width=J’ai rencontré Rito allongé de tout son long sur un chemin de terre sur lequel poussait par ci, par là quelques touffes d’herbes. Lorsqu’il m’a vue arriver, il ma fixée, mais son regard était triste, terne, absent. J’en ai eu mal  au cœur. Je me suis approchée de lui doucement. Il ne bougeait pas, je me suis accroupie à côté de lui et je lui ai dit : Bonjour Rito, je suis Christiane et c’est ta maman, ton papa, ta famille qui ont fait appel à moi pour te délivrer des messages, et ils aimeraient aussi te poser quelques questions.

Avant même que je ne commence à lire le contenu, ses yeux ont changé d’expression, ils ont repris vie, je pouvais y lire une lueur d’espoir. Il a secoué la tête et les oreilles, il s’est mis debout et sa queue frétillait. Sans tarder je lui ai lu la missive :

D’abord, nous souhaiterions, moi sa Maman, Papa et Maxime lui envoyer tout notre amour. J’espère qu’il n’a pas peur de se retrouver seul, privé de nous car nous étions fusionnels! Mon Rito  tu n’étais pas un chien mais un membre intégrant de notre famille. Ton âme est pure, belle, ton amour inconditionnel.

Papa t’a cherché et t’a trouvé. Il savait que c’était toi et personne d’autre. Rien qu’une photo et un regard que tu as gardé toute ta vie jusqu’à la dernière seconde. Moi à l’époque j’avais perdu ma chienne et j’avais le sentiment de la trahir mais il n’a pas fallu trente secondes pour que tu atterrisses dans mes bras et que j’ai su aussi que c’était toi. Mes bras que tu n’as plus quittés. 

Maxime te demande pardon de ne pas t’avoir pu dire au-revoir et parfois de ne pas t’avoir donné assez d’attentions.

Je te demande pardon d’avoir dû prendre cette décision fatale ce maudit 17 février si abruptement. Papa et moi ne supportions plus te voir souffrir mais était-ce le bon moment? Moi en tous cas, je redoutais cette visite chez le vétérinaire. Au fonds de moi je savais que nous allions être séparés.

Je me sens coupable car je voulais encore tant passer du temps avec toi. J’ai le sentiment d’avoir pas pu profiter de ces 11 années. Dieu que le temps a filé. Nous étions tous inséparables. C’est pourquoi aujourd’hui nous sommes dévastés. Dites-lui surtout que nous partageons avec lui cet amour inconditionnel et que nous pensons chaque seconde à lui. Tu nous manques ma moumouche! Sans toi, la vie n’est plus la vie. La maison est vide, silencieuse, triste car au fonds on formait un groupe si uni, tu participais à tout et on partageait tout.

 

Nous aimerions savoir s’il savait aussi que c’était « nous » quand nous sommes allés le chercher chez l’éleveur il y a 11 ans.

S’il aimait tous les surnoms que je lui donnais et lequel il préférait. 

Maxime mon fils n’a pas su lui dire au-revoir, il se sent coupable et très triste pourtant il lui parle, l’entend-t-il?

Je lui ai écrit une lettre que j’ai glissée sous mon oreiller. J’espère qu’il l’a bien reçue.

Reviendra-t-il bientôt ou sa mission sur terre était la dernière? Il nous a tant donné. Une belle leçon d’humanité à tous.

Je sais que rien ne s’arrête, que l’amour est plus fort que tout. Viendra-t-il nous chercher, le reverrons-nous ou bien devra-t-il partir vers d’autres sphères?

Se réincarnera-t-il? Si oui, allons-nous le reconnaître? Ou devons-nous aider un autre être? (quoique pour moi je n’y arriverai pas. Il est unique et nous a tellement apporté)

Nous a-t-il déjà envoyé des signes? Je le pense mais je désirerais sa confirmation.

Que je suis content qu’ils aient fait appel à toi, que je suis content que tu sois là pour m’aider, pour nous aider, quelle joie de savoir que tu vas peut-être m’accompagner et que je pourrai enfin faire le passage, et quel bonheur de recevoir leur merveilleux message d’amour, et de pouvoir t’en donner pour eux.

Puis il s’est assis, comme si après cette belle surprise il avait besoin de récupérer et de calmer ses émotions. Il a bien entendu capté ma pensée car il m’a dit :

Je me sens de nouveau en pleine forme, je ne ressens plus aucune douleur, je me sens flotter dans leur entourage, mais la surprise qu’ils viennent de me faire et leur beau message m’a complètement ému, et je dois me calmer un peu avant de leur répondre.

Je l’ai rassuré, je lui ai dit que j’avais tout mon temps et qu’après notre échange je le guiderai jusqu’au pont des fleurs.

