquement ces dernières semaines c’est parce que j’étais prêt, mon âme était prête à remonter et on ne pouvait plus rien pour moi.

Cela n’a rien à voir avec la nourriture, mon foie était métastasé et ne pouvait plus fonctionner, et sans foie on ne peut vivre, c’est la fin du voyage aussi injuste que cela peut te paraître. Les maux du cœur nous parlent de nos difficultés à vivre l’amour, à accepter et gérer nos émotions négatives, nous laissons trop de place au ressentiment, à la frustration et les refoulons au plus profond de nous (miroir). J’étais là pour t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur, à la source, pour te permettre de prendre conscience que pour pouvoir avancer sur ton chemin tu as besoin de faire un grand travail intérieur qui te permettra de faire table rase du passé, et surtout de laisser toutes ces croyances qui te font douter de toi et te font du mal, et oser t’exprimer et t’affirmer en toute confiance.

Et c’est là que le bât blesse, tu as encore du travail pour arriver à trouver cette grande force que tu as à l’intérieur de toi et qui te permettra de trouver et avancer sur ta voie en toute confiance. Je te reviendrai pour t’accompagner, te guider et t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Mon âme est éternelle et reste reliée à la tienne où que je sois, mais c’est sur un plan terrestre que tu as besoin de moi. Depuis mon départ tu te sens seule et abandonnée, tu ressens un grand vide à l’intérieur de toi et seul moi peut le combler ce vide. Tu as besoin de ma présence physique, et lorsque tu me câline c’est ton petit enfant intérieur que tu nourris de tendresse, et il en a bien besoin.

Tu as besoin d’amour, tu as besoin qu’on te le montre et tu le mérite. Lorsque je te reviendrai ce sera plus facile pour toi de continuer ta voie, et faire un travail sur toi qui t’ouvrira d’autres portes et une autre dimension spirituelle. Je t’aime, ce ne sera pas long, l’espace-temps là-haut n’est pas du tout le même qu’ici-bas et lorsque tu seras prête et te mettra à ma recherche, je me mettrai sur ton chemin.

Puis il s’est mis à aboyer et me tournait autour pour me réclamer quelques caresses, et au bout de quelques instants il m’a dit « Je suis prêt, allons ’y. Tous les deux nous avons emprunté ce chemin très enneigé qui au fil de nos pas devenait de plus e plus lumineux. Lorsque nous sommes arrivés devant le pont des fleurs, il m’a dit :

Merci, dis à ma tendre compagne que je l’aime et que dès que je serai arrivé là-haut je me ressource et je prépare mon retour. J’ai hâte de la retrouver.

Puis il a traversé le pont et s’est noyé dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Plume, à bientôt !