Ta gardienne me charge de te transmettre des messages Shadow :

Je voudrais d’abord savoir comment il va car je me fais du soucis pour lui. Il semble en forme mais je sens une inquiétude et une tristesse et je voudrais qu’il sache que nous l’aimons très fort et que nous aussi nous attendons le retour de Chinook. 

Si nous allons dans les refuges, ce n’est pas pour l’y laisser mais pour justement rechercher Chinook. C’est pour cela que nous lui avons présenté Moogli.

 

Après lui avoir lu le contenu, il ma regardée l’air confus pour me dire :

Je suis navré de lui créer des inquiétudes, ils font tout pour moi et je sais que le départ de Chinook est pour eux aussi une grande souffrance. Dis-lui merci pour son message d’amour et surtout dis-lui que moi aussi je l’aime, je les aime très fort. Dis-lui aussi que je suis confus de lui causer des inquiétudes, l’absence de Chinook est déjà assez éprouvante pour eux, et moi qui leur montre ma tristesse et mes peurs.

Je ne suis plus tout jeune non plus, elle le sait et j’ai envie de retrouver mon compagnon sur le plan terrestre, et non dans l’au-delà lorsque je ferai le passage, mais pour cela ils doivent se donner les moyens de nous le permettre. Je sais que c’est ingrat  de lui dire ça, je sais combien il lui manque et qu’elle ne souhaite qu’une chose, c’est de le retrouver bientôt. Qu’elle garde confiance, tant qu’ils auront peur de se tromper, Chinook ne descendra pas dans le corps physique d’un autre chien.

Il a bien entendu besoin d’avoir la certitude qu’il nous retrouvera, nous sommes sa famille, ils sont sa maman et son papa et moi je suis son frère et son compagnon. Tant qu’ils n’auront pas la volonté de reconnaître que seul lui se présentera à eux telle une certitude de la vérité, une évidence, un réel coup de cœur, tant qu’ils hésiteront et qu’ils auront peur de se tromper, mon cher et tendre frère ne descendra pas. Nous sommes sa famille et c’est chez nous qu’il veut revenir et nulle part ailleurs.

Dis-lui que je comprends sa démarche et je lui suis reconnaissant de l’attention qu’ils me portent, de la bienveillance qu’ils ont de m’emmener dans les refuges pour me faire participer à la recherche de Chinook, mais moi, même si j’ai entière et totale confiance en eux, le lieu me déplait profondément. Pour moi c’est très difficile et compliqué de visiter les refuges. Il y règnent toutes sortes d’énergies et pas des plus bénéfiques, c’est un endroit où se réfugient beaucoup d’âmes errantes humaines et animales, car il  règne une profonde et grande détresse dans ces lieux. Et moi, vu mon âge aussi, je suis fragile, vulnérable et j’absorbe des énergies qui ne m’appartiennent pas ; je préfèrerais une fois qu’ils ont fait un choix, et avant qu’ils ne s’engagent définitivement, pouvoir rencontrer ce compagnon et vérifier et leur confirmer que c’est bien lui, mon frère et qu’ils ne se sont pas trompés.

Comment le pourraient -ils ? Ils étaient si proches, si fusionnels que ce n’est pas possible. Confiance, toujours et encore, confiance en Chinook, en eux et en l’univers. J’attends son retour avec impatience.