2010 01 10 PRINCESSE jpegBonjour Princesse, ta gardienne me demande de communiquer avec toi, elle a des messages pour toi et quelques questions aussi. Acceptes-tu de répondre ?

Elle est allongée sur le sol et je sens que je la dérange. J’hésite quelques instants, puis elle lève doucement sa tête et me dit :

Je suis fatiguée, je suis usée et j’aimerais maintenant pouvoir rejoindre le jardin des animaux.

Je m’en doute Princesse, mais ta gardienne et sa mère ont du mal à faire leur deuil, il y a trop de questions sans réponses et elles n’arrivent pas à accepter ton départ.

Il va pourtant le falloir, elles m’aiment plus que tout au monde, j’étais leur bébé d’amour et maintenant que je suis partie pour me reposer et me ressourcer, leur souffrance, leur angoisse m’empêchent de rejoindre cet oasis de paix auquel tout animal aspire lorsqu’il a terminé de remplir sa mission. Peux-tu leur expliquer qu’il est important pour moi, mais aussi pour elles, que je puisse me libérer, sans cela je ne pourrai jamais leur revenir, et elles seront toujours dans la douleur.

Peut-être Princesse, que tes réponses les aideront à te laisser partir.

Je l’espère en tout cas, moi j’espère et mon souhait serait que tu m’y aide. Je sais que tu peux le faire et même si je me sens très fatiguée, je vais répondre à tes questions pour qu’elles aussi trouvent la paix.

Que penses-tu de la mamie Princesse ?

C’est une mamie d’amour, pleine d’indulgence comme toutes les mamies avec un cœur grand comme le soleil ou la lune lorsqu’elle est pleine. Elle a toujours réussi à arrondir les angles, et avec elle je me suis sentie en sécurité.

Etais-tu contente de l’enterrement qu’elles t’ont fait ?

C’est elles qui étaient contentes, c’est elles qui avaient besoin de faire les choses en grand et pas habituelles, c’est elles qui avaient besoin de le faire parce qu’elles m’aiment plus que tout, c’étaient leur manière à elles de me remercier pour toutes ces années de bonheur, et j’étais là, à leur côtés, les voyant pleurer aux sanglots et incapable de pouvoir leur faire comprendre que dans ce petit cercueil il n’y avait que mon corps physique, celui qui m’a été prêté au moment de mon incarnation, mais que mon âme n’était pas morte, qu’elle était éternelle et qu’elle avait très envie de très vite  revenir, mais que pour cela, il fallait me laisser partir. C’était beau et très triste et je leur dis merci.

Ta gardienne t’avais promis de déménager, elle n’a pas eu le temps de le faire, est-ce que ça t’as dérangée de te retrouver à l’étage depuis décembre 2012 ?

Mais pas du tout, ce qui était important pour moi c’est d’être avec elles, mais l’endroit avait très peu d’importance pour moi. Par contre, pour leur bien à elles, elles devraient se trouver un lieu énergétiquement plus positif. Question vibrations, il n’est pas génial quand même.

Elle voudrait aussi savoir si ses absences à cause du travail et ses stages te dérangeaient ?

Pas tant que ça, je n’étais pas seule et mamie s’occupait bien de moi. C’est plus à elle que ça posait problème de ne pas avoir plus profité de ma présence et elle culpabilise. Mais dis-lui que ce qu’elle a entrepris de faire, ce changement dans sa vie professionnelle est important et juste pour elle.

Depuis que tu n’es plus là, elle est en arrêt de travail et n’a plus envie de retravailler. Tu lui manques et elle souhaite que tu sois heureuse.

Alors dis-lui qu’elle se remette très vite au travail. Cela l’aidera aussi à faire son deuil. Qu’elle arrête de se torturer l’esprit, cela ne me fera pas revenir, au contraire, cela ne peut que m’empêcher de partir. Moi aussi je souhaite son bonheur, et se réorienter, avoir une nouvelle vision de sa vie  professionnelle, d’autres centres d’intérêts, seront propulseurs pour elle et l’aideront à avancer sur son chemin. Elle m’a gâtée et choyée comme sa petite fille, dis-lui qu’il est aussi temps de penser un peu à elle et de se faire plaisir. Le travail, si elle le fait comme elle envisage de le faire en fera partie aussi.

