Ptitchat, ta gardienne m’envoie vers toi pour te transmettre un message et elle aimerait que tu répondes à quelques questions :

Tout d’abord je veux lui dire que je l‘aime ENORMEMENT et que je l’ai toujours considéré comme un de mes enfants. il va énormément me manquer.

Les matins à venir se coucher sur ma poitrine les soirs à mes pieds … les nuits au-dessus de ma tête.

 Je veux également lui dire un GRAND MERCI d’avoir été là dans tous mes moments difficiles. 

Il aura été un chat formidable et exceptionnel. Il a été très courageux ces derniers mois. 

Cette séparation est une véritable épreuve pour moi. Quelle tristesse de devoir le quitter.

S’il y avait une solution pour le sauver, je la prendrai. J’ai fait tout mon possible pour l’aider à aller mieux ! Quelle maladie cruelle ! 

Je serai près de lui pour l’accompagner au paradis qu’il en soit certain ! 

Tous les vétérinaires ont dit de lui que c’était un chat génial car il ne ronchonnait jamais à l’idée de se faire soigner.

 Mes questions…

Comment se sent il aujourd’hui ?

Dois-je l’aider à partir ? ou parviendra-t-il à le faire sans aide…

 S’il a besoin de mon aide, quand saurai je que c’est le moment …

Sa mission ? Etait-il déjà venu ? De quelle manière ?

Reviendra-t-il dans ma vie ? M’enverra-t-il des signes pour me dire qu’il est toujours là …

Avant de choisir ma fenêtre, était-il dans une autre famille ou a-t-il été abandonné ? 

 Il y a un an un autre matou Cookie appartenant à des voisins a élu domicile à la maison. S’est-il senti mis de côté ? 

Si oui dites-lui que ce n’était pas volontaire. Je le faisais toujours passer en premier et que personne ne pourra le remplacer !

Cookie a-t-il lui aussi une mission dans notre foyer?

 Dis-lui que moi aussi je l’aime et que je sais qu’elle a fait son maximum pour me soigner, qu’elle n’ait aucun regret, elle a fait ce qu’il fallait faire et je sais aussi qu’elle sera là pour m’accompagner dans la lumière.

Je suis sur mon chemin depuis quelques mois et je prépare mon départ. Des problèmes de l’an passé m’ont beaucoup affaibli et mes défenses immunitaires sont au plus bas, ce qui laisse ce virus prendre le dessus. Je me sens fatigué et cette bouche me fait souffrir et m’empêche de manger à ma faim et si je ne parviens plus à me rassasier pour me donner des forces, la déclinaison sera rapide.

Je ne veux pas qu’elle soit en souffrance, je suis son petit garçon et elle doit comprendre que je suis prêt pour partir me reposer et me ressourcer au jardin des animaux. Je vais avoir besoin de son aide et j’ai confiance en elle, je sais qu’elle saura, lorsque ce sera le moment pour moi. Le plus important c’est qu’elle doit se préparer à m’aider à partir. Je sais que la décision sera difficile pour elle, mais qu’elle la prendra en âme et conscience, par amour pour moi.

J’étais déjà chez elle et je lui reviendrai encore après m’être reposé et ressourcé quelques semaines.

Etais-tu un chat avant ?

Oui. Je suis un chat de type timbre-poste et ma mission est de l’aider à se détacher affectivement. De l’aider à vivre ses relations affectives d’une manière très fluide afin de laisser à chacun sa place. Elle a eu des moments difficiles où il fallait prendre une décision et elle a su faire les bons choix et elle le fera pour moi dès qu’elle sera prête.

J’ai été dans une autre famille avant de venir chez elle, mais ce n’était pas ma place et je suis parti de mon plein gré. Mais lorsqu’on vit dehors et qu’on côtoie d’autres chats, il arrive souvent qu’on se griffe et se morde et c’est de cette manière que cette maladie (sida) incurable se transmet.

Cookie est venu pour me remplacer, pas pour prendre ma place. Il est venu chez elle parce qu’il savait qu’elle aurait besoin de son énergie lorsque je ferai le grand saut et je suis heureux qu’il soit là. Il a bien entendu, lui aussi, sa mission auprès d’elle et je ne me suis pas senti être mis de côté, qu’elle ne s’inquiète pas.

Elle a dans son cœur une grande compassion envers les animaux et elle nous aime tous les deux, je le sais. Notre relation très fusionnelle va lui manquer. J’étais là pour la nettoyer et la protéger et je suis rassuré que Cookie prenne la relève. Je peux partir en paix et mieux elle me laissera partir, plus vite je pourrai lui revenir. Je pourrai bien sûr lui envoyer des petits signes, mais je compte sur elle pour se mettre très vite à ma recherche.

Elle me trouvera, je saurai me mettre sur son chemin et elle n’aura pas de doutes.

Dis-lui que je l’aime et que j’ai vécu une belle vie de chat auprès d’elle. Le moment est venu de nous séparer mais seulement pour permettre à mon corps physique de se ressourcer et de se réparer pour lui revenir en pleine forme et continuer à l’accompagner sur son chemin. Nous avons encore tant de choses à découvrir et à vivre ensemble.