La rencontre avec Simba s’est faite sur un chemin très caillouteux. Elle était assise et me regardait m’approcher d’elle. Je me suis présentée et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions à lui transmettre de la part de sa gardienne :

Bonjour Simba ma chérie. Voilà enfin qu’après ces 2 longues semaines de tristesse, de culpabilité, de questions je vais pouvoir communiquer avec toi et que grâce à Madame Saarbach tu vas pouvoir être dans le jardin des animaux. Tu resteras dans mon cœur pour toujours. Tu as été une chatte sage et courageuse. Je t’aime tellement et tu laisses un tel vide. Je m’en veux de ne pas t’avoir emmené chez le vétérinaire depuis 2 ans et demi, mais tu sais avec les problèmes de santé que j’ai eu et le mal-être que je vis dans cette maison m’ont fait oublier cela. Je regrette de ne pas y avoir pensé. Je voulais tant que l’on ai déménagé pour que tu sois bien pour ta fin de vie. J’ai l’impression de ne pas t’avoir donné depuis notre arrivée dans cette maison l’amour et l’attention dont tu avais besoin. Pardon mais je m’y sens tellement mal dans cet endroit que je suis passé à côté de beaucoup de choses.
Aussi j’aimerais te demander

M’en veux-tu pour l’euthanasie ? Car ça a été très vite et le diagnostic cancer des oreilles et détresse respiratoire était brutal pour moi. Même si j’avais remarqué que tu ronflais je ne pensais pas que c’était si grave. J’aurais tant aimé te garder encore plus longtemps, mais non si c’était pour te voir souffrir et étouffer.

Quelle était ta mission auprès de nous?. Tu me semblais absorber les énergies des lieux, jai même l’impression que c’est ce qui t’a rendu malade, plus le soleil et les croquettes.

As-tu été heureuse ? .

Ai-je commis des erreurs avec toi ?.

Reviendras-tu vers nous.

Devrais-je quitté cette maison pour un lieu vibratoirement sain?

Je te remercie ma chérie d’avoir partagé notre vie. Ton départ a été très dur pour les enfants surtout Florian qui aurait voulu te dire au revoir. As-tu un message pour eux? Je te souhaite plein de guérison, ressource et bonheur au jardin des animaux. Je t’aime pour toujours.

Elle s’est aussitôt mise sur ses 4 pattes et elle est venue se frotter à mes jambes. Je lui ai demandé la permission de la caresser et elle s’est mise à ronronner de plus en plus fort.

Cela fait du bien de savoir que tu existes, de savoir que tu peux me voir et me transmettre des messages de ma maman et de surtout que moi je puisse t’en donner pour elle. Je suis partie depuis quelques jours déjà et je suis toujours encore là, dans son entourage au quotidien. Je la voie et je l’accompagne partout mais elle, elle ne peut me voir. Elle sent bien ma présence, elle sait que je suis encore auprès d’elle et elle sait qu’ici ce n’est plus ma place.

Je l’ai rassurée et lui ai dit que je l’accompagnerai au pont des fleurs après notre échange pour l’aider à faire le passage.

Dis-lui merci, merci pour son message d’amour et merci de t’avoir envoyée à moi. Dis-lui de ne pas culpabiliser, j’étais sur mon chemin et je préparais mon départ depuis bien longtemps, j’étais prête à faire le grand saut.

J’ai eu une belle vie de chat avec vous tous, je me suis sentie aimée et entourée, même si toi tu penses m’avoir négligée. Il n’en est rien, rassure toi, je n’ai jamais manqué de rien et je préparais ma transition à mon rythme et pour cela j’avais aussi besoin de beaucoup de repos et de m’isoler un peu afin que tu puisses toi aussi te préparer doucement à me laisser partir.

Alors ne regrette rien et surtout ne culpabilise pas, tu as pris la bonne décision, tu as fait le bon choix  au bon moment, je commençais à être en détresse respiratoire et sortais très souvent de mon corps pour me réfugier dans l’astral où je pouvais le gérer, mais le moment était venu de souffler la flamme de ma bougie et j’étais prête.

Seulement ici ce n’est plus ma place et j’ai besoin d’aide maintenant pour pouvoir monter me reposer et me ressourcer. Ta souffrance et ta culpabilité m’en empêchent et je te dis merci d’avoir fait appel à Christiane qui va m’accompagner.

Moi aussi je t’aime et je sais que mon absence crée un grand vide dans vos cœurs et dans votre maison. Dis aux enfants et surtout à Florian que je les aime, que tous les jours je me trouvais souvent à ses côtés, et de le voir si triste me rendait malheureuse. Explique-leur que la mort est un nouveau soleil et que nous les animaux avons la faculté de nous reposer et ressourcer très vite pour vous revenir dans le corps physique d’un animal (chat) en bonne santé, mais qu’un passage dans l’au-delà est nécessaire pour nous le permettre.

J’étais un chat de type nettoyeur et aussi guérisseur, et je reviendrai pour toi, car nous sommes reliées toutes les deux et tu as besoin de moi pour sortir de ce mal-être dans lequel tu vis depuis trop longtemps. J’étais trop âgée pour pouvoir t’aider plus, mon corps était fatigué et usé et la maison et le lieu demandent beaucoup d’énergies pour le rendre un peu plus zen.

Oui l’endroit où vous demeurez n’est pas top et mériterait un grand nettoyage, et de changer de maison serait bien entendu l’idéal pour toi, mais un sérieux et réel équilibrage des énergies pourrait suffire à harmoniser et pacifier les énergies. Une fois les mémoires effacées, la maison peut devenir un havre de paix car il y règne aussi de bonnes ondes, qui sont malheureusement enfouies sous les mauvaises.

Mais ne crains pas que c’est ce qui m’a rendue malade. J’avais un âge où l’on mérite de partir au jardin des animaux pour pouvoir vous revenir en pleine forme.

J’ai aimé les croquettes et j’aime le soleil, que c’était bon de le sentir sur mon corps qui souffrait des bobos dus à mon âge !

Mon âme aspire à te revenir, toujours en chat, oui j’étais déjà avec toi avant cette incarnation car tu as besoin de moi pour t’aider à avancer sur ton chemin et pour retrouver la santé physique et surtout morale. Ce ne sera pas très long et lorsque tu te mettras à ma recherche je me mettrai sur ton  chemin. N’aie aucun doute et fais-moi confiance, nos âmes sont reliées et nous nous reverrons très vite. Je t’aime et il me tarde de vous revenir.

Je lui ai dit que je transmettrais ses messages et lui ai demandé si elle était prête à partir au paradis des animaux.

Oh que oui, plus que jamais.

Nous nous sommes avancées sur un chemin de lumière qui s’est ouvert à nous et plus nous avancions, plus le chemin devenait beau et lumineux. Lorsque je me suis arrêtée devant le pont des fleurs, elle m’a dit :

Merci, dis-lui merci, je les aime et j’espère les revoir très vite.

Puis elle a traversé le pont et s’est noyée dans la lumière de l’escalier de l’arc en ciel.