Merci, je te suis, je leur suis tellement reconnaissant, car depuis tous ces jours où j’ai quitté le monde terrestre, je suis toujours encore là, je reste dans leur entourage, je les accompagne au quotidien et je leur puise leur énergie. Ce n’est pas bon ni pour moi car ici ce n’est plus ma place, ni pour eux car tant que je reste accroché à eux ils ne peuvent faire leur deuil.

Dis-leur que je les aime et qu’ils ont fait le bon choix de m’aider à partir. J’étais sur mon chemin depuis le début de l’automne, je préparais ma transition et j’essayais de ne pas trop vous le faire voir pour ne pas vous inquiéter, car on ne pouvait plus rien pour moi, le mal me rongeait de l’intérieur et mon cœur et mes reins étaient bien usés. Je me réfugiais de plus en plus souvent dans mon corps astral pour mieux supporter les douleurs, et je sais que de devoir prendre cette décision a été terrible pour vous, mais je sais aussi que vous l’avez fait par amour pour moi, et c’est le plus beau dernier cadeau que vous pouviez me faire dans cette incarnation physique.

Moi aussi je vous aime et je sais combien mon départ est cruel pour vous. Je sais que vous êtes en grande souffrance et j’ai de la peine pour vous. Je suis si triste de vous faire autant souffrir alors que je t’étais revenu si vite pour ne pas te faire souffrir. Oui vous l’avez bien compris qui j’étais, et papa m’a reconnu au premier regard, et toi alors que tu n’étais pas prête à me retrouver tu as su que mon âme t’était revenue dans le corps physique de Rito, et Dieu que c’était bon de me retrouver dans tes bras et de pouvoir continuer notre belle aventure ensemble.

Ma première mission consistait à t’aider à te reconnecter à la source, ton petit enfant intérieur et de t’aider à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. J’étais revenu avec la même mission et toute la famille, y compris mon frère vous avez beaucoup évolué sur votre chemin spirituel, et vous êtes ouverts à l’amour inconditionnel. Et je vous reviendrai encore avec le même rôle auprès de toi et de vous 3.

Mais pour cela un passage au jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer est nécessaire. Je sais que je vous manque et vous me manquez aussi, je sais aussi que vous avez besoin de ma présence physique pour pouvoir continuer à avancer. Depuis mon départ vous êtes en grande détresse, votre cœur est vide, votre maison est vide, sans âme, et seul mon retour peut à nouveau le combler ce vide. J’ai la chance de vous voir et de vous entendre et j’entends Maxime lorsqu’il me parle, il est si triste et son chagrin me fait de la peine, mais dis-lui de ne pas culpabiliser, ce n’est que mon enveloppe corporelle qui n’est plus, mon âme perdure et aspire à vous revenir. Dis-lui de ne pas s’en faire, il pourra bientôt à nouveau me parler et me caresser.

Dis-leur merci aussi pour toutes ces belles années vécues à leur côté, du pur et grand bonheur. J’étais considéré comme leur fils, oui j’étais leur garçon et fier de l’être, aimé, choyé et câliné comme un humain. Nous étions très fusionnels, surtout avec ma maman à qui je suis relié, mais la complicité était identique avec tous les 3. J’apportais un équilibre dans le couple et le foyer et j’adorais lorsqu’elle me donnait des surnoms, il y en avait tellement que parfois je me demandais s’ils étaient bien pour moi, ou si c’était tout simplement un trop plein parce que son cœur débordait d’amour pour moi. J’aimais et je m’identifiais à un chat lorsque j’entendais ronron.

La lettre que tu as glissée sous ton oreiller, j’étais à côté de toi lorsqu’en pleurs, en grand désarroi tu l’as écrite. Moi aussi je t’aime ma petite maman et nous ne serons pas séparés très longtemps. Tu as bien senti que je n’étais pas monté au paradis des animaux. Tu as senti ma présence et mon odeur, et tant que je reste là, mon retour n’est pas possible. Un passage dans ce haut-lieu magique est la condition pour pouvoir redescendre dans le corps physique d’un chien en bonne santé et en pleine forme.

Alors laisse faire les choses, ce ne sera pas long, l’espace-temps là-haut n’est pas du tout le même qu’ici-bas, et lorsque vous vous mettrez à ma recherche, je me mettrai sur votre chemin. Mon âme est et restera toujours reliée à la tienne où que je sois, et c’est bien entendu sur un plan terrestre que tu as besoin de moi. Alors faites-vous confiance comme pour ma précédente incarnation, je me mettrai de nouveau sur votre chemin et vous saurez de nouveau me reconnaitre au premier regard.

Puis il est venu à côté de moi et ensemble nous avons emprunté un beau chemin de lumière qui s’est ouvert à nous. Lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs, il l’a traversé, pressé de se noyer dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel pour pouvoir se ressourcer et revenir très vite. A bientôt Rito !