width=La connexion avec SACHA a eu lieu dans cette belle et lumineuse clairière qui se trouve juste avant l’entrée du jardin des animaux. Dès que je me suis approchée de lui, il s’est levé, s’est étiré, d’abord sur ses pattes avant puis arrière, puis il est venu à ma rencontre.

Je lui ai expliqué que j’avais des messages et questions à lui transmettre de la part de sa gardienne :

« J’aimerais que tu saches que tu m’a comblée de bonheur durant ces 14 années et aujourd’hui je me sens vide. Clovis (mon fils) a été très triste aussi, c’est pourquoi il avait tenu à venir te dire au revoir quelques jours avant.

 J’espère que tu seras heureux là où tu es, là où tu vas, tu resteras dans ma tête et dans mon coeur mon petit ange. Sois tranquille, malgré le temps qui passera je ne t’oublierai pas.

 Cet indispensable rituel le soir de poser ma main sur toi, sur ton bidon, et dans la nuit quand je me réveillais, me manque terriblement. Tu rechargeais mes batteries. Je crois que ce sont ces moments qui me manqueront le plus.

 Est-ce que tu as été heureux avec nous, avec moi ? 

 Je voulais aussi te demander pardon car ce 2 décembre après ta sieste, quand tu as voulu te lever  et que tes pattes arrière ne marchaient plus, j’ai tellement vu de la terreur et de l’incompréhension dans tes yeux, que j’ai pris la décision de suite d’abréger tes souffrances. 

 Je t’aime mon petit ange, même si je te disais souvent que tu étais immortel et que tu n’avais pas le droit de mourir, malgré ton absence, tu vis toujours dans mon coeur. Sois heureux, je pense à toi. »

Je sais que je lui manque beaucoup, qu’elle se sent très seule sans moi surtout pendant cette période de fêtes, et je sais aussi que malgré qu’elle m’ait aidé à partir et qu’elle l’a fait par amour pour moi, il subsiste une petite culpabilité et surtout un profond désarroi parce qu’elle n’était pas prête.

Dis-lui qu’elle a pris la bonne décision, mon cœur était malade depuis un bon moment et j’étais sur mon chemin. J’avais préparé mon départ, même si cette paralysie soudaine a un peu précipité les choses. J’aurais bien aimé rester à tes côtés pour ces fêtes saintes, mais tu l’as bien compris, de perdre l’usage de mes membres, ne plus pouvoir avancer et me mouvoir comme je le voulais me terrifiait et l’angoisse et le stress étaient intenses.

Tu as fait le bon choix et je te dis merci, je sais que cela a été difficile mais que tu l’as fait par amour pour moi. Je te suis si reconnaissant, la respiration était compliquée aussi, je sentais un grand poids et une grande oppression dans ma poitrine. Mon cœur était fatigué, usé et mon âme aspirait à faire le grand saut pour me reposer et me ressourcer.

J’ai mis du temps pour me détacher de toi, je suis resté longtemps près de toi, dans ton entourage et je t’accompagnais partout où tu allais. Puis elle est venue me chercher (grand’mère) et elle m’a guidé et fait traverser le pont des fleurs. Elle ne voulait pas que je puise ton énergie, elle est là pour te protéger sur le plan de la santé mais aussi moralement. Tu as déjà bien souffert dans la vie et de là-haut elle veille sur toi, tout comme j’étais chargé de le faire sur le plan terrestre.

Maintenant que je suis depuis quelques jours dans cette magnifique prairie très verte et fleurie, je me repose et me ressource, mais je peux aussi t’envoyer des signes et te faire des petits coucous. Sache que je vais bien, je me sens de nouveau bien dans mon corps et mes pattes et je peux courir et gambader à ma guise.
Mais mon vœu le plus cher, lorsque j’aurai poussé la porte du paradis des animaux après notre échange, sera de me ressourcer et de préparer mon retour. Je suis un chat de type timbre-poste et tu as besoin de moi pour te protéger, pour te nettoyer énergétiquement, mais aussi et surtout pour t’apporter de l’amour et beaucoup de tendresse.

J’ai vécu une vie de prince à tes côtés et j’ai été très heureux. J’ai eu beaucoup d’affection et de plaisirs à partager avec vous et j’étais là pour t’apporter ce dont tu manques le plus, l’amour.

Depuis que je suis parti, tu te sens vide et il te manque une partie de toi. Tu as besoin de moi pour continuer à avancer sur ton chemin.

Moi aussi je t’aime et je peux te donner ce sentiment de te sentir pleine en ma présence, car ma mission consiste aussi à t’apprendre à vivre le côté affectif sans manque, ni dépendance ou co-dépendance. Les maux du cœur expriment votre difficulté à vivre l’amour, à accepter et gérer vos émotions et moi je souhaite te revenir pour t’aider à te détacher et vivre les relations affectives pleinement.

Je n’ai rien à te pardonner, tu as toujours fait ce qu’il fallait faire pour moi et pour C… aussi et nous avons beaucoup de gratitude pour toi. Tu l’as toujours dit toi-même, je suis immortel et mon âme   l’est effectivement. Elle est reliée à toi et le restera toujours.

Alors ne réfléchis pas et mets-toi à ma recherche dès que tu sentiras le moment, et je te reviendrai car tu es ma maman aussi et je suis ton autre garçon,  je t’aime et ma place n’est pas au paradis des chats, même si un passage pour te revenir en pleine forme est nécessaire, ma place est auprès de toi, à tes côtés. Tu ne dois pas en douter, je me mettrai sur ton chemin et tu sauras me reconnaître ma douce et tendre moitié.