La rencontre avec SCOUBIDOU s’est faite sur un chemin de terre. Il était allongé de tout son long sur son ventre, les 2 pattes avant allongées devant lui, et à mon approche il s’est mis debout très souplement et avec beaucoup de grâce. Je lui ai expliqué que son gardien m’envoyait vers lui pour lui transmettre des messages et lui poser quelques questions :

Dites-lui qu’il me manque terriblement et qu’il a été le meilleur ami que je n’ai jamais eu de ma vie. 

Lui dire aussi que son courage, sa ténacité ont été pour moi des grandes leçons et que j’ai toujours admiré sa force de caractère. 

Lui dire que ça était un immense bonheur et honneur de l’avoir eu près de moi pendant quatorze ans et qu’ il m’a porté chance et que des choses essentielles me sont arrivées pendant cette période de ma vie.. 

Lui dire enfin que je l’aime et que je ne l’oublierai jamais. 

Et que de ne plus le voir me rend infiniment malheureux. 

Pour les questions, j’aimerais que vous lui demandiez si il avait des reproches à me faire ?

J’aimerais savoir s’il souffrait vraiment d’une tumeur au cerveau ou d’une autre pathologie ?

J’aimerais savoir si il se sent libéré et heureux là où il est ?

Savoir aussi s’il me permet d’adopter plus tard un autre chien ?

Savoir aussi si j’ai été un bon compagnon pour lui et si il a été heureux près de moi ?

Il s’est mis à aboyer, des aboiements de joie et il tournait et tournait autour de moi. Cela faisait plaisir à voir, il était content et heureux, je lui ai demandé de se calmer pour pouvoir échanger avec lui.

Je suis tellement soulagé et rassuré de te voir, sa souffrance et sa culpabilité m’empêchaient de partir et j’avais tellement peur de rester longtemps bloqué là. Ici ce n’est plus ma place et tant que je suis là, dans son entourage, je puise dans son énergie et il n’arrivera pas à faire son deuil. Et moi, tant que je reste, je ne peux me reposer et me ressourcer.

Dis-lui merci pour ses messages d’amour et dis-lui surtout que moi je l’aime aussi, qu’il me manque même si je peux le voir et l’accompagner partout, ses caresses et ses soins me manquent. J’ai eu une existence de chien bien supérieure à celle qu’on pourrait rêver, j’ai été son garçon, son fils, son compagnon et ma vie pendant toutes ces années avec lui a été merveilleuse. Il m’a considéré comme un humain et j’ai toujours occupé une grande place, une place privilégiée dans son cœur. Comment pourrais-je lui reprocher quelque chose ?

Qu’il m’a aidé à partir ? Surtout pas, dis-lui qu’il a fait le bon choix et que c’était ma demande s’il avait pu me poser la question avant. Je souffrais dans tout mon corps, il était vieux et usé, j’étais arrivé au bout de mon chemin, et surtout ces derniers jours je sentais une terrible pression dans ma tête, cela était très douloureux, le mal me rongeait de l’intérieur et pour me soulager et ne pas devenir trop agressif (tumeur implosive ?), je devais me cogner la tête parterre. Je n’étais plus moi-même.

Je suis désolé de l’avoir mordu, mais la douleur était intense à ce moment-là et je ne maitrisais et ne contrôlais plus rien. Même me réfugier dans mon corps astral était devenu difficile et il a pris la bonne décision de m’aider à partir.

Dis-lui que maintenant je vais bien, que je ne ressens plus aucune douleur, mais que pour être heureux et lui aussi, nous avons besoin de nous retrouver. Et pour cela un passage au jardin des animaux est obligé. Il a, à travers moi, pu se reconnecter à son petit enfant intérieur et le nourrir de tendresse. Cela lui a permis d’ouvrir son cœur à l’amour et la compassion et à trouver beaucoup d’empathie pour les humains et l’univers lui a apporté ce qu’il méritait d’avoir.

Lorsqu’on sème, on récolte et j’ai été très heureux avec lui et mon âme aspire tout naturellement à le retrouver.

Maintenant que nous avons eu cet échange, je n’ai plus peur de partir et de le laisser, tu vas lui expliquer que je n’ai besoin que de peu de temps pour me reposer et me ressourcer. Dès qu’il sera prêt, je me mettrai sur son chemin et nous pourrons continuer notre belle aventure tous les deux.

Mon âme est reliée à la sienne où que je sois, mais c’est sur un plan terrestre que nous avons encore beaucoup de choses à partager et c’est mon souhait le plus cher. Même si la réincarnation ne fait pas partie de ses croyances, il ne pourra pas ne pas y croire lorsque nous serons à nouveau ensemble, ce sera pour lui une évidence. Il est mon papa, mon compagnon pour la vie et il a besoin de moi pour continuer à avancer sur son chemin.

Puis il est venu près de moi et nous avons emprunté un chemin de lumière qui s’est ouvert à nous. Lorsque nous sommes arrivés devant le pont des fleurs, il m’a dit :

Merci, merci pour ce que tu fais, pour ce que tu es et dis à mon papa que je l’aime, que je le remercie pour tout ce qu’il a fait pour moi et qu’il me tarde de le revoir très vite.

Puis il a traversé le pont et s’est noyé dans la magnifique lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir SCOUBIDOU, paix à ton âme !