Elle se pose énormément de questions concernant ton traitement médical, que peux-tu m’en dire ?

Qu’elle arrête le petit vélo dans la tête, c’est un frein, elle tombe dans la dépression et m’empêche de partir. Je savais qu’en tant que médecin, ce médicament allait tôt ou tard lui poser des problèmes. Pourtant il m’a fait beaucoup de bien, je me sentais à nouveau pleine d’énergie et peu importe s’il pouvait avoir des effets secondaires. J’ai atteint un bel âge, j’ai eu une belle vie chez elles et j’étais sur mon chemin depuis plus d’un an. Si j’ai commencé à tousser , ce n’était pas seulement la trachée, mon cœur était déjà très usé, et je préparais mon départ. Qu’elle ne m’en veuille pas, j’étais fatiguée et j’avais terminé ma mission auprès d’elle. Pour moi, il était important de partir me reposer pour lui revenir avec cette fois la mission de l’aider à se reconnecter à elle et de s’ouvrir à l’amour inconditionnel. Une étape spirituelle importante pour mener son projet professionnel au succès. Mon incontinence était effectivement dû aux malaises vagaux, je n’étais pas dépressive, simplement fatiguée, le cœur usé par mon âge et l’un a entraîné l’autre. Mais quel que soit le problème, quel que soit l’origine, ce qu’elles doivent comprendre toutes les deux, c’est que nous les animaux, nous avons une espérance de vie qui se situe entre 8/10 pour les grands et 15/18 ans pour les petits chiens. Et lorsque nous nous sentons prêts à partir, nous préparons notre départ et cela faisait près d’un an que je le préparais. Le tout est de nous laisser partir. Si elles arrivent à capter qu’on part pour se ressourcer, elles prendront conscience que chaque jour où elles sont en paix est un jour de gagné et rapproche mon retour. Qu’elles n’en doutent pas, je suis moi aussi pressée de revenir et je ne me suis pas sacrifiée pour elles.

Peux-tu me dire quand et sous quelle forme ? Etais-tu un york ou un silky ?

Peu importe, mais oui je me sentais plus silky et reviendrai en tant que silky.

Ta gardienne a pris une petite york avec qui ça ne va pas trop bien car c’est toi qu’elle veut. Est-ce que ça ira lorsque tu reviendras, car tu étais très exclusive et boudait lorsqu’un autre chien venait à la maison ?

Dis-lui que j’étais très jalouse et possessive, un peu trop gâtée et pourrie. Cette petite york mérite qu’on l’aime et qu’on lui laisse prendre sa place. Tant que moi je suis dans leur entourage, je pompe son énergie et ma présence la perturbe. Elle ne trouve pas sa place et c’est difficile pour elle.

Si elle doit prendre cette femelle de 20 mois en plus ? A un moment il faudra bien qu’elle se rende compte que mon absence lui pèse tellement qu’elle serait prête à adopter tous les york et silky de la terre pour combler ce vide. Hormis qu’elle s’habituera à aimer, éduquer, partager et donner son affection à plusieurs, ce qui sera une belle leçon de vie pour elle, tant qu’elle n’aura pas fait le deuil de mon départ, elle n’arrivera pas à remplir ce vide.

Oui, je dois te dire que la maison est vide sans toi. Je dois aussi te dire qu’on te trouvait très belle, vraiment gentille et adorable.

Oui je sais.

Aurait-elle pu faire des choses en plus pour te rendre heureuse ?

Mais c’était déjà de trop et j’ai essayé à travers mes réponses de le lui faire comprendre.

Elle a encore 2 ou 3 questions, as-tu eu froid à la clinique ?

Non je n’étais déjà plus dans mon corps et je me sentais bien.

Pourquoi as-tu aboyé lorsqu’elle est partie, tu voulais rentrer ?

Peu importe, je savais que je ne rentrerai plus, et je voulais lui dire au revoir.

Sais-tu quand tu es décédée ?

Dans la nuit. Mais ce n’est pas important. Mon souhait est de partir maintenant. Peux-tu m’y aider ?

