La rencontre avec QUIET a eu lieu dans un manège à l’orée d’une forêt et on pouvait entendre les gazouillis des oiseaux dans les arbres. Il y régnait un silence total. QUIET était debout, le regard très triste et lorsque je me suis approchée de lui il m’a dit :

Je me sens comme enfermé ici, je suis pourtant dehors à l’air libre, je vois la nature et j’entends les oiseaux chanter mais ce n’est plus ma place ici et je dois rejoindre le paradis des animaux pour pouvoir y trouver la paix et elle me gardienne aussi. Tant que je reste là dans son entourage elle ne peut faire son deuil, je puise toute l’énergie de ma mère et elle est très triste et se sent désemparée de me voir toujours collé à elle. C’est très perturbant pour elle et elle sait que je dois monter pour me reposer et me ressourcer.

Ta gardienne me charge de messages et de questions pour toi QUIET :

Mon petit garçon, Mon tout petit.

Comme ce départ m’attriste.. Comme je t’aime. Comme je n’y comprend rien et comme nous sommes perdus avec ta mère Légende, sans toi.
Comme je suis désolée de cette fin tragique et brutale.

Sache que tu étais mon rêve, et que ton arrivée au monde a changé ma vie. Tu étais un cheval parfait et un merveilleux ami.

Merci d’avoir été si spécial, merci d’être venu au monde. Merci d’avoir ensoleillé ma vie. Je t’aime Quiet et je ne t’oublierai jamais ! Retrouve Nala, elle connait le jardin des animaux et pourra te guider »

J’ai plusieurs questions >

 Sais-tu que j’étais à tes côtés jusqu’à ton dernier souffle, as-tu senti ma respiration et ma main sur ton nez ? Je te l’avais promis du premier, au dernier souffle…

Pourquoi es-tu parti comme ça? Était ce ton heure ? Le savais-tu ? Que signifie tout ça je n’y comprends rien…

Légende est bouleversé également peux-tu lui dire que tu vas bien avant de t en aller ?

Peux-tu me faire des signes encore ? Es-tu là ?

Peux-tu veiller sur moi ?

As-tu des choses à me transmettre? A me dire? A m’expliquer?

Je t’aime mon garçon, Mon Quiet, Mon amour.

Repose en paix mon bébé.

Je suis en colère contre la vie qui nous a séparé, mais je mesure le bonheur de t avoir eu toute ta vie auprès de moi.

Dis-lui merci pour son message, moi aussi je l’aime et c’était elle ma maman, ma grande sœur humaine. Je suis si triste aujourd’hui parce que elle aussi se trouve en grande souffrance et mon départ la plonge dans un profond désarroi. Elle m’a pourtant bien accompagné et j’ai senti sa présence à côté de moi jusqu’à ce que j’expire mon âme de ma bouche à mon dernier souffle. Mais elle n’a pas encore réussi à se libérer. Elle n’est pas encore montée, elle est toujours encore dans leur entourage.

Je suis là pour ça aussi QUIET et je t’aiderai à faire le passage après notre échange.

Elle n’était pas prête et je ne l’étais pas plus qu’elle, c’était trop brutal, je n’ai pas eu le temps de préparer mon départ. Des douleurs intenses dans le ventre et la poitrine, un accident de la vie comme on dit et ton heure est arrivée bien avant que tu ne le veuilles et tu ne peux pas lutter contre. Tu dois l’accepter et toi ma gardienne d’amour aussi.

Maintenant je ne ressens physiquement plus aucune douleur, je me sens bien dans mon corps, mais j’ai besoin de me ressourcer, et pour cela je dois monter au jardin des animaux. Ça t’aidera toi et Légende se trouvera rassurée. Je pourrai vous envoyer des signes et je pourrai communiquer avec ma génitrice.

J’étais là pour veiller sur toi et t’aider à grandir et avancer sur ton chemin. Tu as souffert d’un manque d’amour et de tendresse (père) et tu en souffres encore. Je n’étais pas là pour le remplacer, mais pour t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur et le nourrir de tendresse lorsque tu me chérissais. Tu ne dois pas être en colère contre la vie de nous avoir séparés, tu dois lui faire confiance et surtout te faire confiance à toi. Ce départ brutal, violent, fait émerger une grande souffrance du passé et il est temps à présent de faire un travail qui te permettra de faire le deuil et d’être en paix avec toi-même.

Moi aussi je t’aime et me sens très triste de t’infliger cette grande douleur, alors que j’étais sensé te protéger, de veiller sur toi et ta santé. J’ai vécu des années merveilleuses auprès de toi et j’ai bien compris que tu avais besoin qu’on te donne beaucoup d’amour pour te sentir aimée et rassurée, mais c’est à toi aujourd’hui de te séparer de ce passé pour trouver le soleil dans ton cœur et ton esprit. Après il n’y aura plus d’obstacles et tu pourras construire ta vie affective et sentimentale.

De là-haut je veillerai sur toi et je t’enverrai de bonnes ondes, ne t’inquiète pas, nous sommes tous les deux reliés et je pourrai, tout comme NALA, te revenir lorsque tu te sentiras prête. Je sais qu’elle m’attend de l’autre côté du pont pour me guider dans la lumière de l’arc en ciel. Elle est venue jusqu’à moi ces derniers jours mais je n’étais pas prêt.

Maintenant je le suis et je suis pressé d’y être et n’oublie pas, mon retour dépend de toi et de toi seule et peu importe sous quelle forme, c’est toi qui le décidera.

Puis il est venu à côté de moi et nous avons emprunté un chemin de lumière qui s’ouvrait à nous. Il y brillait des milliers d’étoiles et de petits cœurs. Lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs, il m’a dit :

Je peux les voir, ils sont tous là (NALA, 2 hommes et 1 femme) pour m’accueillir et me guider dans cette dimension. Ils sont eux aussi, chargés de t’apporter de la protection et la guidance. Je t’aime, ces quelques années avec toi ont été merveilleuses et nous nous retrouverons, ne désespère pas, laisse maintenant rentrer le soleil dans ton cœur. Il te réchauffera et t’apportera la confiance.

Puis il a traversé le pont et s’est noyé, bien entouré, dans la lumière de l’arc en ciel.

Au revoir QUIET, paix à ton âme !