RUBINELorsque je me suis connectée à Rubine, elle était installée au bord d’un magnifique champs de lavande. Elle m’a regardé et m’a dit :

Que c’est beau cette étendue de violet, et il y a des milliers d’abeilles. Elles sont inoffensives, mais je ne m’en approche pas trop, je les laisse butiner le nectar, cela les remplit de joie.

Comment vas-tu ? As-tu encore des douleurs ?

Je vais très bien ici, je ne ressens plus aucune douleur et je me promène partout et visite les lieux.

Es-tu seule, ou entourée de tes copains ?

Tantôt seule pour me reposer et me ressourcer, tantôt entourée de beaucoup d’animaux.

Tu en as reconnu ? Si oui qui ?

Oui, il y en a qui m’ont été proches, le chien des voisins, un chat, aussi Couki et Youpi.

Tu leur manques beaucoup, même à Mamie et Papi.

Eux aussi  me manquent, mais de là où je suis, je peux les voir et veiller sur eux.

Saphir ne comprend pas pourquoi il n’y a plus qu’une gamelle, gourmand comme il est, et tous les soirs il s’avance doucement pour regarder dans le panier à côté de sa gardienne pour voir si tu n’es pas dedans. A-t-il compris que tu n’es plus là ?

Saphir sait que je suis au jardin des animaux. Nous continuons à communiquer ensemble, il sait que je suis bien, ce qui lui manque c’est le surplus de ma gamelle, et il ne comprend pas pourquoi le panier reste encore là. Dis-lui de l’enlever, cela le perturbe.

Es-tu apaisée et sereine ? As-tu peur ?

Ici tout est beau et harmonieux. Je croise toutes les espèces d’animaux, et tout est harmonisé et pacifié. Il n’y a aucune agressivité, tout est amour.

Même si tes gardiens sont tristes, et que ta gardienne pleure tous les jours, saches que tu peux partir l’esprit tranquille et le cœur léger. Ne sois pas effrayée et laisse toi guider par la lumière. Ressources toi pour pouvoir revenir un jour. Ne t’inquiète pas.

Mais je suis bien partie, dis-leur que j’ai rejoint le pont des fleurs tout de suite. Je n’étais pas inquiète, je me sentais en totale confiance depuis plusieurs jours, car j’étais bien entourée et tous ces êtres de lumière m’ont rassurée et accompagnée de l’autre côté du voile et jusqu’au jardin des animaux. C’était à la fois très réconfortant et très beau. J’ai vu l’escalier de l’arc en ciel et je savais que la souffrance, la douleur étaient finies pour moi. Je me suis sentie des ailes, tellement je me sentais légère et je n’ai à aucun moment, ressenti une appréhension ou de la peur.

Tes gardiens te remercient pour ces belles années, ils t’aiment et tu resteras à jamais leur fifille.

Moi aussi je les aime et leur dit merci pour toutes ces années de bonheur et j’espère bien en avoir encore d’autres. Ici je me repose et me ressource, c’est un endroit magique, mais je ne veux pas y rester. Tous, comme les compagnons que j’ai retrouvés, nous souhaitons vous revenir, soit parce-que nous n’avons pas terminé notre mission auprès de vous, soit parce-que nous en avons une nouvelle. Moi je souhaite lui revenir en bonne santé pour l’aider au quotidien à avancer dans la vie. Je sais qu’elle a besoin de mon énergie et que c’est bénéfique pour sa santé. Qu’elle me fasse confiance et m’ouvre à nouveau sa porte pour vivre de belles années de bonheur ensemble. Moi je peux être prête dans peu de temps, ce sera à elle de décider lorsqu’elle le sera aussi. Et j’espère que ses pleurs vont se tarir de jour en jour, et qu’elle sera prête bientôt. La fifille aime beaucoup sa maman, dis-lui…