width=La connexion avec Rimbaud s’est faite dans cette magnifique clairière qui se trouve après le pont des fleurs et juste avant l’entrée du paradis des animaux. Il était couché sur son flanc droit et regardait dans ma direction. Je me suis arrêtée quelques instants, puis au même moment où je commençais à m’avancer doucement vers lui, il s’est levé et il est venu vers moi. Je me suis arrêtée quelques pas avant d’arriver à sa hauteur pour me présenter et lui dire que c’était sa gardienne qui m’envoyait vers lui pour lui transmettre un message et pour savoir comment il allait :

J’aimerais déjà lui dire que je l’aime très fort, et qu’il a été un compagnon extraordinaire durant toutes ces années, que je le remercie pour ça. 

J’aimerais savoir s’il est bien là où il est, s’il est en paix, et si je peux faire quelque chose pour lui. 

 Rimbaud avait un regard tendre et profond et j’ai eu l’impression que ses yeux me scrutaient de la tête aux pieds. On aurait dit qu’il était en train de me scanner, et avant que je ne lui dise quelque chose, il m’a dit :

Je t’attendais. Depuis l’instant où j’ai fait le grand saut, je savais qu’elle allait te contacter pour avoir cet échange avec moi. C’est la raison pour laquelle depuis 3 jours je suis dans cet endroit magique et que je t’attends pour profiter de ce moment privilégié d’être tous les deux.

Tout à l’heure j’irai rejoindre mes congénères et tous les autres animaux qui se trouvent juste derrière la porte que tu peux apercevoir dans mon dos, cette jolie porte dorée derrière laquelle se trouvent des anges blancs orange et dorés et des papillons de toutes les couleurs. Tu penses bien que ce n’est pas le premier retour que je fais au jardin des animaux, mon âme a déjà fait plusieurs fois le passage et je le referai encore.

Dis à ma maman, parce que tu penses bien que c’était ma maman et que j’étais son garçon, j’étais son bébé et son petit et fidèle garçon, que j’étais prêt pour faire le grand saut. J’étais sur mon chemin et je préparais mon départ depuis le début du printemps dernier. Mon corps commençait sérieusement à être usé, fatigué et j’avais des bobos un peu partout vu mon âge. Mes reins et mon cœur ont peiné aussi et j’ai eu la chance de partir dans de bonnes conditions.

Malgré ta souffrance, ta douleur et ta grande détresse, tu as su m’accompagner et j’ai emprunté dès le lendemain de mon départ, ce très beau chemin de lumière qui s’est ouvert à moi et j’ai traversé le pont sans peur ni appréhension. J’étais bien entouré, il y avait des Etres de la Nature et on m’attendait de l’autre côté du pont (ancêtres 2 femmes) et j’ai tranquillement escaladé l’escalier de lumière de l’arc en ciel, et depuis que je suis ici dans cette belle prairie, je me repose et j’ai déjà commencé à me ressourcer. Je me sens de nouveau très léger et je peux de nouveau courir, sauter et faire des cabrioles, le clown. J’adore tous ces papillons, les oiseaux et les abeilles qui se posent d’une fleur et d’une branche à l’autre sans aucune inquiétude, juste dans la paix et la lumière. Rien que d’admirer cette farandole de couleurs virevolter dans les airs me donnerait envie de rester ici pour l’éternité mais je sais que ma place est avec toi et sur un plan terrestre.

Nous étions déjà ensemble (chien) et je te reviendrai encore, car tu as besoin de moi pour t’aider à avancer sur ton chemin. J’étais là pour t’aider à te reconnecter à la source à ton petit enfant intérieur et lui donner toute la force dont tu as besoin pour te permettre d’avoir confiance en toi et en la vie. Et j’ai bien rempli mon rôle et  ouverte à l’amour inconditionnel. Tu as beaucoup évolué sur d’autres plans et ta vie spirituelle. Je sais que tu m’aimes très fort et moi je t’aime également très, très fort et d’un amour inconditionnel. Je te reviendrai car tu as besoin de moi et de mon énergie pour te sentir pleine à l’intérieur de toi, pour sentir cette vibration que nos deux âmes partagent, car elles sont reliées l’une à l’autre.

J’ai vécu une vie de chien merveilleuse pendant toutes ces années, du pur et grand bonheur, et mon âme qui perdure, qui est éternelle, malgré la paix et la beauté qui règnent en ce haut lieu magique, aspire à te revenir très vite. Tu dois sentir que je vais bien, tu as eu beaucoup d’amour et de compassion et tu m’as laissé tirer ma révérence malgré la grande peine que ton cœur éprouvait, et le plus beau cadeau que tu peux me faire, que tu peux nous faire à tous les deux, c’est de te mettre très rapidement à ma recherche.

Je me suis déjà bien reposé et ressourcé et ce ne sera pas long. Lorsque tu seras prête, je me mettrai sur ton chemin et tu sauras que c’est moi au premier regard. Tu n’auras aucun doute, nos âmes sont beaucoup trop complices et fusionnelles et ce sera une évidence pour toi. Alors ma petite maman adorée sache que nous nous retrouverons lorsque tu l’auras décidé. L’espace-temps là-haut n’est pas du tout le même qu’ici-bas et ça peut aller très vite.

Je t’aime, tu es mon soleil, mon étoile sur terre,  guette les signes que je t’envoie et les petits coucous que je te fais. A bientôt pour continuer notre si belle route ensemble. Avec tout mon amour et ma gratitude pour la belle personne que tu es. Je t’aime.