width=A mon arrivée sur le chemin, Princesse était couchée de tout son long dans l’herbe et m’attendait. Lorsque je lui ai expliqué que c’était sa gardienne qui me demandait de communiquer avec elle, elle m’a regardée tristement et m’a dit :

Oui je sais, bien que ça aille un peu mieux, qu’elle a beaucoup de mal à faire son deuil et le poids de la culpabilité pèse encore fort. Dis-lui qu’elle a fait le choix de me faire partir et ce choix elle doit maintenant l’assumer en âme et conscience. La culpabilité est un frein, un obstacle, ça l’empêche de faire son deuil correctement et moi ça m’empêche de partir.

Je suis là pour t’aider Princesse, mais peux-tu svp répondre à quelques-unes de ses questions ? As-tu un message à lui transmettre ?

Oui, dis-lui que je l’aime et ne lui en veux pas de m’avoir fait euthanasier. Bien au contraire, un passage au jardin des animaux me permettra de me ressourcer et de pouvoir revenir avec des énergies saines. De ma vie terrestre je n’ai fait que porter des énergies qui ne m’appartenaient pas, et ce n’était pas mon rôle. Un chat aurait mieux su gérer la situation et se serait mieux débarrassé de ces énergies malsaines. Ce n’est pas de sa faute à elle, mais elle doit aussi comprendre que pour mieux gérer sa vie et sa manière d’être, elle doit faire un travail sur elle pour lui permettre une grande prise de conscience.

Que s’est-il passé avec ce chiot ? Pourquoi as-tu décidé de te jeter sur lui ?

Impossible de faire autrement, impossible de résister à ces forces qui me poussaient à le faire. J’en suis désolée, je n’étais pas moi-même, c’est la raison pour laquelle je souhaite partir au jardin des animaux afin de me ressourcer, d’y trouver la paix et de l’harmonie. Pour moi cette vie terrestre fut remplie d’expériences tristes et violentes.

Pourquoi dans les précédentes communications animales as-tu parlé de l’Egypte à plusieurs reprises ? A qui était destiné ce message et quel en est le sens ?

Ce message t’était destiné, car nous nous sommes déjà connues dans une autre vie, du temps où j’étais un pharaon et toi une princesse égyptienne. J’étais là pour te protéger à l’époque et j’ai failli à ma mission et l’histoire se répète aujourd’hui, car je n’ai toujours pas été capable de te protéger, j’ai encore failli à ma mission.

Laquelle ?

Celle de t’aider à avancer sur ton chemin, celle de te faire comprendre que tu n’es pas sur le bon chemin et que tant que tu ne l’auras pas compris tu auras toutes les difficultés du monde à trouver ta voie et la paix intérieure. Mon agressivité te renvoie un peu ton ressenti intérieur, et pour t’apaiser, il va falloir te reconnecter à ton petit enfant intérieur afin de cibler et supprimer toutes les vieilles mémoires.

Je me chargerai de transmettre tes messages Princesse. Es-tu prête à partir maintenant ?

Oui je le suis.

Elle s’est mise debout et ensemble nous avons emprunté le chemin qui s’est ouvert et qui est devenu de plus en plus lumineux. Lorsque je me suis arrêtée, elle a fait un grand saut et s’est précipitée dans l’escalier de l’arc en ciel.