Je ne sais pas, je vais demander à ta gardienne. Elle souhaite que tu sois heureuse avant tout, mais en même temps elle attend de savoir si elle peut faire une consultation avec une anglaise qui ne peut communiquer avec les animaux que lorsqu’ils sont en transition.

Mais je ne suis pas en transition, je suis partie pour de bon, c’est juste que mon âme n’a pas encore rejoint le paradis des chiens. Dis-lui qu’elle est trop indécise et se fait plus de mal que de bien. Dis-lui qu’elle doit lâcher prise et accepter les choses telles qu’elles sont, sans chercher à se culpabiliser ou trouver un coupable. Dans la vie il faut faire confiance à l’univers, mais elle, elle a déjà beaucoup de mal à se faire confiance. Et toi ? que décides-tu de faire ? Tu peux m’aider pour le passage ou tu ne te sens pas le droit de le faire ? J’aimerais connaître ta position ? Tu es mon seul espoir.

Princesse, lorsqu’on pratique la communication animale, on se doit de respecter une éthique. Celle de respecter la demande du gardien, mais aussi de faire les choses pour le plus grand bien de l’animal. Ta gardienne me met en défaut, elle sait que je vais t’aider à partir, mais a quand même souhaité que je fasse la communication, et elle se demande comment elle va faire si elle veut cette consultation avec l’anglaise.

Tu sais que tu n’es pas la première à qui elle a fait appel, et cette anglaise avec de grandes chances, ne sera pas encore la dernière. Je la connais, elle a parfois du mal à prendre des décisions. Moi je suis fatiguée, je suis triste pour elles et pour moi, et j’ai envie de revenir très vite. J’attendais cette rencontre et je sais que tu es la bonne personne pour faire ce voyage.

Tu as sans doute raison, Princesse, c’est pour ton plus grand bien et celui de tes gardiennes aussi. Faisons un petit bout de chemin ensemble, et prend ton envol dès que tu te sentiras prête. Envoie-lui un petit signe pour qu’elle comprenne que c’est avec toi que j’ai parlé et que tu es bien partie.

Promis elle l’aura son signe, à la tombée de la nuit.

Puis nous sommes parties toutes les deux jusqu’à ce que sur le chemin s’est ouvert une grande porte de lumière et que Princesse se soit noyée dedans. Je me suis arrêtée toute éblouie par autant de lumière. J’ai fermé les yeux pour les protéger, et lorsque je les ai rouverts, Princesse était partie. Un magnifique arc en ciel avait remplacé la porte. Paix à ton âme Princesse, sois heureuse.

Communication du 04/08/2016 :

Bonjour Princesse, ta gardienne me sollicite à nouveau pour te poser quelques questions, acceptes-tu d’y répondre ?

Oui, dans mon précédent message je lui avais promis de revenir très vite et comme cela met un peu plus de temps que prévu, elle a besoin de comprendre.

Es-tu bien là où tu es Princesse ?

Oui qu’elle ne s’inquiète pas, je vais bien et je suis de nouveau au jardin des animaux.

Tu ne l’étais plus ?

Non, au départ de ma mamie d’amour, je me devais d’être là, de l’accueillir et de passer un peu de temps à ses côtés.

Tu l’as donc vue ? Est-ce qu’elle va bien ?

Oui elle va bien, elle n’est pas seule, elle est bien entourée par son mari avec qui elle a fait la paix et bien d’autres personnes de la famille.

Est-ce qu’elle va revenir auprès de ta gardienne ?

Non, les humains ne reviennent pas aussi vite que les animaux, les humains ont besoin de beaucoup plus de temps, déjà pour s’adapter à leur nouvel environnement même si ça les rend très heureux, de revoir leurs chers défunts qui leur ont beaucoup manqué, et  enfin  pouvoir se reposer afin que l’âme puisse un jour reprendre le chemin de l’incarnation. Je lui ai beaucoup pompé son énergie les quelques semaines où je n’étais pas bien partie, elle le savait, mais elle m’aimait tellement que ce n’était pas un problème pour elle. Elle préférait que je reste à ses côtés, elle avait besoin de sentir quotidiennement ma présence physique. Elle était malade et n’avait plus la force d’attendre mon retour.

