width=A mon arrivée sur le chemin, Poupette m’y attendait.

Oui la violence du choc m’a fait sortir de mon corps, je n’ai pas eu le temps de préparer mon départ, ce fut un accident. Leur peine, leur souffrance et leur culpabilité de m’avoir fait euthanasier m’empêchent de partir et de rejoindre le jardin des animaux.

Dis-leur que je les aime et que je suis bien triste aussi d’être passée de l’autre côté, mais je suis partie, appelée par mon sixième sens, dans une rue pas très loin de chez eux pour y apporter mon aide et y nettoyer les énergies. J’ai réussi cette mission particulière, car sans cela un terrible drame se serait produit chez ce couple et leurs enfants. J’ai nettoyé les alentours de la maison et je l’ai protégée afin que les mauvaises énergies ne s’y engouffrent pas, au risque de la vie de cette famille.

Mais je n’ai pas été assez prudente, j’étais pressée de rentrer et ne me suis pas nettoyée et débarrassée de ces parasites très malsains, et ça n’a pas raté. Chargée et manipulée par des énergies qui ne m’appartenaient pas, la voiture ne m’a pas loupée et m’a heurtée très violemment. Je suis aussitôt sortie de mon corps avec le choc pour ne pas souffrir. Mon pronostic vital était engagé et ils ont fait le choix de m’aider à partir. C’était le bon choix, qu’ils n’en doutent pas et que surtout ils ne culpabilisent pas. J’étais un chat de type « sentinelle » et ma mission consistait à nettoyer les énergies d’un endroit, les énergies d’un lieu. Et comme tout chat de type « sentinelle » il m’était difficile de rester cloîtrée trop longtemps à l’intérieur.

Je faisais souvent des sorties de mon corps pour vaquer à mon travail, mais quelquefois et surtout cette fois-ci, il était nécessaire de m’y rendre physiquement. Je leur demande pardon de leur avoir fait de la peine, mais ils avaient bien remarqué que j’étais différente de leurs autres compagnons.

J’étais aussi chez eux, avec eux, mais c’était difficile pour moi de vivre en appartement. Ma venue chez eux n’était pas un hasard non plus, je n’étais pas abandonnée, je suis partie parce que appelée par ma mission, et chez eux aussi il fallait nettoyer les alentours pour leur permettre de ne pas subir des attaques extérieures très mauvaises.

Je suis restée longtemps, trop sans doute, mais je dois reconnaître que j’ai apprécié cette période douillette où on me câlinait et s’occupait bien de moi. Et puis surtout je savais qu’ils prendraient soin de mes deux bébés, Rimmel et Voyou lorsque je serais appelée ailleurs.

Mes deux petits sont des chats de type nettoyeur pour Rimmel et timbre-poste pour Voyou. Je les leur laisse et je sais qu’ils se chargeront de les nettoyer énergétiquement eux et leur appartement. Aussitôt que j’aurai rejoint le paradis des animaux, je leur enverrai de bonnes énergies qui protègeront leur appartement.

Les temps sont difficiles pour tous en ce moment, et les énergies qui arrivent quotidiennement sur terre ne sont pas bonnes. Elles sont empreintes de mauvaises intentions et nous les chats avons beaucoup plus de travail. Il nous est difficile de le faire correctement et cela nous oblige souvent à remonter pour nous ressourcer, nous reposer quelque temps avant de vous revenir avec plus de force et de puissance pour vous aider dans votre vie et vos terribles périodes actuelles. Nous sommes en service à la source et à votre service. Ne l’oubliez pas, acceptez le et reconnaissez nous comme tels. Et notre travail sera plus facile à accomplir aussi, car vous les humains vous êtes trop dans l’attachement et les émotions. Comprenez qu’il vous faut faire un travail pour passer au-dessus de ça et vous permettre d’atteindre un état  supérieur à cela. Dis-leur de ne pas être tristes, j’étais là pour eux, même si ce fut trop court et difficile à comprendre. Mais explique-leur que je me dois de respecter et remplir le travail que je dois faire. Que tout être animal ou humain a une mission lorsqu’il est incarné dans la vie terrestre et qu’on ne peut y échapper. Il est temps pour moi maintenant que tu pourras leur donner mes messages, de rejoindre le paradis des animaux avant de revenir et continuer mon travail, car je serai à nouveau chargée de la même mission.

A mes côtés, Poupette sans aucune hésitation, s’est mise à avancer avec beaucoup de détermination et ensemble nous avons pris un magnifique chemin bordé de roses de toutes les couleurs. Elles diffusaient un parfum à la fois subtil et puissant. Lorsque je me suis arrêtée, elle m’a dit :

Merci, dis leur merci d’avoir compris la différence entre moi et les autres chats, merci d’avoir capté qu’il fallait une communication avec moi et surtout merci de prendre soin et de considérer mes bébés pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font.

Puis elle a continué son chemin et s’est noyée dans la puissante lumière.

Au revoir Poupette et merci à toi pour toute cette sagesse et le travail que tu fais pour les humains de cette terre.