width=J’ai rencontré Ryu assis dans un pré où les herbes commençaient à prendre les couleurs claires et vives du printemps et il y poussait beaucoup de petite fleurs blanches (des pâquerettes) et jaunes dorés. Je me suis approchée doucement pour ne pas lui faire peur, et lorsqu’il m’a aperçue, il s’est levé et a fait quelques petits sauts vers moi:

Je t’attendais, cela fait plusieurs jours que je t’attendais et que je savais que tu allais venir me voir. J’en suis très heureux, car aussi bien elle que moi avons besoin de ton aide. Elle a des regrets, elle culpabilise, elle est en souffrance et tout ça, rajouté aux circonstances de mon départ qui a été brutal, que je n’avais pas prévu et que je n’étais donc pas prêt, m’empêchent aujourd’hui de faire le passage. Je reste là à attendre qu’on vienne me libérer.

Je l’ai rassuré et me suis présentée à lui, je lui ai expliqué que c’était en effet sa gardienne qui m’envoyait vers lui pour lui transmettre des messages et lui poser des questions et qu’il pouvait être tranquille, après notre échange je l’accompagnerai jusqu’au pont des fleurs :

J’aimerais que vous lui transmettiez le fait que je l’aimais et que l’aimerais

toujours. Son départ me fait beaucoup de peine. On avait une relation

particulière et j’aimerais qu’il sache que rien ni personne ne pourra le remplacer

même si je prends d’autres animaux. J’ai été très heureuse avec lui et je le

remercie d’être entrée dans ma vie et d’avoir été le lapin qu’il a été avec moi.

J’espère avoir réussi à le rendre heureux lui aussi, qu’il était bien avec moi et

sunshine. Et je voudrais aussi qu’il sache que je suis désolée. C’était mon rôle de

veiller sur lui et de le protéger et je n’ai pas réussi. J’espère qu’il me pardonne et

qu’il a trouvé la paix. Et j’espère que s’il revient sur terre ou bien qu’il reste en

haut, qu’il soit heureux car il le mérite.

Et sait-on jamais, que peut être que l’on se retrouvera un jour.

En tout cas qu’il ne s’inquiète pas pour sunshine et moi, on continuera d’avancer

en le portant dans nos coeurs même s’il va terriblement me manquer.

Les questions que je voudrais que vous lui posiez sont les suivantes :

– Ai-je réussi à le rendre heureux ? A-t-il aimé ca vie avec moi ?

– Est-ce qu’il me pardonne de ne pas avoir pu l’aider et le sauver ?

– Est-ce qu’il est en paix ? Heureux là ou il est ? A-il des amis ? Des compagnons ?

Après lui avoir lu la missive, il est venu tout près de moi et c’était très drôle, son nez remuait en permanence pour renifler l’air et probablement qu’il a vu de la curiosité dans mes pensées car il m’a dit :

Cela me permet de sentir les odeurs, et je perçois qu’elle a fait appel à toi pour me guider et m’accompagner dans la lumière. Cela me rassure car j’avais peur de rester bloqué ici encore longtemps et même si je peux encore partager son quotidien et que je suis content de l’entendre et de la voir, ici ce n’est plus ma place. Tant que je ne serai pas parti, elle ne pourra faire son deuil et retrouver paix et sérénité dans son cœur, et moi je ne pourrai me reposer et me ressourcer.

Et puis c’est très perturbant pour ma compagne qui sait qu’ici je ne peux me ressourcer, et qu’au contraire je puise dans leurs énergies. Cela est mauvais pour tout le monde et surtout pour ma petite maman qui a besoin d’être en forme pour son travail Elle aussi a besoin d’être rassurée,  surtout dis-lui de ne pas culpabiliser, ce n’est pas de sa faute, c’était un accident et c’est arrivé si vite, si brutalement, j’ai senti une douleur très vive dans ma poitrine, fulgurante qui m’a oppressé et qui a traversé tout mon corps, je suis aussitôt sorti de celui-ci pour me réfugier dans le corps astral et puis je me suis vu allongé et je savais que c’était fini pour moi, qu’il me serait impossible de le réintégrer. Je n’ai plus souffert après, j’étais bien, je me sentais en légère lévitation et je t’ai vue à côté de moi, les yeux terrifiés, ne pouvant croire à ce drame horrible que tu venais de voir. Je suis désolé et c’est moi qui te demande pardon d’avoir été là et d’avoir vu, d’avoir assisté à ce départ que je n’avais pas eu le temps de préparer.

Merci, merci pour ton message d’amour qui remplit mon cœur de joie. J’ai vécu de belles années à tes côtés et j’ai eu une vie de lapin merveilleuse. J’étais ton garçon, ton bébé, mais aussi et avant tout ton frère, ton petit et grand frère, car j’étais ton confident et nous étions très proches. Je pouvais ressentir à chaque instant ce que tu pensais, dans quel état d’être tu te trouvais et surtout je t’aidais à manager, à supporter le stress et les doutes qui pouvaient parfois t’assaillir dans le cadre de tes études.

Cette forte complicité nous a unis et nos âmes sont reliées et le resteront où que je sois. Pour le moment entre deux, mais toujours dans ton environnement proche, et lorsque j’aurai rejoint le jardin des animaux, je pourrai, après un petit laps de temps pour me ressourcer, préparer mon retour pour te revenir. Car j’ai aimé la vie avec toi et je t’aime. Ces moments avec toi ont été intenses et c’était merveilleux. J’ai été très heureux et j’ai envie de retrouver ce bonheur avec toi.

Ne regrette rien, tu ne pouvais pas m’aider et me sauver. Ce que tu fais maintenant pour m’aider à rejoindre le paradis des animaux est bien plus important, et je t’en remercie. Tu pourras retrouver paix et harmonie dans ton cœur et esprit et moi je pourrai préparer mon retour, car ma place est avec toi pour t’aider à continuer et avancer sur ton chemin.

Et Sunshine aussi a besoin d’un compagnon et attend mon retour. Je ne ressens plus aucune douleur, je peux sauter et courir à ma guise, mais pour être en paix, le passage dans l’au-delà est nécessaire et la condition pour te revenir sur un plan terrestre. Des compagnons lapins m’attendent de l’autre côté du pont et je n’ai pas peur, je sais qu’ils vont me guider dans ce bel et lumineux escalier et je suis pressé maintenant de les rejoindre. Mais n’oublie pas, tu as besoin de ma présence, de mon énergie pour réussir dans tes projets et je compte sur toi pour te mettre à ma recherche dès ce printemps Ce ne sera pas long et tu sauras me reconnaître au premier regard.

Puis il a commencé à tourner autour de moi, il faisait des petits bonds d’impatience et je lui ai promis de transmettre ses messages à sa gardienne. Puis nous nous sommes avancés sur un beau chemin qui s’est ouvert à nous et lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs, j’ai vu ses belles moustaches blanches se trémousser dans tous les sens, et en sautillant il a traversé le pont et s’est noyé dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Ryu et paix à ton âme !