Est-ce toi qui venais dire à la gardienne « Soigne bien mamie » lorsqu’elle était malade en février ?

Oui c’était moi, je ne pouvais rien pour elle et nous avions besoin de son aide toutes les deux.

A-t-elle souffert ?

De mon absence physique oui. De sa maladie, pas tant que ça, elle a eu de l’aide de là-haut et se sentait prête. La seule crainte pour elle était de laisser ma gardienne. Elle savait que ce serait terrible pour elle, c’est dommage, si tu m’avais contactée il y a 2-3 semaines, j’étais encore avec elle quotidiennement et tu aurais pu lui parler. Maintenant j’y retourne de temps à autre elle n’a plus besoin de moi et au paradis des chiens je peux me ressourcer et préparer mon retour.

Justement, ta gardienne ne te sentait plus et se demandait si c’était normal ?

Ben oui, je suis bien occupée, mais de temps à autre je reviens lui faire un petit coucou. Rassures-la, je ne l’oublie pas.

Ta gardienne a tant besoin que tu lui dises si tu reviens dans le même élevage que l’Misa ou dans un élevage de silky terrier à l’élevage Camiliacus, car les élevages de silky  sont très rares.

Après mon départ, je songeais revenir dans un silky, car je sais qu’elle les adore, mais ma mamie m’a soufflé que ce serait peut-être pour le bien de l’Misa de plutôt revenir en York. Elle aimait beaucoup l’Misa et veut s’assurer que tout se passe bien entre nous, j’étais d’une nature plutôt possessive et exclusive.

Est-ce que si tu reviens en york, ça ira avec l’Misa ?

Oui je serais comme elle, on aura peut-être les mêmes origines et je ferai un effort pour être plus sociable.

Si tu reviens seras-tu d’accord qu’elle t’habille de temps en temps comme elle le fait avec l’autre chienne ?

Si mes poils me tiennent chaud, pourquoi veut-elle me déguiser ? Parce-que je suis son bébé ? Alors oui si ça peut lui faire du bien…

Peux-tu me dire Princesse, avais-tu connu ta gardienne avant ? Etais-tu son gros chat gris foncé angora qu’elle avait petite ?

Oui c’était bien moi, d’ailleurs souvent je ronronnais et elle n’a pas compris. Dis-lui qu’elle s’écoute un peu plus et les choses seront plus simples pour elle aussi. D’ailleurs n’a-t-elle pas fait un rêve, ne m’a-t-elle pas vu en york ? Alors pourquoi doute-t-elle toujours autant ?

La peur, les angoisses, je ne sais pas Princesse… Elle aimerait aussi savoir si tu peux lui dire si elle doit aussi quitter Bailleul ou seulement la maison. Préfèrerais-tu qu’elle retourne à Hazebrouck où tu as vécu une bonne partie de ta vie ?

Il est important et plus que jamais qu’elle quitte cette maison. Dis-lui qu’il est urgent qu’elle mette tout en œuvre et se donne les moyens de le faire. Depuis avril où je l’ai supplié de le faire, elle n’a pas avancé d’un pas. Aide-toi et le ciel t’aidera. Quant à la ville qu’elle choisisse celle  où elle aura le plus de facilités d’exercer son métier.

Elle a aussi une question concernant J.M … L, et aimerait savoir ce que tu en penses puisque tu le connaissais ?

Je pense exactement la même chose qu’elle. Ce n’est pas une histoire d’amour, c’est une relation de dominée/dominant et je ne crois pas qu’elle trouvera le bonheur avec lui. Dis-lui qu’il est temps qu’elle se bouge et fasse les choses dans les règles de l’art. Elle a toutes les cartes en main pour se sortir de cette situation, le tout est de le décider une fois pour toutes et de se tenir à cette décision. Son destin et le nôtre l’Misa et moi dépend du sien. Qu’elle se mette maintenant en action et tout ira bien. Je l’aime et serai bientôt à ses côtés et à 2 nous arriverons  à l’encourager et lui apporter cet amour qui lui manque tant.